Bilan et budget de Bali

Bilan et budget de Bali

Nos visites et itinéraire :

Nous avons choisi de ne pas trop bouger sur Bali et de nous reposer comme vous le savez. Nous avons donc tourné autour de 4 sites en 23 jours :

  • Ubud
  • Amed
  • Lovina
  • Denpasar

Nous sommes parfaitement satisfait de cet itinéraire et du temps passé ici. Mais une chose est sûre…nous reviendrons !

Notre ressenti sur l’île des dieux :

Le bilan est ultra positif, notamment sur le potentiel de cette île ! Les paysages sont magnifiques, il y a la mer, les montagnes, les rizières, les volcans, … il y en a pour tous les goûts ! Il est possible de se prélasser et bronzer comme de faire des randonnées de plusieurs heures, c’est vraiment chouette. Le climat ne nous a pas épargné mais malgré cela, c’est un coup de cœur que nous avons pour ces lieux magiques.

Quant aux balinais…je crois que c’est depuis le début les personnes les plus gentilles que nous ayons rencontrés ! Toujours prêts à rire, ils sont moqueurs mais adorables. Il est facile d’entamer une discussion n’importe ou ici, ils sont très curieux et n’insistent pas si l’on refuse telle ou telle offre.

Notre bilan financier :

Comme tout à eu l’air de nous plaire ici et bien le bilan financier aussi ! C’est une sacrée bonne surprise que de gérer un budget ici 🙂 Notre moyenne par jour a été de 67,90€ à 4 !!! La plus basse de l’Asie et pourtant nous ne nous sommes pas restreints. Cela emmène à une moyenne par jour et par personne de : 17€, c’est génial pour notre porte monnaie 🙂 Il faut savoir que nous avions prévu un budget de 102€ par jour alors forcément ça fait plaisir ! Voici le détail, vous verrez que la nourriture n’est pas un pôle que nous prenons à la légère 🙂

 

Denpasar et ses alentours…

Nous revenons des plages pour aller sur la capitale. Et nous profitons de quelques jours sur place avant notre départ pour visiter les environs. Denpasar n’est pas une ville touristique, rien n’est prévu d’ailleurs, mais ses alentours proches sont intéressants. Nous avons logés dans un AirBnB bien sympa, avec un petit déjeuner balinais super bon ! Nous ne sommes restés que 4jours, voici notre récit…

Pour info : logement airBnB Bale Dangin Garden au prix de 30€ la nuit en maison familiale avec cuisine, et les petit-déjeuners.

L’entrée du logement 🙂

Nos missions à Denpasar :

Notre premier jour a été rythmé par deux missions : envoyer un colis de 5kg en France et déposer plainte pour notre carte bancaire.

La première mission était essentielle car au bout de 6 mois de voyage, certaines choses n’étaient plus nécessaires ou trop lourdes, des souvenirs…bref nous avons voulu renvoyer un colis ! Après deux petites postes, et beaucoup de marche sous 35°, nous arrivons enfin à la poste centrale ! Car oui, pour ce type d’envoi, ne cherchez pas, c’est la grosse poste qu’il vous faut ! Nous étions avec un sac en tissu, un premier gars nous a tout emballé dans un carton tout nikel, ficelé et protégé puis ensuite nous avons fait la queue pour l’envoi. Nous avons choisi l’envoi en bateau qui est beaucoup moins cher qu’en avion. Il est aussi beaucoup plus long (entre deux et trois mois) mais on s’en fiche, nous ne serons pas revenus 🙂 Et c’est parti, 40€ et l’affaire est réglée pour notre colis de 5kg, pas cher quand même pour traverser le monde !

La deuxième mission consistait à trouver un poste de police qui prenne notre plainte, demandée par la banque…Et la, c’était pas de la tarte ! Le premier poste de police a refusé car il ne parlait pas assez bien l’anglais pour écrire la plainte, il nous a donc renvoyé vers le big poste de police à l’opposé de la ou nous étions…Nous revoilà sur la route jusqu’à ce gros poste et là…personne ! Ah si un gars vient nous voir, nous explique que c’est un jour de cérémonie, qu’il faut revenir demain et qu’il compte bien mener une enquête et gratuitement 🙂 !! Bon ok, alors on verra demain…Puis il se trouve que le lendemain, on en a eu ras le b** de ces histoires de carte bleue et d’arnaque et de plainte, alors on a rien fait et on a profité !!! Et vous savez quoi…nous avons été remboursé sans elle 🙂 !

Heu…il y a quelqu’un ???

Finalement une journée est déjà passée, il nous reste plus beaucoup de temps pour visiter les environs…

Sanur

Sanur est à moins d’une heure de route de Denpasar, c’est une station fréquentée davantage par les locaux. Nous y avons passé une journée et avons mangé sur place. Franchement, je ne recommande pas, je ne sais pas si c’est toujours comme ça…Mais pour nous la plage était jonchée de déchets, l’eau était immonde ! Val et les enfants ont tenté une baignade, résultat, il fallait marcher sur les plastiques au fond de l’eau pour pouvoir se mouiller ! Autant les locaux n’avaient pas l’air gêné, autant nous, c’était pas possible ! Du coup, on s’est mis en mode construction de château 🙂

Le seul point positif, c’est que le long de la grande plage, il y a tout un tas de magasins pour ceux qui aiment flâner…

Seminyak

Seminyak, c’est encore autre chose…une ambiance de surf, de détente et de belles vagues ! Nous avons consacré une journée à Double Six beach et c’était le kiff total ! Pour 5€, nous avons loué deux planches de bodyboard toute la journée, trop cool !!!! Nous avons donc appris aux enfants à prendre les vagues et ils se sont éclatés ! Franchement nous aussi, c’était une journée excellente. On s’est beaucoup amusé et cela nous a totalement détendu suite à nos incidents de fraude.

Reptil Park

Pour notre dernier jour, à quelques heures du départ, nous décidons de tuer le temps. Nous décidons donc d’emmener les loulous visiter un parc de reptiles ! Forcément ils ont aimés la surprise puis c’était assez sympa. Bien trop court par rapport au tarif mais bon…Il y avait pas mal de trucs sympas, des iguanes en liberté notamment. Nous avons quand même vu pour la première fois, un python en train de dévoré une poule qui avait été mise vivante dans son terrarium 🙂 ! Ça risque pas d’arriver en France un truc pareil, les associations de défenses d’animaux auraient fermé le parc ! Nous, ça nous a bien plu, c’était comme voir National Geographic en vrai 🙂

Maintenant, il est temps pour nous de quitter cette superbe île et de filer au pays des kangourous. A très vite pour le bilan de Bali et nos récits australiens 🙂 !

Amed et Lovina, nos découvertes des côtes balinaises

Après la belle ville d’Ubud, nous décidons de partir sur les côtes. D’abord vers Amed (2h de route d’Ubud en Grab), puis sur Lovina, cela nous permettra de nous baigner, de faire du snorkelling, d’admirer un volcan, ou encore de voir des cascades…Un programme encore cool cool qui nous a bien plu 🙂

Amed

Voici une petite ville de bord de mer qui est très calme et reposante. L’ambiance est un peu la même que sur Koh Lanta en Thaïlande, des airs de Bob Marley résonnent de droite et de gauche…On y vient pour sa tranquillité puis pour ses spots de plongée réputés magnifiques dès le rivage. Ici, nous avons logés dans deux guesthouses différents, le premier était sympa, avec une vue imprenable mais pas très confortable…Le deuxième était parfait ! Nous avons sympathisé avec le propriétaire, un français qui a racheté cet endroit il y 9 ans.

A Amed, nous nous sommes baladés, à vrai dire, il n’y a pas grand chose à voir 🙂 Une belle vue sur Agung (quand il veut bien se montrer), du sable noir volcanique…et des fonds marins. Le truc, c’est que pour voir les fonds marins, il aurait fallu qu’il fasse beau 🙂 Tellement d’orages et de pluie, que la visibilité a été nulle tous les jours…oh la loose !!!

Pour info : 1er logement, Bukit Indah à 18€ la nuit en chambre familiale

2ème logement, Le Jardin à 32€ la nuit en bungalow familial (très confortable et avec piscine)

Quelques photos d’Amed…

Lovina

Nous partons vers Lovina dans un AirBnB pour une semaine, le logement est dans les montagnes, nous sommes au calme mais les scooters sont indispensables.

Pour info : le AirBnB Kayu Putik avec piscine nous a couté 25€ la nuit. Chaque scooter : 7€ par jour.

Essai vers Munduk…

A une vingtaine de kilomètres de Lovina, se trouve un village qui se trouve dans les montagnes et qui est le départ de randonnées pour voir des cascades. Nous décidons donc d’y aller et programmons notre GPS…La route à l’air sinueuse mais on verra bien ! Il faut savoir que les averses tombent chaque jour depuis un moment et que les routes sont glissantes dans les montagnes…Alors forcément au premier virage serré (genre méga serré et en méga pente), et bien je suis tombée avec Fleur !! Le scooter à terre en train de reculer à cause de la pente, moi qui le tient de toutes mes forces et Fleur qui a réussi à se redresser à temps. Je galère à le remettre debout, puis Val revient nous chercher…plus de peur que de mal, juste du plastique éclaté et un gros bleu pour ma cuisse. On reprend la route…jusqu’à arriver à un chemin de terre plein de trous qui monte encore ! Moi je dis STOP, la route est hyper dangereuse, nous ne sommes pas venus à Bali pour nous faire du mal quand même, alors on rebrousse chemin tous malheureux et on se consolera dans la piscine !

