48h pour le passage de frontière Bolivie-Brésil !

48h pour le passage de frontière Bolivie-Brésil !

Après 35 jours en Bolivie, nous quittons ce pays et filons par les frontières terrestres au Brésil. Alors sincèrement, si nous avions trouvé un vol Santa Cruz-Rio à un tarif abordable, nous ne nous serions pas lancé dans un tel périple ! Sauf que ça n’a pas été le cas et que nous avons donc mis 48h à rejoindre Rio de Janeiro depuis Santa Cruz de la Sierra. Voici le détail de nos deux jours de transferts…et le passage de cette frontière boliviano-brésilienne !

C’est parti !

La frontière de Puerto Quijarro à Corumba…

Il faut savoir que cette frontière est considérée comme « la plus chaude » entre les deux pays ! Pourquoi ? C’est très simple, c’est une passoire pour les passages de drogues et parfois d’armes ! Nous l’avons constaté, aucune fouille notamment des véhicules et si jamais les policiers surtout boliviens font semblants de venir contrôler, cela se règle avec un billet ! En bref, un endroit ou il ne faut pas trop traîner en raison des transactions… A environ une semaine de notre passage, nous recevons une alerte Ariane (il faut toujours s’inscrire quand on voyage), qui a changé le statut de la frontière ! Non mais c’est pas possible, la loose, le passage est maintenant inscrit comme « ne pas y aller sauf raison impérative » Voici la nouvelle carte (source gouv.fr)

carte frontière

Le train de la mort !

Alors pas d’inquiétude, le nom fait peur au départ mais finalement rien à craindre ! Ce train se nomme ainsi, car à une époque il transportait des cadavres (souvent morts de la fièvre jaune). Voilà tout !

Le départ se fait de Santa Cruz et nous sommes allés jusqu’à Puerto Quijarro, la dernière station avant la frontière. Le trajet démarre à 18h pour arriver à 7h du matin…soit 13h ! Mais ça c’est quand tout va bien…et nous ça ne s’est pas passé tout à fait comme ça. Du coup, nous sommes arrivés à 8h30, alors ça va mais c’était long quand même.

A savoir, c’est le Ferrobus qui est le plus confortable des trains boliviens…la bonne nouvelle, c’est qu’ils ont une bonne marge d’amélioration 🙂 Non, sincèrement même si le siège est inclinable au max, le train vibre genre t’es dans une centrifugeuse, et ce assez souvent, donc pour dormir c’est pas simple !

ferrobus

Un accident évité…

Nous sommes partis depuis 2h, quand le train s’arrête brutalement au milieu de nulle part ! On regarde par la fenêtre et on voit deux loustics qui courent avec des lampes torches à côté du train ??? On se demande ce qu’il se passe…quand on regarde devant et là…et bien c’est un immense camion qui est bloqué au milieu des rails !! C’est quand même incroyable, le gars est venu d’où ? Il n’y a que des champs à droite et à gauche et lui, il se tente de passer les rails avec sa cargaison hyper lourde et de nuit en plus !

Avant…

Impossible de passer, un tracteur vient à la rescousse mais malgré leurs effort, c’est le tracteur qui manque de tomber en arrière ! Ils abandonnent et réfléchissent….Moi et Val on se dit que ça va durer des heures ! Au final, enfin, ils se disent qu’en enlevant du poids, ce serait plus simple (il leur a fallu du temps pour y penser). Et miracle, ça marche !!! Après 1h30, enfin, nous repartons, ouf 🙂

Après !

Pour info, le tarif du Ferrobus est normalement de 235bs/personne et nous l’avons eu à 120bs au comptoir d’Express Oriental. Le gars était super sympa et nous a fait une méga remise sans qu’on la demande 🙂 Il existe un autre train moins cher et moins confortable ou des bus aussi.

La sortie bolivienne

Nous arrivons donc, un peu la tête dans le c** mais motivés pour la sortie de Bolivie ! Les taxis attendent à la sortie de la gare, alors nous n’avons pas cherché et sommes monter dans le premier, il nous dit 40bs, on lui répond non 20bs ! Et il dit direct ok, bah ça c’est fait, même lui, il est blasé…Hop, nous descendons au poste frontière, il n’y a que 3 personnes devant nous, et en moins de deux, nous sommes tamponnés. C’est officiel, nous sommes entre deux pays, reste plus qu’à filer à pied vers le Brésil 🙂

puerto quijarro frontière

L’entrée brésilienne

Alors enfin, nous y sommes, la queue est longue mais honnêtement nous nous attendions à pire alors ça va ! Ici, des gardes de police hyper armés tournent pas mal, ils fouillent les sacs plastiques mais jamais les gros camions ! Nous croisons de nombreuses familles amishs (mennonites), qui probablement transitent entre Brésil et Bolivie pour du commerce ?En tous cas, c’était chouette d’en voir, on se serait cru dans la petite maison dans la prairie mais en vrai 🙂

Nous attendons un peu plus d’une heure, aucun justificatif n’est demandé (on a imprimé les billets d’avion pour rien), et paf, un tampon tout moche ! C’est officiel on est au Brésil ! Ils aurait pu mettre un tampon qui envoyait du rêve au moins 🙂

La file d’attente

frontière brésil corumba

Le périple jusqu’à Rio !

Vous pourriez croire qu’à partir de maintenant, tout est simple, mais non ! Il nous reste encore plus de 24h avant d’arriver à Rio… A peine passé la frontière, nous devons nous rendre à Corumba, afin de prendre un bus jusqu’à Campo Grande et prendre un vol pour Rio !

Corumba est à une dizaine de kilomètres de là, donc nous devons prendre la navette de bus ou un taxi. On tente le taxi, il est 10h15, on peut encore choper le bus de 10h30 ! Nous rentrons dans une voiture pourrie qui n’est pas un taxi mais peu importe, la course est à 50 reals (aïe c’est cher, le compteur était fictif, dommage c’était beaucoup moins cher), la fille qui conduit est très classe ! Elle se sent les aisselles en conduisant et fait la moue juste après…à ce moment là, je me demande si finalement le Brésil va nous envoyer du rêve comme on l’imagine ??

Le bus, avec Andorhina

La station de bus est là devant nous, il est 10h35 et là c’est la loose !! Le bus vient de partir, nous devons attendre encore 3h avant le prochain, il fait hyper chaud, et on est crevé…On ne baisse pas les bras, on s’achète quelques empanadas, on répond par la négative à chaque sollicitation des brésiliens et on attend ! Enfin, le bus arrive, il est top de chez top mais à ce prix valait mieux…Environ 120€ tous les quatre pour 7h de trajet, c’est carrément du luxe !! L’avantage est qu’il nous arrête ou l’on veut. Mais c’est aussi le Brésil tout simplement, nous passons d’un pays très pauvre au pays riche de l’Amérique du sud, ça se sent.

On dort, on regarde des films et 7h plus tard, nous arrivons à Campo Grande, il fait nuit… On file avec nos packtages à l’hôtel en face de l’aéroport et dodo bien mérité !!

Dernière étape, les vols !

On se lève relativement frais et après un bon petit déjeuner, nous filons à l’aéroport à pied. Le premier vol dure 1h30 de Campo Grande à Sao Paulo, le deuxième dure 1h de Sao Paulo à Rio. Il n’y avait pas de vol pas cher en direct…et là ça nous a à peine couté 150€ à 4, alors forcément ! Nous survolons la baie au coucher du soleil, c’est magnifique, nous sommes émus car c’est aussi le début de la fin de ce beau voyage…Nous sommes à Rio, dans 10 jours, nous sommes en France ! A très vite pour nos aventures brésiliennes…

Pour info : pour rejoindre Rio depuis Santa Cruz vous avez deux solutions, la notre à été la solution de l’économie :

  • L’avion à environ 550€/personne
  • Le train (13h) + taxi +encore taxi + bus (7h) + 2 vols (2h30) à environ 130€/personne

 

monnaie bolivie

Bilan et budget de la Bolivie !

La Bolivie est un pays assez étonnant au niveau de ces paysages ! Le Sud Lipez et le Salar sont incroyables, le lac Titicaca envoutant, la Paz cette ville très haute, Sucre et Santa Cruz qui approchent de l’Amazonie…  Les gens sont tout en couleur, mais bizarrement pas dans leur comportement ! La vie est ici très bon marché, c’est le pays le moins cher d’Amérique du Sud et nous le confirmons.

Notre itinéraire :

Nous avons démarré avec une entrée depuis le désert d’Atacama au Chili, pour commencer fort avec le sud Lipez Expédition dans le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni ! ! Puis nous sommes remonté vers la Paz  La Paz, capitale la plus haute du monde ! , une ville assez dingue. Ensuite, nous avons passé quelques jours au bord du lac Titicaca Le lac Titicaca et la Isla del Sol. puis nous sommes partis vers Sucre Sucre, repos dans la jolie ville blanche ! et Santa Cruz Santa Cruz de la Sierra, dernière étape bolivienne ! avant de partir au Brésil. Notre périple aura duré 35 jours, il est largement possible d’y faire un séjour moins long. Nous avons volontairement prolongé notre temps ici afin de faire quelques économies avant le Brésil (un des plus chers pays d’Amérique du sud) :).

Notre seul regret dans cet itinéraire est de ne pas avoir pu aller en Amazonie. Pour comprendre, c’est simple, deux jours de treks avec un guide obligatoire, nous coutait plus de 800€ à 4 ! Du coup, bah tant pis, on reviendra 🙂

Les points positifs et négatifs

Le top de la Bolivie : le salar sans hésiter et ses paysages incroyables !!!

Le flop de la Bolivie : les boliviens, et oui, ici, nous avons accroché avec très peu de locaux ! Dans les endroits touristiques, aucun soucis mais dès que l’on s’éloigne, clairement nous n’étions pas les bienvenus…ça refroidi un peu !

Notre bilan perso

C’est un pays que nous sommes très heureux d’avoir découvert. Nous ne pensions pas voir de si belles choses, des villes étonnantes à flanc de falaise, un lac si beau et j’en passe… Mais comme on dit parfois, une fois ça suffit 🙂 Ce n’est pas un pays coup de cœur malgré tout, en fait c’est étrange car les sentiments sont très partagés sur cette destination. Je pense que la bonne idée est d’y venir 3 semaines, de découvrir le salar, le lac, la Paz et quelques jours à Sucre et de partir. Quand on reste longtemps, on côtoie beaucoup la population, on voit pas mal de choses et ce n’est pas toujours positif.

Pour ceux qui se pose la question du lac Titicaca, de quel coté le voir, Pérou ou Bolivie, nous répondons : Bolivie !! Beaucoup plus joli et entretenu que du côté de Puno.

Et enfin, ne venez pas ici sans faire le salar et le sud lipez, ce serait ridicule car c’est quand même le top du pays !! Malgré les tarifs, il faut mettre les moyens et prendre du plaisir avec les 4×4, c’est vraiment chouette !

Le budget

Encore une fois, nous revoici à la rubrique budget ! Le nerf de la guerre en voyage…Notre expédition en 4×4 nous a plombé le budget dès le départ ! Mais comme le pays est extrêmement peu cher et que nous sommes restés longtemps, nous avons obtenu un cout par jour inférieur à nos prévisions ! Elle est pas belle la vie 🙂 Le coût par jour prévu était de 102€ à 4, nous avons fait 92€/ jour ! Soit 23€ par jour et par personne. Ce qui a fait baissé la note c’est notamment les AirBnB négocié à pas cher puis l’auberge à Sucre aussi, sans parler de la nourriture que nous faisions souvent nous même…

Pour info, en ce moment, 1€ = 7,68 bolivianos

Voilà la répartition des dépenses…ce fromage ne comprend pas le salar car il est difficile de le caser en loisirs ou nourriture ou transport…. Du coup, sachez juste que notre budget complet est celui donné plus haut et que le budget salar seul était de 600000 pesos chiliens.

budget bolivie

santa cruz

Santa Cruz de la Sierra, dernière étape bolivienne !