Ça c’était avant la chute 🙂 !!

Un peu de snorkelling…

La veille, en nous baladant sur la plage, un balinais nous propose un tour en bateau pour faire du snorkelling et/ou voir les dauphins. Pour les dauphins, c’était non d’avance car les bateaux sont trop nombreux et les affolent plus qu’autre chose, mais pour une plongée, on ne dit pas non ! Le tarif est de 18€ pour nous 4, avec le matériel en prêt, moi je dis YES !

Nous voilà donc partis dès 9h, en bateau vers un spot de plongée. La balade en bateau est superbe, car on a une vue sur les côtes et la montagne derrière. Nous voilà arrivés, nous voyons déjà pleins de poissons autour de nous, puis notre collègue du jour lance des morceaux de bananes, ce qui a le don de les attirer en masse ! Nous plongeons parmi eux et allons plus loin, on en a pour une heure environ… Les fonds sont beaux mais car il y a un mais…Ça se trouble d’un coup ! Les coraux transpirent comme s’ils avaient chauds, puis vient une bouillasse sur le spot qui nous empêche d’y voir à plus d’un mètre ! On rebrousse donc chemin, un peu déçus mais pas étonnés…la météo est tellement pourrie que la mer a bien du mal à rester claire. Puis en prime, des méduses arrivent et je me fais piquer le bras, ça brûle cette saleté !! S’en est assez, on rentre.

Les cascades de Gitgit…

Nous décidons d’aller voir d’autres cascades et surtout de prendre la grande route principale 🙂 C’est long et c’est très sinueux pour finir mais on est hyper motivé !

Pour info : vous payez le parking avec une donation et l’entrée est de 60000IDR pour nous 4.

Le chemin est bien fait, il faut aller à droite et à gauche pour tout voir, le cadre est très sympa, même si les cascades ne sont pas très impressionnantes. La seule chose qui est dommage, c’est qu’ils ont mis des pontons de partout pour être pris en photo dans un cœur de paille, sur une balançoire et j’en passe, ça gâche un peu le côté sauvage je trouve…

On remonte et dans notre élan, nous filons 10km plus haut pour aller voir les lacs. Nous ne regrettons pas, la vue est magnifique, on en profite même pour manger dans un warung qui offre une vue sur les montagnes alentours.

L’échec du retour…

Après ce déjeuner, il est temps de partir car les nuages descendent et nous finissons au dessus…ce qui annonce que lorsque l’on va descendre, ça va peler et flotter 🙁 Bon, ça ne loupe pas, une averse démentielle s’abat sur nous ! Tellement forte que nous sommes contraints de nous arrêter sous un abri de fortune (on y a rencontré la seule méchante balinaise du séjour, étant gelé, on demande juste une serviette, elle nous dit NON et tente de nous la vendre genre 10€). Bref, c’est la galère, on est en short et débardeur ou tee-shirt, trempés jusqu’aux os et gelés à cause des montagnes ! Ça ne s’arrête pas, l’eau coule en masse sur la route, on a jamais vu ça, c’était vraiment impressionnant ! Nous remontons sur les scooters malgré tout…et descendons, il nous aura fallu 1heure pour arriver au logement ! Il fait 30° maintenant mais moi, je n’arrive pas à me réchauffer, mes doigts sont bleus, mes lèvres violettes, je passerai la soirée en polaire à greloter…Tu parles d’une aventure encore !!!

Les sources d’eau chaude de Banjar

Nous allons, toujours en scooters aux sources chaudes. N’en ayant jamais vu, ça va être chouette ! Nous arrivons sur le parking, ensuite à peine 500m de marche et hop, nous y voilà. L’endroit est sympa et familiale, l’eau est jaunâtre et sent un peu mais ça va. Nous nous mettons en maillot et en moins de deux, nous voilà dans le bain ! Franchement, l’eau est vraiment chaude, c’est juste hyper agréable 🙂 On en profite car il n’y a pas grand monde.

Ensuite, une petite douche et nous restons déjeuner sur place. C’est d’ailleurs dans ce restaurant, qu’en allant aux toilettes, nous croiserons une chauve souris géante enfermée dans une cage, ainsi que d’autres animaux comme les grands écureuils…j’avoue que ça laisse un gout amer en partant !

Allez encore une bonne loose avant de partir de Lovina ???

Et oui, nous avons un don, je sais ! Après une nuit chaotique à asperger des chats et chattes en chaleur qui hurlaient à notre fenêtre…nous nous réveillons un poil fatigués et énervés !

Val prend le portable, pour voir ce qu’il s’est passé dans la nuit (et oui décalage oblige), quand il se relève d’un bond ! Notre appli de compte bancaire nous annonce que plus de 2000€ viennent d’être débités ! Alors voilà, ça a été le début d’une longue lutte, à cause d’une belle arnaque à la carte bleue ! Se faire renvoyer une nouvelle carte quand tu pars un peu plus tard en road trip en Australie, ça n’a pas été simple ! Heureusement que l’on a une famille extra, toujours prête à aider car sinon, je ne sais pas comment nous aurions fait ! Pas de carte, pas de cash, pas de paiements, rien !! Nous avions la Visa en plus, mais chaque retrait ou paiement à engendré de gros frais contrairement à l’autre carte…

Bref, à l’heure ou j’écris cet article, nous sommes en Australie depuis un moment, la carte est récupérée et nos sous aussi !!! Cette loose là, on s’en serait bien passé…

Mini bilan de la côte…

Bali, les plages, le soleil, la plongée…oui c’est une île presque parfaite. Nous avons aimé la tranquillité d’Amed, nous avons aimé les rues commerçantes de Lovina et ses environs. Nous n’avons pas aimé la pollution encore et toujours ! Mais forcément aussi, la météo n’a pas joué en notre faveur et plusieurs activités ont été un peu gâchées…Allez rien de dramatique, nous reviendrons 🙂 !!

Un résumé du ciel lors de notre séjour 🙂

 

Ubud, un des paradis vert de Bali…

Voilà, nous arrivons dans le sixième pays de notre tour du monde, déjà ! Nous arrivons de l’Inde, un pays qui n’a rien à voir avec Bali…les changements sont de nouveaux radicaux et on aime ça 🙂

Le séjour ici doit nous permettre de nous reposer enfin…un tel périple avec les enfants est épuisant. C’est donc après deux vols et un accrochage au comptoir Indigo (ils nous ont facturés 104€ de surpoids bagages, rien n’était précisé à l’achat du billet bien sur), que nous arrivons sur l’île des dieux (rien que ça). Notre séjour débute à Ubud, dans un super guesthouse…le début d’un coup de cœur pour cette île !

Pour info : nous logeons au Soca Garden Guesthouse au prix de 27€ la nuit en petite maison familiale et avec un petit déjeuner de rêve !

Soca Garden :

Bali est un caillou dans l’océan, perdu au milieu d’un milliers d’autres îles…C’est une île volcanique, le mont Batur dormait mais le mont Agung est bien réveillé ! Pas moins de trois éruptions lors de notre séjour…heureusement rien de méchant, il est resté en niveau 3/4 et aucune grande évacuation n’a été ordonnée. J’avoue que cela reste impressionnant de se dire que l’on est si petit au milieu de rien, et que tout peut arriver même sur ce paradis ! Voici nos activités autour d’Ubud…un coin que l’on a adoré 🙂

Balade en ville

Quoi de mieux que de quitter son logement à pied et de se balader dans les environs pour connaître un peu le coin ? Nous nous sommes baladés plus d’une fois comme ça, nous étions à l’écart du centre, dans les rizières. C’était préférable, car le bruit de la ville peut être une nuisance ( même si c’est rien à côté de l’Inde). C’est une ville qui regorge d’échoppes d’artisans, du fait-main partout, de jolis objets, ça a un charme fou ! Les gens sont d’une gentillesse incroyable, ils mettent chaque jour leurs offrandes devant leur porte, et surtout, il ne faut pas les piétiner…On a beaucoup aimé ce côté balinais et non touristes à fond, les petits warungs ou l’on goute leurs spécialités ! Bref, c’est vraiment sympa 🙂

Bon plan resto : nous avons trouvé un resto qui s’appelle « Famous », il est tenu par un français installé à Bali depuis plus de 10 ans. Ambiance sympa, cadre joli et très bonne cuisine balinaise ou française 🙂

Bon plan trajets : prenez l’appli Grab, comme partout ou presque en Asie, vous trouverez des taxis pas chers. Sinon louez un scooter, ça revient à environ 7€ par jour.

La forêt des singes

C’est une balade incontournable d’Ubud, tant pour les enfants que pour les parents ! Les singes sont partout, ils sont trop mignons avec leurs petites moustaches 🙂 Mais attention, ce sont de sacrés chapardeurs…la balade est superbe au milieu d’une végétation luxuriante. On longe un cours d’eau, on passe sur des ponts, c’est vraiment joli. A un moment, nous croisons un tas de singes en train de manger, et il y avait plein de bébés. Mais qu’est ce qu’ils sont mignons !!! Ils viennent nous voir, croquent les doigts de pieds, prennent la main des enfants, on a envie de leurs faire des bisous tellement ils sont choux ! Avant de terminer la balade, nous nous sommes installés sur des bancs, le simple fait de sortir un truc du sac et hop, les gros arrivent ! Et même si j’ai vite rangé mon objet, ils n’ont pas manqué de fouiller dans les poches et même de tirer ma culotte !!! Non mais ! Sacrés loustics quand même, ça nous a bien fait rire, mais il faut se méfier, certains ne sont pas malins et vraiment trop curieux…des gardes se promènent pour surveiller.

Nous avons croisé un beau varan également…

Pour info : tarif pour nous 4 : 17,60€.

Les rizières de tegallalang

A peine arrivés sur place, l’effet est direct ! Wahou !!! Les rizières sont vertes et bien en terrasses, c’est juste magnifique ! Nous nous baladons à travers les différentes parcelles, plusieurs trajets sont possibles, chacun fait comme il veut. Il est possible de faire de la balançoire au dessus du vide ou de se faire prendre en photo dans un des cocons prévus…mais ça ira pour nous, le spectacle est bien suffisant 🙂 Le seul désagrément c’est la chaleur harassante, nous sommes en plein soleil, c’est chaud chaud chaud !! En remontant, nous mangeons dans un des nombreux warungs avec vue sur les rizières, un moment fort agréable.

Pour info : parking gratuit pour les scooters en face des rizières. Entrée à 4 : 1,80€ !

Marché central

Forcément qui dit marché, dit Claire veut y aller 🙂 ! Nous voilà à déambuler dans les nombreuses allées (si on peut dire), comme les asiatiques savent les faire ! Robin flache sur une tenue, il faut dire qu’il est trop chou avec son short et sa chemise à fleurs 🙂 ! Nous cherchons une robe pour Fleur mais la mission est impossible, nous ne trouvons jamais sa taille 🙁 Nous cherchons aussi des écussons en vain…Un marché bien fourni en souvenirs, vêtements, sarongs, et nourriture, de quoi s’occuper un bon moment 🙂 !

Spectacle de danse traditionnelle

Une des choses à voir sur Ubud, c’est bien un spectacle de danse traditionnelle. Bon j’avoue 1h30, c’était un peu long à la fin…Mais ça nous a tous les quatre bien étonnés ! C’est une danse un peu chelou, pas sexy pour un sou, plutôt une histoire…même une transe ! Elles dansent avec leurs yeux d’abord, et ça c’est fort, parce que moi si je fais la même chose, je finis soit avec un mal de crane, soit avec un AVC ! Puis ensuite, elles dansent avec leurs mains, qu’elles tordent dans tous les sens, hyper souples ! La musique est toujours la même et elle est fortement aigüe. Notre avis est mitigé, mais nous sommes heureux de l’avoir vu, ça reste un art local que nous n’avions jamais vu.

Pour info : le spectacle nous a couté 18€ à 4. Vous pouvez réserver à l’avance dans les offices du tourisme surtout en haute saison, il y en a chaque soir dans plusieurs endroits de la ville.

La météo…

Il faut avouer que nous n’avons pas eu de bol ! Il a plu tous les jours pendant 3 semaines, du jamais vu en mars apparemment ! Heureusement, nous avions la matinée et le début d’après midi ensoleillé et dès 16h : orages et pluies diluviennes !!! Cela nous a valu sur Ubud, d’être coincé au bungalow car la route était inondée. Le propriétaire adorable a réussi à nous commander des pizzas pour qu’on puisse manger le soir, des amours 🙂 ! Sacrée météo, ça passe du paradis, à l’enfer en un claquement de doigt !


Notre séjour sur Ubud était parfait, nous n’avons pas fait énormément de choses mais c’est ce que nous souhaitions : du repos ! Nous avons même regretté de ne pas être resté davantage…C’est un endroit à voir absolument à Bali, tout est beau, gracieux, et bon, le kiff !

Varanasi, la ville la plus spirituelle au monde et la fin de notre périple…

Varanasi, la ville la plus spirituelle au monde et la fin de notre périple…

Varanasi…nous ne l’avons pas aimé pour sa beauté, ni pour son silence, ni pour sa propreté ! Mais nous avons aimé la claque qu’elle nous a mise 🙂 Une claque dans le bon sens du terme, une bonne claque qui remet les choses en perspective un instant…Le « choc » est culturel, religieux, visuel et un choc de tradition aussi. Une ville voire, un monde si différent, c’est incroyable de se retrouver là, mélangé à la population, à essayer de comprendre leur vie. Varanasi (anciennement Bénarès) est considérée comme la ville la plus ancienne au monde. C’est la principale ville sacrée de l’hindouisme, elle est dédiée à Shiva.

Pour y arriver, nous partons d’Agra à 9h du matin et arriverons le soir à 21h !!! Franchement c’était l’horreur, nous arrivons de nuit en Inde c’est carrément la mort ! On se disait avec Val « Mais pourquoi on fait ça ?? », la réponse, on la connait…pour voir de supers trucs, mais parfois la route, c’est relou quand même ! Avec du recul, un vol interne aurait été préférable, mais bon, on ne peut pas toujours tout bien penser 🙂

Je n’oublie pas de dire aussi, qu’en arrivant de nuit et en faisant confiance à notre chauffeur… Nous arrivons dans un hôtel miteux, mais vu l’heure, on lâche l’affaire…

Sarnath et le bouddha géant

Sarnath est un ancien site bouddhiste, il a été détruit par les musulmans et il n’en reste que des ruines. La visite n’est pas palpitante à vrai dire… Nous allons ensuite voir le grand bouddha, qui devait être l’un des plus grands au monde. Là encore, la visite ne nous transcende pas, mais je partage quand même 🙂

La vie du Gange et les crémations…

La vie du Gange est riche et complexe, il s’y produit chaque jours de très nombreux rituels. Le Gange est un fleuve sacré (vous le saviez bien sur), les indiens s’en servent pour un peu près tout ! Comme j’ai déjà pu le dire dans l’article sur Agra, il est utile pour le linge, les ablutions, les crémations et j’en passe. Je voudrais juste expliquer comment se passe les crémations. C’est un rituel à mille lieues de ce que nous « occidentaux » connaissons. Ces pratiques pourraient s’apparenter à ce que nous faisions il y a des centaines d’années. Mais ici, la religion est plus forte que tout et la crémation sur le Gange est vraiment celle souhaitée par tous les indiens !

Comment se déroule une crémation ?

Il faut savoir que chaque jour, c’est entre 200 et 300 crémations qui se déroulent sur les rives du Gange. Le but est de libérer l’âme pour que le défunt puisse se réincarner. Ainsi, les hindous n’ont pas peur de la mort, c’est un cycle naturel…

  • La première étape consiste à mettre le mort sur un brancard (ou quelque chose qui s’y apparente), et le recouvrir d’une couverture colorée ainsi que de fleurs sacrées.
  • La deuxième étape est d’immerger le mort dans le Gange.
  • La troisième étape est de mettre le corps sur un bucher préalablement préparé par les Doms (le bois choisi dépend souvent des moyens de la famille, ainsi une famille plus pauvre aura plus de mal à bien faire brûler son mort). Pour un corps, il faut environ 150 à 300kg de bois et cela dure trois heures…
  • La quatrième étape et non des moindres, est réalisée par l’homme le plus proche du défunt (parfois un enfant). Cet homme doit avoir le crâne rasé et porter un vêtement blanc. Il fera plusieurs fois le tour du mort en récitant des mantras, puis fera le plus dur et certainement le plus choquant pour nous…Il doit briser le crâne à l’aide d’une hachette à cinq reprises. Ceci est destiné à libérer l’esprit mais aussi à faciliter la crémation du crâne pour parler franchement !
  • La cinquième étape réalisée par le même homme, est d’allumer le brasier à l’aide de la flamme éternelle…Pour ceux qui n’ont pas eu assez d’argent ou un mauvais bois, les restes du défunt seront jetés directement dans le Gange (sympa ce fleuve, les enfants avaient très peur de tomber dedans)

Sur le lieu de la cérémonie, il n’y a pas de femmes, elles sont trop sensibles, il ne doit pas y avoir de larmes sur un lieu de cérémonie. A la fin de la crémation, il reste toujours le bassin de la femme et le sternum de l’homme, trop gros pour brûler, ils sont jetés dans le Gange. De plus, les défuntes ont leurs bijoux sur elles, donc les plus démunis accourent pour les récupérer..