Notre arrivée depuis Sucre pour Santa Cruz a été hyper simple ! 36min en bombardier et hop, nous voilà avec un nouveau climat, beaucoup plus tropical. Initialement, nous devions prendre un bus 12h, de nuit, mais en nous renseignant davantage…on a vu que ce sont 12h sur des routes de la mort !! N’ayant pas envie de finir le voyage au fond d’un ravin, nous avons fait le choix de payer 40€ de plus et d’arriver en pleine forme 🙂 La vie n’a pas de prix…A Santa Cruz, nous avons pris un bon Airbnb négocié à 31€ la nuit et nous comptons nous reposer avant notre retour imminent…Voici nos découvertes de la ville la plus grande de Bolivie.

Pour info : Airbnb trop cool, négocié à 31€ la nuit au lieu de 36€. Lien promo pour vos locations : https://www.airbnb.fr/c/clairem35278?currency=EUR

Quelques clichés des loulous et du ciel avant d’arriver…

Centre historique

Le centre est tout petit, mais franchement joli ! Les bâtiments sont coloniaux comme à Sucre et les arbres en fleurs tout simplement magnifiques ! Mais la ville n’étant pas touristique du tout, rien n’est prévu, pas de restaurants, pas d’animations, bref ce n’est pas palpitant ! Alors le tour est agréable mais relativement court…Voici quand même quelques images 🙂

Mercado El Trompillo

Ce marché est réputé mais en fait, il est assez petit. Nous y avons fait quelques emplettes…par contre les vendeurs ne nous laissaient pas faire le tour des stands, c’était pénible ce sentiment d’être pris pour des voleurs ou je ne sais quoi…Bref il y a moyen de faire des achats mais peu de choix, et l’accueil est pas franchement chaleureux, nous nous sommes sentis un peu de trop…

Biocentre de Guembé

Nous partons pour une après-midi de découverte du centre de Guembé. Il faut compter 2-3h de visite, on est prêts, il fait chaud, c’est le temps idéal !

Ici, nous découvrons une partie de la faune tropicale comme les perroquets, aras, toucans, et même une serre de papillons…Il y a aussi quelques tortues et surtout une végétation de folie ! Le tour dans la volière est superbe car elle est immense et elle nous permet vraiment de voir les oiseaux de près. On a adoré ce passage !

Pour finir, nous sommes allés faire un tour au niveau des piscines. Il y en a plusieurs, nous avons choisi d’emmener les enfants dans leur espace, ils étaient ravis !

Ce centre est grand et vraiment très sympa, c’est une des visites à faire absolument quand on vient à Santa Cruz !

Pour info : l’entrée est à 140bs par adultes et 40bs par enfants (ce n’est pas donné !)

Zoo de Santa Cruz

Notre dernière visite s’est porté sur le zoo de Santa Cruz, toujours dans l’optique de faire plaisir aux enfants car nous savions bien que le zoo ne serait pas au top ! En effet, les cages des félins sont vraiment trop petites dans l’ensemble, celles de certains oiseaux aussi… Des parties comme la volière sont correctes, les tatous aussi sont bien et quelques autres. Le côté intéressant était que les animaux présentés ne sont que des animaux d’ici. Voici quelques photos…un gros coup de cœur pour les toucans qui sont sublimes !

Pour info : l’entrée est à 10bs par adulte et Fleur 5bs (soit 3,25€ en tout)

Juste une aparté et une dédicace spéciale à ce taxi qui roule juste avec son volant…Le compteur était devant Val, très logique non ? On en voit des trucs de fou pendant ce voyage mais on est à chaque fois surpris !!

taxi bolivie

Pour conclure sur cette ville, probablement la plus moderne de Bolivie…je dirais que nous n’avons pas été convaincu ! Alors oui, les arbres et le côté tropical sont agréables mais les gens sont pas franchement sympas ! C’est encore une fois, un constat de ce pays, nous ne sommes pas partout les bienvenus…et cela gâche certains moments. Notamment au parc de Guembé quand les parents enlèvent leurs enfants de l’eau pour aller ailleurs quand les nôtres arrivent…Ce n’est pas partout, nous avons aussi rencontrés de gentilles personnes mais dans l’ensemble…no comment ! La ville en elle même n’a pas grand intérêt, il faut s’en éloigner pour découvrir de beaux paysages.

sucre

Sucre, repos dans la jolie ville blanche !

Nous quittons la ville de Copacabana (l’article est par ici). pour filer à Sucre. Nous avons décidé de nous poser une bonne semaine là bas. La ville de Sucre est surnommée la ville blanche grâce à tous ses bâtiments d’un blanc immaculé. C’est la capitale constitutionnelle de la Bolivie ??, contrairement à la Paz qui est sa capitale administrative. Le climat est ici bien plus doux car nous descendons à 2800m d’altitude et nous rapprochons du côté amazonien. Nous en avons profité pour nous reposer, nous balader et reprendre des kilos avec toutes les glaces avalées ?!