Ceux qui ne peuvent pas brûler…

Certains corps sont considérés comme sacrés et sont donc directement jetés dans le fleuve sans crémation… Il s’agit des nouveaux-nés, des femmes enceintes, des lépreux, des saints hommes, des morts par morsure de cobras et des vaches. Ainsi, leurs corps sont là dans ce même fleuve ou chaque jours les gens se lavent et font leurs lessives…Sans jugement, je peux dire que c’est vraiment un autre monde et que ça chamboule un peu de voir ça !

Lever du soleil sur le Gange

Varanasi est une ville spéciale à bien des égards…mais ce qui ressort le plus, c’est bien sur la vie autour du Gange ! Tellement de choses s’y passent, il faudrait des semaines pour tout comprendre ! Nous nous levons à 5h pour observer le lever du soleil et déjà beaucoup de gens sont éveillés, l’Inde fourmille à toutes heures en même temps 🙂 Notre chauffeur de tuk tuk nous fait passer dans les ruelles sombres et dans un long couloir avant d’arriver au ghât voulu. La ruelle nous fait déjà frissonner, mais le couloir ressemble carrément à un coupe gorge ! J’ai eu un peu peur à vrai dire, nous avons marché dans ce lieu exigu accolés aux malades, aux vieux endormis, en train de geindre ou juste nous regarder.

Une fois arrivés, nous décidons de nous assoir et d’observer…une crémation a déjà lieu juste à côté (les photos sont interdites venant des ghâts par respect pour la famille, les punitions sont assez dures). La vie s’active, les femmes et les hommes font leurs ablutions, certains boivent une gorgée de cette eau (mais comment font-ils ?), d’autres prient à genoux, des chiens aboient de partout…L’ambiance est mystique, un peu flippante, il y a de plus en plus de monde, c’est étouffant mais franchement passionnant ! J’aurai pu rester là une journée à les observer sans me lasser…Le soleil se lève, la vue est tellement belle, le moment est unique et appréciable.

Les hommes en blanc :

En partant nous balader de ghâts en ghâts, nous croisons de nombreux hommes en blanc ! Ils vivent sous des tentes, sont barbus et se peignent le corps entier de peinture blanche. Ils sont nus et vivent en toute liberté, avec très peu de choses. Ce sont des hommes saints qui ont renoncés à leur famille et tout ce qu’ils pouvaient connaître, pour se consacrer à l’hindouisme. L’un d’entre eux marchant vers nous, blanc et nu a tellement subjugué Robin, qu’il a failli tomber des marches 🙂 ! Pour les enfants, tout ça est complexe, et si différent !!! Nous sommes heureux qu’ils apprennent que leur monde est vaste et que les gens ne sont pas tous comme en France, les religions, les visages, les paysages, les cultures, un mélange qu’ils assimilent pour leur plus grand bien 🙂

Visites de trois temples…

Malheureusement je n’ai pas retenu tous les noms de ces temples…le premier est le temple de la mère de l’Inde. Il est intéressant pour sa carte géante du pays faîte en relief en son centre. Le deuxième temple, seuls les enfants et Val s’y rendent car moi je garde les chaussures (marre de payer pour des chaussures).

Notre troisième temple est le plus intéressant, c’est celui des singes et c’est aussi le plus fréquenté. On se sent un peu voyeur, seuls touristes étant là, mais en fait non, ils sont contents que l’on découvre leur vie et leur religion. Beaucoup prient à droite et à gauche, se mettent un troisième œil sur le front à l’aide d’une cire qui coule sur les barreaux du temple. Certains hommes sont même à plat ventre à réciter des prières…on entend leurs voix lancinantes de partout comme un seul chant. Cet endroit et cet univers est assez déstabilisant et digne d’un film d’Indiana Jones ! Je n’ai pas de clichés car les images sont interdites (ça se comprend), juste un de la carte.

 

Coucher du soleil sur le Gange

Nous embarquons ensuite à bord d’une barque pour voir les cérémonies, le coucher du soleil, les ghâts, les crémations…Notre jeune batelier nous emmène dès le départ vers un bucher et nous rapproche très près. On ne s’y attendait pas, et la découverte est assez macabre forcément ! Il se trouve que nous comprenons vite qu’il s’agit d’une jeune femme… Ses pieds dépassent avec encore du vernis dessus, c’est brutal pour nous, choquant limite, mais nous le savions avant. Le jeune batelier en profite pour tout nous expliquer et c’est passionnant. Nous nous dirigeons ensuite sur la rive d’en face afin de voir le coucher du soleil…

Il nous emmène ensuite vers le principal « burning ghât ». En nous rapprochant la chaleur du feu nous brûle la peau, et il nous emmène jusqu’à la rive. Des hommes sont en train d’immerger un corps juste là, à côté de nous, alors que cinq autres sont déjà en train de partir en cendre. Le sol est jonché de toutes sortes de choses dont je vous épargnerai les détails, c’est si dingue, si naturel pour eux, si différent pour nous, un rapport à la mort qui fait réfléchir.

Pour finir, nous irons là ou ont lieu chaque soir, d’immenses célébrations au Gange, encore une fois, c’est presque irréel, comme sorti d’un film. Une ferveur de milliers de personnes, tous chantent ensemble, les frissons nous parcourent l’échine ! Nous en profitons pour brûler nous aussi deux bougies que nous remettrons au Gange…

Un drôle de réveil !

Ce matin, après notre petit-déjeuner, je rentre m’assoir sur le lit, les enfants jouent à côté et Val est dans la salle de bain. La porte de la chambre est ouverte sur notre grand balcon (je pose le décor). Quand d’un coup, je tourne la tête car un truc m’attire, comme l’impression qu’on me regarde…Et oui, un gros macaque est sur le pas de la porte en train de zieuter ma pomme ! Surprise je me lève d’un bond, et les enfants aussi ! J’essaie de le faire partir mais cet andouille nous fiche les boules avec ses grandes dents ! Du coup, je toque à la porte de la salle de bain comme une perdue pour que Val vienne nous sauver !

Quand enfin, il sort, il réussi non sans mal à le faire déguerpir mais pas bien loin. Il reste sur notre table à finir notre thé, limite en mode je sais comment faire ! Ça nous amuse beaucoup mais sur le coup, on a eu peur, les macaques ici sont souvent assez agressifs !

Mini bilan de Varanasi

Vous l’aurez compris, cette ville ne laisse pas indemne, encore moins que le reste de l’Inde ! C’est vraiment particulier, Varanasi demande de la tolérance, de la patience, et de la réflexion pour la comprendre un peu…Nous recommandons sa visite, pour ceux qui veulent comprendre ce pays, mais c’est dur et pas forcément à la portée de tous…Par exemple, il est arrivé à deux reprises, que l’on voit des hommes morts dans la rue en train d’être ramassés sur des charrettes…Pas facile, on se croirait au Moyen Age ! Cela nous a davantage ouvert l’esprit, et cela restera un souvenir indélébile.

Notre retour par Lucknow

En rentrant sur Delhi, nous faisons un arrêt par Lucknow. C’est la ville la plus moderne que l’on ai vu en Inde ! Le côté anglais ressort fortement de l’architecture des bâtiments que l’on visite. Il faut payer un pass pour tout voir, assez cher encore une fois…Nous visitons un labyrinthe (qui plait aux enfants), des jardins, et une belle mosquée (ou j’ai du me voiler pour la première fois). La ville est assez agréable, c’est une bonne escale pour éviter d’enchaîner les 10h de voiture entre Varanasi et Delhi.

Bilan et budget de l’Inde.

Faire un bilan de l’Inde serait égal à écrire un roman ! Un bilan de notre périple est possible, j’essaierai d’être concise 🙂 Ce pays nous a plu, beaucoup plu même ! Il nous a remué, nous a fait découvrir des choses magnifiques, nous a fait beaucoup refléchir…C’est le premier pays qui me fait pleurer, le premier ou je ne peux en parler sans avoir les yeux brillants. Les découvertes historiques sont importantes, beaucoup de monuments, c’est parfois un peu fatiguant j’avoue. Mais tellement intéressant aussi ! Nous sommes restés 28 jours et étions heureux d’en partir quand même. La culture de ce pays est différente du reste du monde. L’Inde = pays à part ! Il est souvent dit : l’Inde est un pays que l’on aime autant qu’on le déteste…

La religion :

Le pays est porté par l’hindouisme quasi partout. Le bouddhisme, le jaïnisme (que nous ne connaissions pas) sont aussi bien présents, puis d’autres comme le christianisme, le judaïsme, l’islam… S’il y a un endroit au monde ou la population est croyante probablement en intégralité, c’est ici ! C’est incroyable de voir cette ferveur, qu’ils soient riches ou pauvres, ils ont la foi. Les fossés sont importants dans la population, la misère est à chaque coin de rue, mais la religion les porte…Honnêtement, l’Inde restera à jamais un pays religieux mais aussi un pays qui n’avancera pas tellement les rituels sont ancrés.