Trajet très long de La Paz-Sucre…

Pour nous rendre à Sucre, il a fallu reprendre un bus ? jusqu’à La Paz puis réserver un bus de nuit La Paz-Sucre. Nous en trouvons sans difficultés à la gare routière, on décide de partir avec une bonne compagnie pour bien dormir ?…on fait donc le choix de Trans-Copacabana MEM. Le bus est top de l’extérieur, intérieur spacieux, sièges en cuir cama…comme ça forcément on a cru que c’était génial ! Sauf que ça a été horrible ? ! Nous avons d’abord eu le droit à un défilé de vendeurs en tous genres ! Vendeur de bijoux, handicapé qui fat la manche, vendeuse de poulet, un chanteur mendiant, un vendeur de casque audio, un mec avec un micro qui a fait un jeu dont on a rien compris et j’en passe !

Une fois le ballet terminé, nous ne sommes toujours pas partis et ça fait déjà 1h30 que nous sommes dans le bus ! Enfin, il démarre pour de bon et là ou nous pensons pouvoir nous endormir…Non, non non, c’est le début d’une longue série de routes en zigs zags ! Allez, en veux tu en voilà…un vrai bonheur ! Bien sur , le chauffeur roule comme un dingue, il freine au dernier moment et ça a duré comme ça pendant presque 8h !!! Je pense que nos têtes à l’arrivée devaient être belles à voir ? Le tarif pour ce trajet de rêve : 180bs/pers. Des amateurs ?

Plaza 25 de Mayo

Le cœur de la ville est ici, sur cette jolie place ! Nous y sommes venus chaque jour, soit pour manger au restaurant, soit pour manger une glace. Soit pour juste regarder les policiers mettre des sabots au voiture ou attacher les scooters mal garés avec des chaînes…Un endroit toujours animé, très agréable avec ses arbres, c’était notre repère 🙂 Si vous voulez gouter de bonnes glaces, rendez vous au « Sucre helados », ils vous font presque tous les parfums, par contre préparez vous à faire la queue aussi ! Et ce qui est drôle…c’est que je n’ai pas pris une seule photo de la place (quel boulet !)

Parc de jeux dinosaure

Chaque jour, nous allions aussi dans ce parc situé juste à côté du parc Bolivar. Forcément, les enfants adoraient cet endroit car tout le parc est dédié aux dinos ? ! Chaque jeu, chaque banc rappelle les dinos, c’est mignon comme tout. Leur activité préférée aura été de descendre plus d’une centaine de fois le toboggan géant (une fois sur la queue, une fois sur la tête) !

Mirador du sacré cœur et Recoleta

Bon, certes durant ce séjour, nous n’avons pas fait grand chose ! Mais nous sommes quand même montés tout là haut en partant de l’hôtel 🙂 A vrai dire, on ne s’attendait pas, à ce que ça monte autant, mais ça l’a fait ! Nous avons d’abord été au sommet du Cerro Churuquella, voici la vue.

sucre

Puis nous sommes redescendu par le Sacré cœur (rien à voir avec celui de Paris), pour finir place Ricoleta. La balade est sympa, nous sommes juste encore une fois déçus de la saleté des lieux, il y avait pleins de déchets là haut, ça gâche un peu…

Parc du Crétacé

Voici probablement la sortie la plus intéressante que nous ayons faîte dans cette ville. Ce parc a été crée par un pur hasard, un vrai effet papillon ! D’abord il y a eu un gros tremblement de terre, qui a détruit une grande partie de la ville. Après cela, ils ont crées une cimenterie pour tout reconstruire…C’est à ce moment là, qu’en creusant, ils sont tombés sur des empreintes énormes dans la roche ! Au final, grâce à ça, ils ont retrouvé près de 12000 empreintes ? sur une roche qui fait un peu plus d’un kilomètre sur 70m de haut, c’est dingue non ? A l’époque du crétacé, cette plaque était horizontale et situé au bord de l’eau…avec le mouvement des plaques, elle s’est retrouvée à la verticale et sans eau autour ! Magique !

Nous pouvons voir les empreintes grâce à des jumelles ou aller au pied du mur si je peux dire avec un casque de chantier ! Bon nous c’était réglé car les enfants n’avait pas le droit d’y aller ! Ce parc est aussi rempli de reproductions à tailles réelles de dinosaures (uniquement ceux dont les empreintes ont été trouvées ici). C’était très sympa, instructif en plus de ça, on a bien aimé même si la visite est courte, nous aurons eu la chance de la faire avec un guide francophone 🙂

Sucre en vrac et en images…

Nous sommes aussi allés au cinéma ? voir « Comme des bêtes 2 », et même en espagnol, nous étions pliés de rire ! Je ne compte pas le nombre de fois, ou nous sommes allés au marché qui est hyper coloré ?. Nous avons fait un tour au cimetière ⚰️…car ici c’est très différent de nos cimetière français. La visite était intéressante, c’est aussi un peu de leur culture 🙂 Et pour finir, nous avons fêtés mes 32 ans tous les quatre ? !

Pour résumer, la ville de Sucre est très agréable ! Ici, on ne se prend pas la tête, tout est « cool », on prend le temps de vivre et de profiter 🙂 C’est joli, enfin le centre bien sur, de quoi y passer un bon séjour. Nous prenons maintenant la route de Santa Cruz de la Sierra, notre dernière étape bolivienne !

la paz

La Paz, capitale la plus haute du monde !

Nous quittons la ville d’Uyuni suite à notre road trip dans le salar (l’article est par ici). Notre but maintenant est de rejoindre la Paz avec un bus de nuit. Comme nous avons quitté Nils vers 15h, cela nous laisse le temps de trouver un bus, de manger…Notre choix se porte sur une compagnie connue : Panasur à 140bs chacun, les sièges sont complètement inclinables (cama) et carrément confortables ! La nuit se passe très bien, les enfants s’endorment vite 🙂 Nous arrivons 30 minutes en avance, c’est à dire à 6h30 du matin à la gare routière ! Heureusement, notre hôte Airbnb est géniale et elle s’est rendue disponible pour nous accueillir directement : ouf ! L’appartement est top, nous décidons donc d’y rester une semaine afin de découvrir tranquillement cette ville perchée à 4000m d’altitude…

Le marché aux sorcières :

Voici une des balades type à faire ici pour découvrir les traditions boliviennes. Dans ce marché, les fœtus de lamas séchés sont à chaque étals, ils portent chance et sont utile par exemple lors de la construction d’une maison (il sera enterré dans le jardin). Nous y trouvons pleins de poudre magiques, beaucoup de couleurs…  La rue est très animée, nous y trouvons beaucoup de boutiques de souvenirs et de babioles en tous genres !

Nous finirons ce détour étonnant dans un restaurant marocain 🙂 ! Par contre au niveau des photos, on a pas trop osé…ce sont des traditions sérieuses pour eux, on ne voulait pas jouer les voyeurs non plus…

En rentrant, on a aussi assisté à plusieurs défilés, ils avaient des costumes de folie, des percussions à en faire vibrer nos petits cœurs ! C’était au top !

La vallée de la lune :

Cette vallée est située à une dizaine de kilomètres du centre de la Paz. Avec un taxi, vous en aurez pour environ 130bs (16€) aller-retour. La visite est très sympa, le parcours est bien tracé il suffit de le suivre. Cela dure une heure environ, dans un paysage lunaire. Nous y avons même trouvé des vaisseaux de Star Wars !!

Pour info : le tarif d’entrée est de 15bs par adulte et 3bs pour Fleur. Allez-y en taxi, c’est plus simple car en colectivo vous mettrez plus d’une heure avec tous les arrêts…

Le parc Laïkacota :

Ce parc a l’avantage d’offrir un point de vue sur la ville. En plus de ça, tout la haut, il y a un parc de jeux pour les enfants…Forcément, nous y avons fait un tour et les loulous étaient ravis ! Après honnêtement, il n’y a rien d’exceptionnel ici…

Pour info : l’entrée est à 1bs/enfant

laikakota la paz

Le quartier de Socopachi :

Pour atteindre ce quartier bohème, nous avons marché depuis l’appartement. Le quartier est agréable, avec de jolis tags, mais sans plus…Du coup, nous sommes partis prendre un téléphérique pour monter et avoir une autre vue de la Paz. Pour descendre, nous avons pris notre courage et avons emprunté les nombreuses marches ! C’était sympa comme balade, si l’on oublie le fait que l’on ai croisé des hommes complètement ivres. Et le top, c’est que Fleur a été faire pipi dans l’herbe pendant la promenade…En se relevant, elle s’est rendue compte qu’elle venait d’uriner devant un homme somnolant dans son vin !! Mdr ! On s’est vite enfuit après ça 🙂

La plaza Murillo :

Cette jolie place est très arborée, elle est entourée de bâtiments coloniaux (dont un en ruines). On y voit l’horloge qui tourne à l’envers (c’est un pied de nez à l’Amérique du Nord) car finalement les boliviens ont l’air de rejeter certaines choses qui viennent de là haut. Ils ne refusent pas tout, loin de là, car tout le monde boit du coca, mange dans des fast-food et j’en passe…Autour de la place, il y a de jolies ruelles, le style est colonial.

Les téléphériques et El Alto :

La montée jusqu’à El Alto est impressionnante, elle donne le vertige tellement c’est haut ! Nous nous sommes baladés dans un marché qui prenait tout le quartier, c’était juste hallucinant ! La montée permet de voir presque toute la ville et de voir les différences sociales…les riches en bas au chaud et les pauvres en haut dans le froid. Il y a même un endroit ou des maisons se sont effondrées (cf photo).

Le marché nous a permis de voir encore de belles surprises, comme des têtes de lamas (qui ont fait peur à Robin), des stands entiers pour les voitures, les vélos, les jouets, les chaussures, de tout, absolument tout ! Incroyable mais fatiguant…sans compter qu’il faut se méfier car les pick-pockets rodent !! Val s’est fait ouvrir la poche du manteau dans un mouvement de foule, mais il l’a senti et la femme n’a rien réussi à prendre !!

Pour info : vous pouvez nous contacter pour l’adresse Airbnb, il était top ! Voici un coupon de remise sur votre prochaine location : Inscrivez-vous via mon lien et vous recevrez jusqu’à 34€ de réduction sur votre premier voyage. https://abnb.me/e/XoxtHSj4WX

La Paz nous a plu, même si c’est loin d’être un coup de cœur, le côté extraordinaire d’une capitale perchée aussi haut nous a fasciné ! Les téléphériques sont modernes, loin de ce qu’on peut imaginer en Bolivie… L’accueil mitigé, mais je crois que la réputation des boliviens est loin d’être fausse à ce niveau ! Nous avons été menacé par un voisin dans l’immeuble ou nous logions, alors méfiance et profil bas quand même…Nous entendions coup de feu ou coup de pétards tous les jours, il ne faut pas trainer n’importe ou. Malgré cela, en journée, les balades peuvent se révélées très intéressantes.

isla del sol

Le lac Titicaca et la Isla del Sol.

Nous quittons la capitale la plus haute du monde pour rejoindre le lac navigable le plus haut du monde ! Ça en fait des superlatifs rien que pour la Bolivie 🙂 Le lac Titicaca est à cheval entre le Pérou et la Bolivie, il est à 3800m d’altitude. Le côté péruvien ne nous avait pas beaucoup plu, alors nous retentons notre chance, ici, avec Copacabana et la Isla Del Sol. Ce lac, pour la petite histoire, est considéré comme le berceau de la civilisation inca. Voici le récit de nos quelques jours au bord du lac…

Comment s’y rendre ?