La culture et leur mode de vie :

Et bien, comme je le dis précédemment, la culture indienne est ancrée ! Les pratiques d’il y a 15 ou 20 ans n’ont pas beaucoup évoluées…Là ou nous, ne cessons d’avancer ! Cela fait de ce pays, un lieu exceptionnel et incroyable. L’hindouisme est partout, mais avec l’invasion islamiste, il y a aussi beaucoup d’influences perses ou arabes notamment.

Passons le côté culture et histoire pour parler des trucs chelous de l’Inde quand même ! Par exemple, ici, les hommes pissent contre les murs absolument partout ! C’est sale, ça pue et ça abime les murs, pourquoi ne prennent ils pas la peine d’ouvrir des wc ??? Les chèvres ont des tee-shirt ! J’ai jamais compris pourquoi, mais ici elles ont soit des slips, soit des tee-shirt 🙂 ! Les hommes s’aiment entre hommes…pas homosexuels mais ils se kiffent quand même ! Toujours à se faire des câlins, des caresses dans le dos, se prendre par la main…C’est un truc de fou, je n’ai jamais vu ça entre homme et femme, mais tous les groupe d’hommes s’aiment beaucoup 🙂 ! Autre chose, trop drôle en Inde…le dodelinement de la tête ! Alors celui là, on a essayer de le comprendre ou de l’imiter et franchement ça nous a valu bien des fous rires ! Pour dire oui, c’est la tête de gauche à droite, pour peut être c’est différent mais pas trop ! Langage corporel de folie 🙂 !

La condition féminine :

Bon c’est la partie qui me hérisse ! J’espère que ça s’améliorera mais je n’y crois guère… Ici, une fille qui naît, n’est rien aux yeux de la société, elle appartient d’abord à son père, puis au mari qu’on lui choisira. Elle aura un statut quand elle aura un enfant et encore, c’est alors que la belle-mère intervient et lui fait la misère (pour les sévices quelle même aura vécu avant). Puis si le mari meurt, la veuve sera dirigée par son fils ! Il y a toujours un homme à qui appartiendra une femme, c’est triste…Souvent, elles subissent violences psychologiques et/ou sexuelles dès toutes jeunes, c’est une vie de m**** ! A priori, il y a du mieux, les mentalités avancent un peu. Sur notre véhicule, il y avait un sticker écrit « je respecte les femmes », certains ont tenté de le déchirer ! Ça avance mais pas assez vite, à cause de cette mentalité ou la femme n’est rien, il y a plus d’hommes que de femmes dans le pays (un des seuls au monde) L’Inde est le pays au monde le plus dangereux pour les femmes, et je n’en suis pas étonné. Viols, infanticides, dot, prostitution sont partout !!! J’ai moi même été gêné plusieurs fois, comme au restaurant ou les regards étaient lourds (moi contre une trentaine d’hommes). Bref, tout ça pour dire, qu’il reste bien des choses à amélioré là bas…

La pauvreté :

Ai-je besoin d’en parler ? Tout le monde le sait, c’est une des raisons qui empêche les gens de venir en Inde. Être confronté à la misère, la vraie et tous les jours ! En effet, c’est difficile, ça me soulève l’estomac à chaque fois que j’y pense mais comme pour la femme, c’est loin de s’améliorer ! L’Inde est un pays avec un taux de croissance parmi les plus élevé au monde et pourtant…Beaucoup de gens dorment dehors, partout, des enfants, des vieux, de tout…Cela fait parti du voyage, beaucoup de mains vous demanderont une pièce, à vous de choisir…Ne rien donner (on ne peut pas tous les sauver), donner à manger (bonne option mais difficile de ne pas créer l’émeute), donner une pièce (et encourager la mendicité) A vous de voir…

La cuisine :

Oui je passe de sujets graves à l’assiette, c’est ça qui fait ma force 🙂 !

Bon parlons cuisine…C’est épicé ! Très épicé ! Même quand on demande « no spicy », ils ne savent pas faire, ça pique quand même ! Bilan, il a été très difficile de bien nourrir les enfants. De plus, le bœuf, la vache sont proscrits, c’est sacré, alors on a mangé du poulet, des naans, des légumes épicés. Moi et Val avons adorés mais ce n’est pas évident pour les sensibles du palais 🙂 !

Le tourisme :

Alors là, ça m’énerve ! C’est un pays qui veut s’ouvrir au tourisme…très bien. Alors pour commencer, il faudrait arrêter de nous prendre pour des porte monnaies ambulants ! A chaque site, les mêmes panneaux : 40 roupies pour les indiens et entre 500 et 1000 pour les touristes. Si ça, c’est pas abusé ! On devrait faire pareil en France, je vous dis pas l’argent gagné, vu le nombre de touristes 🙂 ! Tout ça pour dire, que nous n’avons pas aimé cette façon de faire, notre voyage à l’origine en mode sac à dos à moyen budget, s’est pris une sacrée claque ici ! Incroyable, sachant que c’est un pays ou les pauvres sont partout…

L’écologie :

Bizarrement, nous étions tellement préparé avant d’arriver que nous n’avons pas été choqué de ce qu’on a vu ! Quand je revois les photos, avec du recul, je suis affolée de voir les endroits ou nous étions et la saleté…Mais quand on y est pour un moment, on s’en accommode. Ceci dit, nous avons vu quelques éoliennes (un début), tu parles, vu les déchets par milliers qui sont partout, le pays est écrasé sous les poubelles !!! Un vrai souci…Le Gange est probablement une catastrophe aussi…des cours d’eau s’enflamment à cause des produits déversés dedans ! Mais sinon tout va bien, les indiens ne se rendent même pas compte pour la plupart de ce qui se passe (chez nous certains non plus d’ailleurs). Parlons également des vaches sacrées qui posent un sérieux problème. Elles pètent tout le temps et larguent du méthane mais vu le nombre, ça commence à être un souci de plus…comment vont-ils gérer ça ??

Bilan personnel :

Vous l’aurez compris, rien dans ce pays n’est comme chez nous, cela permet de découvrir vraiment autre chose ! Histoire, religion, culture, cuisine…j’ai fais le tour des bilans 🙂 Nous ne souhaitons pas retourner dans le Rajasthan ou l’Uttar Pradesh, malgré le fait d’avoir adoré notre séjour. Une fois c’est bien, mais deux fois…ce serait trop, pas tant que rien ne change ! Nous retournerons sûrement en Inde mais pour le sud… Sinon je fais une aparté qui me fais trop rire 🙂 Val a été pris pour un indien tout le temps ! Pas un jour sans qu’on lui tape la causette en hindi ou qu’on lui demande s’il est indien. Il faut dire qu’il est bien bronzé, dans la famille nous lui cherchons une nationalité potentielle…et bien, c’est trouvé, il a du sang indien 🙂 mdr

Nous avons voyagé en voiture privée par choix, le pays est déjà assez dur comme ça et nous n’aurions jamais vu tout ça en 28 jours par nos propres moyens. Nous sommes donc satisfaits de ce choix, même si forcément cela a gonflé la note finale. Pour nous 4, le chauffeur nous coutait une quarantaine d’euros par jour, ce n’est pas non plus abusé, car il était 24/24 à disposition si je peux dire.

 

 

Voici le détail de notre voyage de 3644km à travers l’Inde !!! 28 jours de découvertes intenses…15 étapes, un périple inoubliable !

Bilan financier :

Le bilan financier n’est pas bon pour nous ! Nous avions prévu une somme sans savoir que les visites allaient nous couter autant, et surtout nous avions prévu sans chauffeur à la base… Bref un bilan qui donne une moyenne de : 110€ par jour pour 4, soit 27,5€ par jour et par personne.

Voilà, vous savez tout de notre séjour en Inde, à très vite pour nos aventures balinaises 🙂

 

Agra, et la découverte d’une des merveilles du monde !

Agra, et la découverte d’une des merveilles du monde !

Agra, une ville encore très étonnante….

Nous voici à Agra, Robin a fêté ses six ans…déjà ! Nous restons ici dans un hôtel sympathique pour visiter la ville. Chose incroyable ici : le décalage entre la ville, son vacarme, sa saleté et l’apaisant Taj Mahal à deux pas de là… Tout est comme ça en Inde, mais nous avons trouvé cela plus frappant à Agra. Restant quelques jours, nous en avons profité pour faire des petites courses et marcher dans les rues. Nous avons aussi fait une belle tournée de linge, car non, ce voyage, ce n’est pas des vacances ! Les impératifs sont quotidiens : linge, école, trouver à manger, les logements…

Ici, le nombre de singes et de vaches est particulièrement élevé ! Dans notre hôtel, nous en avons croisé dans les couloirs, certains nous agressaient le soir derrière la vitre du balcon, et faisaient des crottes dessus !! Quant aux vaches, j’en parle même pas…c’est l’invasion !

Pour info : hôtel Maya à 22€ la nuit avec petit-déjeuner pour 4.

Taj Mahal

C’est le grand jour ! Nous partons super excités de l’hôtel, nous allons payer et passons la sécurité…Et là, fait inattendu, alors que nous avions éviter le sac à dos pour ne pas avoir de soucis, c’est Juliette, qui pose problème ! Une peluche !!! Le gars la malaxe dans tous les sens genre on a planqué un truc dedans (non mais t’es sérieux mec ?) Malgré l’absence évidente d’un je ne sais quoi dans Juliette…il décide qu’elle doit quand même aller à la consigne !! Nous ne savions pas que Juliette était une grande délinquante…c’est donc légèrement énervé par la situation que Val lui montre les indiens qui rentrent. Ils ont tous un sac à dos et ne sont pas fouillés ! Le gars ne veut rien savoir, donc Val est obligé de sortir pour la mettre en prison ! Forcément, à la consigne, il n’y a que des touristes piégés comme nous, le gars a même rigolé en la prenant (en fait nous ne rions pas, on va devoir payé pour la récupérer…)

Pour info : entrée à 31€ pour 4 = 2500 roupies (les indiens payent 40 roupies chacun) Imaginez qu’en France, nous fassions la même chose aux touristes…

Case prison pour Juliette, notre mascotte 🙁

Après ces quelques péripéties, enfin nous entrons ! Nous arrivons par la porte ouest, déjà immense, le temps est complètement dégagé, nous avançons et traversons la porte…Les enfants ferment les yeux, et quand nous arrivons en face, en les ouvrant, c’est un grand « wahouuuuuu » qu’ils crient en cœur 🙂 La vue est si belle, c’est un monument proche de la perfection, une symétrie parfaite (enfin de l’extérieur). Une merveille construite pour une femme (et oui la classe), son tombeau est au centre du mausolée. Sn mari est à côté (ce qui casse la symétrie) mais il voulait le même de l’autre côté de la Yamuna qui lui aurait fait face. Seulement son fils a refusé vue les dépenses que cela engendrerai, et il le mis avec sa mère…

Nous sommes étonnés car il n’y a pas tant de monde que ça, alors nous prenons notre temps pour quelques photos et nous baladons pas moins de trois heures sur le site.

Fort rouge

Le lendemain matin, nous visitons le fort rouge d’Agra. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est le plus grand fort de l’Inde. Il est en grès rouge, plutôt joli, dommage que plusieurs endroits soient clos ! Nous y croisons un grand groupe de femmes qui a voulu prendre une photo avec moi…j’ai une tête de plus que toutes 🙂

Pour info : entrée à 1100 roupies pour nous 4.

Baby Taj

C’est un Taj miniature que nous trouvons ici. Les visiteurs ne viennent pas beaucoup ici, ce qui nous arrange bien 🙂 Nous faisons le tour, croisons plusieurs fouines, et prenons notre temps…pour une fois que nous sommes seuls sur un monument 🙂 ! Puis il est très joli ce mausolée, l’occasion de faire de jolis clichés.

Pour info : entrée à 550 roupies pour nous 4. Et pour le jardin face au Taj, c’est 600 roupies ! Sachez qu’en général, il vaut mieux payer en CB, le montant est moins élevé qu’en espèces.

Les laveries de plein air…

Nous faisons un arrêt dans une sorte de laverie en plein air, il s’agit du linge des hôtels notamment. Et bien, c’est étonnant, car il le lave dans la rivière Yamuna. Cette même rivière ou nous avons vu un chien flotté et une vache juste avant…Je vous laisse imaginé ! Les produits qui se déversent, le séchage sur les îlots, c’est carrément dingue. Pour ceux qui connaissent « Slumdog millionnaire », il y a une scène à cet endroit et en revoyant le film, il est vraiment très réaliste en tous points…

Nous sommes très heureux de ce séjour à Agra, les monuments de cette ville ont tenus toutes leurs promesses ! L’ambiance de la ville est incroyable…même si nous nous serions bien passé des mariages tous les soirs qui durent toute la nuit ! Sans parler des singes malicieux, mais l’ensemble a été fort agréable 🙂 !

D’Udaipur à Bharatpur en passant par Pushkar !

Après  Jodhpur et les belles découvertes sur la route…nous voici à Udaipur. Nous y resterons un jour, avant de poursuivre sur Pushkar, une ville hippie puis Bharatpur, pour sa réserve naturelle…C’est aussi à notre grand regret, la fin du périple dans le Rajasthan car bientôt, nous entrerons dans l’Uttar Pradesh…

Udaipur

Udaipur est surnommée « the lake city » car elle s’est construite autour d’un lac principal « lake Pichola »(il y en a deux en vrai). Nous faisons la visite à pied, pour commencer, nous nous dirigeons vers le City Palace. Il était conseillé par notre guide et par notre chauffeur de faire aussi une balade en bateau sur le lac…Sachant qu’à chaque fois c’est un peu un échec pour nous, on décide de faire confiance malgré le tarif et achetons un combiné Palace + bateau ! En fait on l’a fait car il n’y avait pas énormément de choses à voir ici.

Pour info : entrée palace 700 INR + bateau 1130 INR pour nous 4. Je vous conseille d’y aller le matin (pour le bateau) car l’entrée est presque deux fois plus chère après 14h !!

Notre hôtel, pour une fois propre, belle vue, nourriture au top : Sargam Hotel au prix de 37€ la nuit en chambre familiale.

Nous commençons par le bateau, nous faisons une mini boucle devant le palace et nous dirigeons vers Jangar Mantar. C’est un palace au milieu du lac reconverti en hôtel de luxe. C’est pas franchement passionnant, on reprend le bateau puis nous sommes ramenés à quai ! Donc voilà encore une fois, c’est un tour à la noix qui coute deux fois trop cher.

Nous enchainons avec la visite du City Palace, c’est le mieux conservé du Rajasthan me semble t’il. Il est vraiment joli, les enfants apprécient la visite.

En rentrant, nous partons dans les ruelles, la balade est sympa mais le bruit constant des klaxons est vraiment pénible à la longue ! Du coup, on rentre assez vite c’est dommage. Nous croisons une vieille dame qui me demande de l’aide, elle n’arrive pas à mettre le fils dans le chas de l’aiguille. Elle est trop mignonne, je l’aide, elle me remercie d’un grand sourire, c’est sympa des petits échanges comme ça 🙂

Entrainement au sport local !

Comme nous rentrons pour le gouter, nous nous installons sur la terrasse en haut de l’hôtel, la vue est vraiment chouette ! Puis le serveur discute avec nous et nous propose de jouer ensemble au cricket ! Et bien oui pourquoi pas 🙂 Les enfants s’entrainent avec les gars qui sont ravis de montrer leurs talents. Ça ressemble vaguement au base ball, mais la batte est plate et lourde. En tout cas, amusement garanti !

Pushkar

Sur la route, nous faisons deux stop, le premier pour un temple Vishnu et le deuxième au restaurant à plus de 15h car pas moyen d’en trouver un avant ! Notre chauffeur est malade, on espère que ça va vite s’arranger. Nous arrivons en soirée dans un premier hôtel, la chambre est pas top et le prix bien élevé…nous tentons de négocier mais pas moyen de descendre dans nos prix. Du coup, on s’en va et on file à 100m de là, la chambre est deux fois plus grande, avec terrasse et grand jardin et le tarif après négociation est en dessous de notre budget 🙂 ! Point négatif : le petit-déjeuner comme souvent…

Nous voici ici, dans ce que moi et Val appelons une ville de hippie 🙂 Nous passerons notre temps à nous balader dans les ruelles, elles sont entourées de commerces tout le long. Les touristes sont assez nombreux et surtout ils sont tous avec un look des années 70 ou punk ! Un truc de dingue, pourquoi les voilà tous ici ? Nous avons cherché mais n’avons pas bien compris le pourquoi du comment ? On croise aussi plusieurs vaches avec une cinquième patte sur le dos, bizarre non ?

L’arnaque d’ici…

Nous nous promenons, quand une femme avec son enfant dans les bras, me saisit et me demande du lait pour le nourrir. Je suis forcément attendrie, et je la suit. Elle nous emmène au niveau d’un magasin et me montre le lait qu’elle veut, je demande alors au vendeur quel est le prix ? Le tarif me paraît franchement élevé alors je refuse et nous partons…puis j’en vois d’autres faire pareil…Finalement, nous comprenons vite que les femmes sont de mèches avec les vendeurs, il s’agit d’acheter pour elle, puis dès que nous partons, elle repose le lait et recommence…Pas bête, mais ça ne marchera pas avec nous.

Nous marchons jusqu’au temple de Brahma, mais décidons de ne pas y rentrer ! Il y a un monde pas possible, nous nous sentons vite étouffés, sans parler des rabatteurs qui veulent les chaussures…Un mauvais plan à coup sur, des temples, on en a vu pleins, nous faisons l’impasse…

Arrêts en route pour Bharatpur…

Le premier arrêt est dans un temple Vishnu perdu au milieu de nulle part, mais extrêmement bien travaillé et conservé. Le deuxième arrêt est sur un site très photogénique : les stepwells ! A la base construit pour être une retenue d’eau pour le village, ce fût un échec et cela reste ainsi…une construction vraiment impressionnante.