Nous avons pris un bus de la Paz à Copacabana. La compagnie Transtiticaca (non, ça ne s’invente pas!), nous paraissait sérieuse, car ici il vaut mieux ne pas négliger l’aspect sécurité je vous assure…Le tarif est de 30bs chacun, le bus est clean, avec WC, nikel ! A l’approche du lac, il faut descendre pour prendre le bac. Le passage du bac se fait séparé du bus (2bs chacun) et en fait heureusement vu le mode de transport du bus ! Il faut compter entre 3 et 4 heures en tout.

bac copacabana

Copacabana (et non pas la plage brésilienne)

En arrivant, nous avons du rejoindre l’hôtel à pied, alors certes, il n’y avait que 500m à faire mais avec nos backpacks à 3800m d’altitude, ça n’a pas de prix !

Pour info, nous avons logé à l’Hostal Sonia pour 36,7€ la nuit avec 4 lits simples. C’était propre, la vue du toit bien sympa, mais il faisait froid malgré le mini chauffage.

La ville est plutôt agréable, l’église est magnifique, tout est d’un blanc immaculé ! Certaines ruelles sont remplies de commerces et de petits restaurants. Franchement, nous n’avons jamais mangé autant de truites fraiches qu’ici, c’était juste un régal tous les jours 🙂 Nous n’avons pas fait grand chose ici, à part nous balader, flâner, et jouer avec les enfants au bord de l’eau. D’ailleurs il y a pleins de pédalos et jeux en tous genres au bord. Cela nous faisaient plus penser à une station balnéaire qu’à un lac tranquille, mais peu importe, nous sommes restés à l’écart, accompagné des chiens et des enfants du coin 🙂

Une chose rigolote à voir chaque dimanche, c’est le baptême des voitures devant l’église ! Ils les décorent de pleins de fleurs avant qu’elles ne soient bénies…Nous on pense qu’il vaudrait mieux apprendre à bien conduire plutôt que de confier son destin à dieu mais ce n’est qu’une question de point de vue 🙂 !

Isla Del Sol

Nous avons choisi d’y passer une seule journée et de ne pas dormir la bas, à cause des tarifs élevés en partie. Du coup, nous voilà dès 8h au quai pour prendre le bateau. C’est un joyeux bordel pour être honnête ! Nous attendons à un endroit puis on nous dit d’aller ailleurs, puis on monte tous et là, la moitié ressort…au final nous serons partis avec pas mal de retard… La partie nord est fermée à cause d’un conflit interne sur l’île, du coup, seul le sud peut être visité et nous serons arrêté soit au port de Yumani soit au ruines un peu avant.

Nous choisissons de nous arrêter au premier arrêt et de nous balader sur les hauteurs de l’île. La balade est quand même sportive mine de rien, nous sommes encore en altitude ! Mais ça se fait bien quand même et la vue est vraiment top. Les montagnes enneigées au loin, le lac Titicaca est immense…à perte de vue.

En descendant, nous mangeons dans un des petits restaurants qui donne sur le lac et la truite est encore délicieuse 🙂 Puis nous empruntons les petits chemins pavés, c’est sympa comme balade. De là, nous allons jusqu’au port de Yumani, d’où nous repartirons. Nous y rencontrons un couple de français avec qui, nous avons discuté tout le long du trajet !

Pour info : le prix du bateau : 35bs A/R par personne + taxe sur place de 10bs.

La vie ici, entre Copacabana et la Isla était assez reposante. Les couchers de soleil sont magnifiques, la vue sur le lac très jolie…Il est même possible de se rendre sur d’autres îles ou il n’existe que quelques familles… Vu la galère du bateau et le temps de navigation par rapport au temps sur place, nous avons fait le choix de ne visiter que la principale et c’était très bien 🙂

Expédition dans le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni !

Expédition dans le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni !

Nous quittons le Chili et passons la frontière bolivienne en profitant de l’agence qui nous fera le tour du Salar.Pour les jours à suivre, nous avons choisi l’agence Estrella Del Sur. C’est la plus réputée au départ de San Pedro de Atacama, nous avons eu un tarif convenable et privatisé un 4×4. Voici le récit de ces jours qui resteront gravés à jamais !

Le passage des frontières :

Nous partons de San Pedro à 6h du matin et filons au pied du volcan Licancabur ou se trouve le poste frontière (article sur Atacama). Les barrières n’ouvrent pas avant 8h30 et nous en profitons pour déjeuner sur le bord de la route…Le nombre de camion qui attend aussi l’ouverture du passage est impressionnant, mais fort heureusement, nous sommes les premiers ! Nous entrons dans un hangar avec le véhicule (ça fiche moitié les boules), il faut remplir un formulaire par personne pour l’entrée en Bolivie…mais d’abord nous passons la sortie chilienne.

Il est tôt, il fait hyper froid, nous sommes à presque 5000m d’altitude, et on se retrouve face à une tête de c** (comme souvent aux frontières). Peu importe, il baragouine un truc et tamponne notre sortie ! Nous remontons dans le van et filons vers le poste frontière bolivien. Et là, j’ai envie de dire « pas de doute, nous sommes en Bolivie », nous passons d’un hangar flambant neuf avec des bureaux, à une baraque pourrie en terre avec un petit monsieur qui tamponne notre entrée. Pour le coup, lui est hyper gentil mais les infrastructures sont directement très sommaires…

Ça c’est fait ! Nous avons notre pass, on file vers notre 4×4 et rencontrons notre chauffeur pour ces 3 jours : Nils ! Le courant passe tout de suite, il est prévenant, il a une tête de clown et nous plait beaucoup 🙂 Nous partons directement, à nous la Bolivie !!!!