Bharatpur

La première journée ne sera que route et encore route…nous arrivons assez fatigués et en plus l’hôtel est rempli de moustiques ! A la fin du séjour indien, on en pouvait plus des hôtels à la noix !

La deuxième journée, nous partons vers le parc de Bharatpur, un parc qui se visite à pied si vous avez beaucoup de temps et un flair exceptionnel pour débusquer les animaux, sinon ça se fait en rickshaw. Nous prenons donc cette seconde option et tombons sur un « chauffeur pirate », le pauvre fiche les boules aux enfants ! Il a un œil dans le sac et plus de dents perdues ou noires que la normale 🙂 ! Nous voilà partis avec notre pirate, une chance qu’il connaisse bien le parc, nous y découvrirons plusieurs espèces d’oiseaux, des singes, un petit python et trois autres énormes ! Puis un chacal pour finir. Le seul point négatif est le tarif franchement abusé pour les touristes comme d’habitude…La balade était sympa quand même, mais franchement l’arrêt a Bharatpur peut être zappé si vous n’êtes pas passionné d’oiseaux en tout genre.

Pour info : entrée à 500 roupies chaque adulte + 450 de rickshaw + 200 de location de jumelles + 150 de pourboires ! Résultat une visite à 22,4€ pour 4. Je sais, ça ne paraît pas élevé comme ça mais pour l’Inde, c’est bien cher…

Sikri

Sur la route pour nous rendre à Agra, le même jour, nous nous arrêtons à Sikri. Nous pouvons y visiter le palace et la mosquée, nous optons uniquement pour la mosquée qui est gratuite car le palace est encore à plus de 1000 roupies par personne. Pas de déception, un jeune homme parlant français vient vite s’improviser guide et nous fait une visite assez intéressante. Nous lui donnons bien sur quelques roupies en échange 🙂 ! La mosquée est très jolie.

En images :

Puis nous nous installons tranquillement dans un coin…jusqu’à ce qu’une petite fille vienne à notre rencontre…Une sacrée petite filoute celle ci 🙂 Elle demande d’abord de l’argent, nous répondons que non, nous ne donnerons rien, puis elle pose des questions…On discute un peu, je comprends qu’elle ne peut pas vraiment nous parler car des garçons l’a surveille. Quand on demande si elle vit à côté, cette nouille nous répond qu’elle vit en Chine ! Mdr. Elle nous fait tellement rire, qu’on lui dit que si vraiment elle veut des pièces, il faudra travailler, mais bon ici rien n’est simple. Elle nous montre ensuite ses techniques pour réclamer aux touristes et nous fait la démonstration…elle est sans complexe et tellement attachante ! Dommage qu’une petite si futée se retrouve à réclamer l’argent des touristes, mais malheureusement c’est monnaie courante en Inde.

Sur la route d’Agra…

Alors voilà que le Rajasthan est terminé, nous sommes désormais dans l’Uttar Pradesh. Demain, nous découvrirons une des sept merveilles du monde ! En attendant, nous demandons à Rajiv, de nous stopper dans une boulangerie pour acheter un gâteau à Robin ! Et oui, notre petit bonhomme fête son sixième anniversaire aujourd’hui. Il se réveillera le premier jour de ses 6 ans face au Taj Mahal…mais je raconterai tout ceci dans le prochain article 🙂 A très vite.

De Jodhpur « la ville bleue », à Ranakpur puis Kumbhalgarh

De Jodhpur « la ville bleue », à Ranakpur puis Kumbhalgarh

Notre périple se poursuit vers Jodhpur, nous y passerons deux jours. Ensuite, nous partons vers Ranakpur pour un jour et une nuit puis vers Kumbhalgarh, ou nous ferons juste un passage avant de filer sur Udaipur…Autant dire que nous n’avons pas traîné ! Ceci dit, le temps était suffisant, mais nous avons avalé les kilomètres durant ces quelques jours, des kilomètres fort dangereux… Cette partie du Rajasthan est plaisante surtout le fort de Kumbhalgarh 🙂

Jodhpur

Jodhpur, est surnommée la ville bleue en raison des toits bleus que nous pouvons voir du haut du fort. Ce bleu n’est pas choisi au hasard, car il fait référence à Krishna, la divinité bleue, et oui, tout s’explique 🙂 ! Puis il paraît que cette couleur repousse aussi les moustiques mais ça reste entre nous… Elle est également surnommée « Sun City » car on compte seulement 18 jours de mauvais temps par an ! Et bien sachez, que nous sommes tombés sur une de ces 18 journées !!

Nous arrivons en début d’après midi dans l’hôtel que Rajiv nous a trouvé…Alors, je résume la situation : la chambre est petite avec un seul futon tout dur, pas de fenêtre, ça pue grave et il nous est impossible de négocier ! Après réflexion, et face au manque évident d’hébergement correct dans notre budget, on lâche l’affaire…ça ira bien pour deux nuits ! Le soir, nous devons donner une heure pour diner (on a bien essayer d’aller dans un resto mais jamais nous en trouverons), et c’est avec un couple d’autrichiens que nous nous retrouvons à table. La discussion n’est pas aisée mais on s’en sort…le cadre est carrément colonial ! Tigre empaillé, têtes de toutes les bêtes possible autour de nous, un musée vieillot qui nous fiche des frissons dans le dos !

Un aperçu 🙂

La nuit a été bien pourrie, c’était à prévoir et c’est donc de mauvais poil que j’engage ma journée 🙁 Nous le signalons à notre chauffeur, pour qu’il nous refasse pas un autre plan de ce genre…(c’est peine perdu)

Le fort de Mehrangarh :

Ce fort est assez joli, il est perché fièrement sur sa montagne et d’en haut, il offre une superbe vue sur la ville bleue. Nous l’avons arpenté durant deux heures, les enfants peuvent courir et grimper à droite et à gauche…c’était vraiment une bonne balade. A l’intérieur, il y a plusieurs palais et un musée.

Pour info : l’entrée coute 1700 roupies pour nous 4. Cela comprend l’appareil photo.

Jaswant Thada :

C’est un mémorial construit pour rendre hommage au Maharaja Jaswant Singhji II. Il est joli, fait entièrement de marbre blanc mais malheureusement jonché de fientes de pigeons qui envahissent littéralement les lieux !

Pour info : l’entrée coute 150 INR (1,8€) pour nous 4.

Le vieux marché :

Pour finir sur Jodhpur, nous visitons son vieux marché…celui ci n’est pas très fréquenté des touristes et il est resté quelque peu dans son jus indien ! Bordel, bruit, couleurs…sont des mots qui pourraient le qualifier 🙂 !! J’ai un aperçu vidéo de l’entrée du marché (c’était pire derrière la porte), c’est intéressant juste pour le niveau sonore !! C’est la première fois depuis nos débuts en Inde que nous rencontrons autant de femmes. Toutes très occupées à chercher les plus beaux vêtements 🙂 ! Nous avons acheter quelques fruits, avons croisé un éléphant, et sommes repartis complètement HS de ces visites !

Ranakpur

Nous partons le matin, direction Ranakpur, un nouvel hôtel nous attend pour notre plus grand bonheur ! Après un bon repas, c’est parti pour la visite du temple jaïn. Encore une merveille, je l’avoue, ces temples sont vraiment jolis ! Encore beaucoup de travail, entièrement en marbre blanc, il est super chouette ! Il y a quelques reliefs coquins, nous sommes au pays du kama sutra, ne l’oublions pas 🙂 ! Nous rencontrons plusieurs indiens qui souhaitent discuter avec nous. C’est agréable, ils sont bienveillants, curieux et toujours nous prenons des photos ensemble à leur demande.

Pour info : le temple nous a couté 6,2€ à 4.

Ensuite, nous rentrons et décidons d’aller marcher en face de l’hôtel. Il y a un petit village puis normalement un lac un peu plus loin…Nous y allons, le paysage est très beau, entouré de montagnes, et surtout, à notre plus grande surprise, nous voyons quatre crocodiles !! C’est la première fois, que nous en voyons en liberté, c’est génial ! Du coup, on fait attention ou l’on met les pieds, mais comme ces quatre là sont loin sur leur ilot, nous ne sommes pas trop inquiets. J’ai fait un méga zoom sur la photo et j’en ai entouré deux…mais c’est pas net. Sur le retour, des villageoises viennent nous voir, nous discutons un peu et rentrons à l’hôtel ou les enfants peuvent profiter d’un jardin pour se défouler !

Kumbhalgarh

Nouvelle journée et nouvelle visite ! Nous prenons la route pour le fort de Kumbhalgarh (un de mes chouchous), la route est montagneuse et impressionnante ! Les paysages sont superbes et étonnants…Nous croisons des villages qui sont restés coincés au moyen âge…Par exemple, nous avons vu des vaches qui tournent les pales d’un moulin pour en sortir de l’eau ! Les femmes qui portent des jarres d’eau sur la tête (comme dans le livre de la jungle). Nous voyons aussi des femmes et des chameaux porter une quantité impressionnante de paille ! D’ailleurs de loin, Robin a cru que c’était un arbre qui marchait tout seul 🙂 !!! Il y a des cultures un peu partout, des fours à briques, tout est si intéressant qu’on ne voit pas le temps passé ! Puis, nous arrivons au fort, sa hauteur est frappante, c’est très beau.