Jour 1 :

Cette première journée est bien remplie ! Nous allons découvrir une succession de lagunes, toutes de couleurs différentes. Nous devons d’abord nous acquitter du droit d’entrée dans la réserve national (les enfants ne paient pas). C’est un début magique, avec des paysages qu’on croirait imaginaires ! Nous sommes mis dans le bain directement. Je vous met les photos de chaque site vu ce jour, ça vaut mieux qu’un long discours 🙂

Laguna Blanca

C’est le borax qui donne ce blanc, c’est un minéral qui peut servir à la fabrication de céramiques par exemple. Ici, il n’est pas exploité car c’est une réserve protégée, mais nous avons vu des carrières impressionnantes le deuxième jour… Il n’y a aucun organisme vivant dans cette lagune. Les bords étaient gelés, il faisait un froid de canard, mais les enfants se sont éclatés à glisser sur la couche de glace !

Laguna Verde

Celle ci est ma préférée ! Une merveille posée à 4300m au pied du volcan et elle est magnifique ! Sa couleur provient du cuivre, et d’autres minéraux qu’elle contient comme l’arsenic par exemple. Un conseil : n’y trempez pas un doigt ! Nous avons croisé un petit renard en chemin, qui a posé pour la photo 🙂

Désert de Dali

Cette partie s’appelle ainsi, car le peintre Salvador Dali est venu ici pour reproduire ce paysage sur toile. Le jour ou nous sommes venus, les couleurs ne ressortent pas bien, mais normalement, c’est un festival de couleurs ! Il est surtout connu grâce au peintre 🙂

Thermes de Polques

Notre pause détente avant de déjeuner…un vrai bonheur ! Nous allons nous changer dans la cahute prévue et déjà on se demande ce qu’on est en train de faire ! Il fait hyper froid, genre 5°, c’est donc en mode chair de poule que l’on court dans le premier bassin à 35° ! La sensation est juste trop cool, c’est un kiff total, un moment de lâcher prise 🙂 Nous avons vite trouvé le coin le plus chaud grâce à l’arrivée constante de l’eau des volcans…et on à profiter tout simplement. Je commence à avoir froid à un moment alors on décide de filer au deuxième bassin à 38° ! Encore mieux !!! Seul point négatif c’est que Val est ressorti pour attraper les serviettes qui se faisait la mal à cause du vent, et qu’en revenant, il s’est ramassé sur la première marche ! Il en a cassé sa montre 🙁 Mais il ne s’est pas fait mal, c’est le principal. En sortant, nous courons aux vestiaires et nous habillons très vite…

Au moment de mettre nos chaussures, on hallucine ! Ici au milieu de nulle part, et surtout au milieu des autres baigneurs, « une bimbo » se tortille devant l’objectif de son « vieil ami », les fesses hors de l’eau ! Je peux vous dire que celle là, elle a du se choper un bon rhume…mais bon, c’était un peu surréaliste.

Geysers

Après manger, c’est le ventre bien rempli que nous filons vers des geysers. Bon j’avoue comparé à ceux de Tatio, c’est rien du tout ici… Malheureusrment pour nous, le vent s’est encore levé et les fumerolles sont à raz de terre du coup ! En partant, une énorme tempête de neige nous poursuit (on voit les gros nuages derrière nous), on espère arriver à l’hospedaje avant que ça ne tombe !

Laguna Colorada

Notre dernier stop de cette belle journée, et pas des moindres, se trouve ici, à la lagune colorée. Le rouge est la couleur prédominante et c’est très surprenant ! Ajoutez à ça les flamands et les montagnes à l’arrière, on se croirait presque sur une autre planète 🙂 Ce sont les sédiments et les micro algues qui y vivent qui lui donne cette couleur intense. Nous n’avons pas profité au max du lieu à cause de la tempête, les enfants étaient emportés par le vent, ça devenait dangereux et le froid glacial était saisissant…

Nuit à Villa mar

Pour cette première nuit, nous savions que l’hébergement était réduit au strict minimum. C’est donc sans surprises, que nous arrivons dans une auberge non chauffée pour cette nuit à plus de 4000m d’altitude ! Nils très prévenant, nous a prêté un chauffage gaz pour quelques minutes dans la chambre et nous a rapporté d’autres couvertures. Nous avons dormi, collés serrés et habillés 🙂 Vivement demain, pour éventuellement prendre une douche chaude (on aime bien l’aventure, mais on aime bien aussi ne pas sentir le chacal :))

villa mar

Jour 2 :

Cette deuxième journée est totalement différente, fini les grands espaces de folie…Nous partons vers des roches de formes étranges, une lagune gelée et un beau canyon !

La copa del mundo et le chameau

copa del mundocamel uyuniCe matin, pas la peine de mentir, on se les gèle ! Nous mangeons notre petit-déjeuner et espérons rentrer vite dans le 4×4 qui lui est chauffé. Sauf que Nils prépare notre repas pour ce midi et du coup, on attend une bonne heure dans le froid à l’extérieur. Bon allez, rien de grave, c’est parti pour une nouvelle journée de découverte !

Le premier arrêt se fait au pied d’une pierre qu’ils surnomment ici « la coupe du monde ». Bon, nous on dit qu’il faut de l’imagination quand même 🙂 Vous verrez sur les photos…Nous filons ensuite vers la deuxième forme imaginaire. Ce coup ci, il s’agit d’un chameau, c’est plus parlant en effet mais encore une fois, pas passionnant quand même 🙂

Laguna negra

Cette lagune est située au coeur d’une oasis entourée de roches volcanique. L’eau est en effet sombre voire noire, c’est assez étrange. La balade entre les roches est sympa, les minis cours d’eau étant gelés…cela a beaucoup plu aux enfants 🙂

Canyon de l’anaconda

Le canyon est appelé ainsi car la forme du cours d’eau tout en bas ressemble à un immense serpent ! Nous sommes tout en haut du canyon et franchement ça donne le vertige ! C’est hyper haut, sans protections, avec les enfants, je suis en mode « panique ». Nils les allonge au bord pour qu’ils voient en bas, pendant que moi je flippe tranquillement…et que Val se marre ! Ouf, nous ne restons pas longtemps sur le bord…même si c’est vraiment joli.

Lost italy

Bon là, j’avoue que nous n’avons pas bien compris le nom…à priori c’est en référence à Pompéï. Mais une fois sur place, bah je vois pas trop le rapport, ils ont beaucoup d’imagination ces boliviens 🙂 Nous nous promenons au milieu d’un ensemble de roches toutes différentes, on s’amuse à prendre des poses et on observe des lapins des montagnes.

Julaca pour la gare

Nous sommes maintenant arrêtés dans cette ville fantôme, pour sa vieille gare soit disant…En fait, cela permet surtout de faire le tour des quelques vendeurs, mais franchement, nous aurions pu passer notre chemin, cet endroit n’a aucun intérêt.

julaca

 
Nuit à Colcha K dans un hôtel de sel génial

Alors voilà, nous arrivons dans le deuxième hôtel, et le top, c’est qu’il est entièrement fait en sel ! Nos lits, les murs, tous est en sel (nous avons goutés comme des idiots à lécher les murs !). C’est original et très joli, puis le top c’est quand même le chauffage et la douche bien chaude. Pour couronner le tout, ce soir, nous avons une bouteille de vin entière juste pour moi et Val (on a partagé avec notre chauffeur quand même :)) La nuit va être courte, demain départ 5h pour le Salar…

hotel de sel

Jour 3 : le meilleur pour la fin !

Le Salar d’Uyuni à l’aube…

Ce matin, il est 5h, il fait à peu près -8000° dehors, mais nous tenons bon, pour admirer le lever du soleil ! Après une bonne heure de route sur ce sel, nous n’avons plus aucun repères, nous sommes au milieu d’un vide impressionnant ! Pas d’autres 4×4 visibles à l’horizon…nous sortons pour apercevoir la palette de couleurs du soleil qui arrive et trace une ligne sur l’horizon. Nous sommes en famille, nous sommes bien ! Nils en profite pour nous prendre en photo (et je l’adore celle là !) Le lieu est magique, mais tellement froid non d’une pipe ! J’en ai mal aux doigts de pieds malgré la paire de chaussettes de ski et la deuxième ajoutée 🙁 Admirez…

Inca Huasi Island, et petit déjeuner dehors

Nils nous dépose ensuite vers l’île des cactus, à l’époque ce salar était une mer (d’où le sel). Entièrement asséchée, le sel est resté et se lisse constamment grâce à l’eau qui est encore en dessous et qui revient fréquemment en surface. Tout cela pour dire que sur le salar, il existe plusieurs îles, dont celle que nous visitons. Inca Huasi Island est remplie de coraux et de cactus géants ! C’est magnifique 🙂

Délire photo dans le Salar !

salar uyuniLe moment tant attendu de la séance photo est arrivé ! Fleur avait mis sur papier quelques idées mais Nils en avait bien plus ! Nous nous sommes exécutés pendant près de 2h dans une super ambiance, à rire comme des gamins tout le temps. Il nous a aussi fait faire des vidéos, et heureusement que le ridicule ne tue pas (elle arrange tout le monde cette expression, non ?) Comme les photos valent mieux que mon discours, voici le résultat…

Drapeaux et Dakar Bolivia

Un stop plus symbolique qu’autre chose, on y voit pas mal de drapeaux du monde…Nous avons trouvé le français 🙂 Puis ensuite, nous nous dirigeons vers le symbole du Dakar qui est passé par ici…

uyuni flag dakar bolivia

Colchani arrêt marché local

Toutes les bonnes choses ont une fin, et nous rejoingnons l’arrêt souvenir…Encore une fois, peu d’interêt, mais peu importe, nous sommes encore dans notre délire du salar 🙂

Cimetière des trains…et fin.

Pour terminer ces trois journées géniales, nous parcourons le cimetière des trains d’Uyuni. Franchement, il est très dommage que le site soit si sale ! Les photos dans les trains sont sympas, le lieu est spécial, mais….quelque chose ne va pas, ça ressemble encore une fois plus à une déchetterie ou on dépose les touristes qu’à un lieu de mémoire.

Notre bilan du sud lipez et du salar

Ai-je besoin de dire que ce séjour nous a énormément plu ?? Non, vous l’aurez compris je crois, c’est un cocktail de paysages incroyables, merveilleux, uniques et magiques ! Nous n’avions jamais vu ça ailleurs, le trajet en 4×4 était top. Notre chauffeur était super, les repas excellents…rien à dire à part Que du Bonheur !!!

Nous avons choisi de privatiser le 4×4, c’est à dire de payer les 6 places au lieu de 4, car 3 jours avec un couple ou autre qui n’apprécie pas forcément les enfants par exemple, ça peut être galère. Nous avons pu avoir Nils pour nous tous seuls, il a pris le temps de nous expliquer, malgré notre espagnol approximatif, c’était un choix de payer plus, pour être tranquilles. Et nous avons bien faits.

L’agence que nous avons prise au départ de San Pedro de Atacama s’appelle Estrella Del Sur. Nous vous la conseillons sans aucun soucis pour le salar, ne prenez pas les tours discount, vous le regretterez ! Nous avons croisés un couple de français qui n’avaient même pas assez de nourriture pour le groupe par exemple ! Le tarif est plus elevé au départ du Chili mais peu importe…Nous avons payés 600000 pesos pour 3 jours pour un 4×4 privatisé. Pour finir, n’hésitez pas si vous avez des questions et surtout n’hésitez plus : foncez au salar !

A prévoir non compris dans la prestation : de l’eau (hors repas, il en reste toujours à table que vous pourrez garder) + bolivianos d’avance (150bs national park pour adultes + 6bs hot springs et 3bs enfants + 30bs pour l’île du salar « inca huasi » pour adultes)

Bonus vidéo pour ceux qui ne l’aurait pas vu sur facebook 🙂