Nous le sillonnons et la vue est magnifique bien sure 🙂 Des singes sont là, assez nombreux (d’ailleurs nous en avons eu un sur la voiture en route). Nous nous installons grignoter quelques cochonneries et une meute de chiots arrive, j’avoue qu’ils sont trop choux mais pas questions de donner des morceaux car c’est la bagarre assuré sinon (on l’a déjà vu) ! Du coup, ils seront heureux de récupérer nos miettes mais cela fini aussi en bagarre malgré nos précautions…

Pour info : la visite a couté 1200 INR pour nous 4. Je préviens, ça grimpe sec, prévoyez de l’eau !

« Sur ma route, oui, je ne compte plus les soucis, ouais, de quoi devenir fou oui, une vie de roots ! (tu connais la chanson ?) »

Il est déjà temps de partir pour notre prochaine aventure…à Udaipur ! Sur la route, nous croiserons deux accidents : le premier avec un véhicule renversé, ce qui est courant ici. Le deuxième entre un camion et une moto, je ne vous fait pas de dessin, le camion enfoncé, la moto KO, le motard…décédé 🙁 Drôle de fin de journée, mais les routes sont si dangereuses, les indiens sont les pires conducteurs que nous ayons connus, leurs imprudences sont si dingues ! Alors forcément, le pire arrive assez souvent.

Ce coin nous a encore plu, le Rajasthan est plein de contrastes, de découvertes à chaque ville, chaque coin de rue…notre périple est loin d’être fini…à très vite pour la suite 🙂

Désert et découverte de Jaisalmer « la ville d’or »

Désert et découverte de Jaisalmer « la ville d’or »

Jaisalmer, une ville dont le nom fait déjà rêver ! Située au milieu du désert du Thar, elle frôle la frontière pakistanaise d’à peine cent kilomètres. Les tensions étant vives lors de notre passage, l’armée était très présente, mais rien d’alarmant non plus ! Nous avons débuté par une balade en chameaux avec nuit dans le désert avant de nous rendre au pied de la forteresse. Elle mérite bien son surnom de ville d’or, de part sa couleur tout d’abord puis ensuite par sa beauté. Assurément, Jaisalmer, est une ville ou il faut se perdre dans les ruelles pour vraiment apprécier son séjour 🙂

Balade en chameau dans le village de Khuri : jour 1

Nous arrivons dans le village aux alentours de 16h, nous arrivions de Bikaner. Le village est ridiculement petit mais prêt pour les balades à dos de chameaux, leur principale activité. Nous avons décidé de faire confiance à Rajiv qui nous a dit qu’ici c’était bien et pas cher ! Et nous si c’est pas cher, on aime bien 🙂 Du coup, nous voici à prendre possession des lieux, nous avons alors le choix…

Première proposition : nuit dans une maisonnette.

Deuxième proposition : nuit dans une tente.

Troisième proposition : nuit dans le sable au milieu des dunes.

Bon moi et Val…penchions vers la troisième…mais en consultant les enfants il était clair que la deuxième était préférable ! Ils avaient peur de dormir au milieu de nulle part et c’est compréhensible pour un enfant. Donc, c’est une tente que nous choisissons, elle est bien faite car elle est équipée d’un wc et d’une douche froide. Je vous dis même pas à quel point je remercie les enfants, car malgré la tente, nous avons eu hyper froid toute la nuit !! Le lendemain, nous avons parlé avec deux français qui avaient dormi dans le sable et il a suffit de voir leurs têtes pour comprendre 🙂 !!! Une nuit très froide à craindre les chiens qui tournaient autour d’eux…

Les chameaux :

Alors revenons à notre balade ! Donc nous partons dès 16h30 direction les dunes afin d’y voir le coucher du soleil. Comme nous sommes les seuls prêts, et bien nous partons juste à deux chameaux, c’est trop cool, les enfants sont ravis. Et surtout pour la première fois, ils découvrent le désert de sable ! Les dunes et les antilopes que nous croisons les émerveillent, nous passons un excellent moment. Après un peu plus d’une heure de balade, nous descendons et courons comme des idiots dans le sable, et oui, ça fait cet effet la le désert 🙂 Nous jouerons jusqu’au coucher du soleil. Puis nous remontons sur nos chers chameaux, pour rejoindre le campement car déjà la nuit est tombée… Je vous signale en aparté que si vous faîtes une balade dans le désert, ne faîte pas comme moi !! Après le Sahara, j’ai bien failli répété mon erreur avec l’appareil photo…Les grains de sable sont si fins qu’ils volent d’un rien et s’enfouissent dans l’objectif. Dans le meilleur des cas, ça le fera crisser jusqu’à ce que vous fassiez un bon nettoyage mais ça peu aussi le fiche en l’air !

Spectacle et nuit…

En rentrant, nous remercions nos chameaux (même si franchement ils sont un peu bêtes ces chameaux) et nous dirigeons vers le buffet qui nous attend. L’avantage, est que le diner et l’apéro sont prévus et en prime, nous avons un spectacle, la soirée s’annonce bien ! Je passe sur le repas qui est local mais très bon (un peu compliqué pour les enfants car ça arrache par contre), on découvre d’ailleurs les haricots du désert qui sont excellents 🙂 Le spectacle est sympa, nous avons quatre musiciens et une danseuse qui réchauffe l’atmosphère. Mais pour être honnête, nous avons mangé avec deux gros plaids sur les épaules tellement il caillait, qui l’eut cru ?!! Les chauffeurs viennent nous voir car ici les enfants sont très appréciés, et ils s’amusent à les embêter et à danser ensemble ! La nuit quant à elle a été compliquée, nous avons pris 3 grosses couvertures (dont une qui sentait le chameau), nos duvets et avons dormi habillés mais on a quand même eu froid !!!

Nous avons adoré cette petite parenthèse malgré le froid. Le désert reste quelque chose de magique ou l’homme n’a pas encore eu l’occasion d’y laisser son empreinte…c’est magnifique !

Pour info : l’excursion tout compris dans le désert (repas soir + petit-déjeuner + tente + balade chameaux + boissons) nous a couté 52€ à 4 ! C’est pas cher et génial (un conseil, négociez avec votre chauffeur 🙂

Jaisalmer et ses alentours : jour 2

Nous partons après le petit déjeuner pour un hôtel au pied de la forteresse. Il est sympa car la chambre est grande et il semble propre, je le souligne car ce n’est pas fréquent en Inde 🙂 !

Pour info : nous étions au Gorakh Haveli au prix de 24,80€ la nuit avec petit-déjeuner (mais le petit dej était pitoyable :()

Amar Sagar

Nos visites débutent par ce temple jaïn d’une finesse et d’une beauté pas croyable ! Il est au bord d’un lac du même nom, mais il était à sec lors de notre visite. Je vous laisse voir sur les photos les reliefs, les détails et la beauté générale de ce petit temple qui nous a complètement convaincu ! Nous adorons cette architecture.

Temple de Lodruva

Ici encore, le temple est magnifiquement orné, décidément l’architecture en Inde est très plaisante !! Ce temple, selon les croyances, abrite un cobra noir. Ce cobra vit dans un trou visible à l’extérieur du temple et les fidèles viennent y faire des offrandes et restent devant le trou en espérant le voir…Nous avons donc chercher ce trou, pour peut-être le rencontrer, mais non, il ne s’est pas montré. Nous avons donc demandé à un des hommes du temple si ce serpent était réel et s’il l’avait déjà vu…Il nous a certifié que oui, il l’avait vu, et une photo en témoigne à l’intérieur (nous l’avons vu mais est-ce réel…mystère). En tout cas, on aime bien toutes ces histoires, si riches et parfois si dingues, des histoires qui nous permettent toujours d’en discuter en famille, c’est très intéressant.

Bada Bagh

Ce sont les cénotaphes des maharajas de Jaisalmer. Un endroit incroyablement beau, encore perché sur une colline au milieu de rien…Nous nous y baladons, c’est joli comme tout.

C’est aussi ici que pour la première fois, un homme m’a regardé d’une façon si méprisante que ça m’a glacé le sang ! J’ai voulu répondre à la question qu’il avait posé…mais ce cher monsieur voulait entendre Val, surement pas une femme…Val l’a vu aussi et nous sommes partis directement. C’est une des villes ou encore une fois, surtout à l’extérieur de la forteresse, les femmes sont invisibles ! C’est un pays d’hommes, et beaucoup d’hommes ne respectent toujours pas les femmes…J’en écrirai peut être un article, ce sujet m’a beaucoup touché ici, et j’aimerai que les choses évoluent plus vite…

Balade dans la forteresse : jour 3

La nuit a été un peu agitée, Robin a vomi, du coup, je crois que le restaurant d’hier soir n’est pas à refaire 🙁 Alors aujourd’hui, nous sommes en mode tranquille ! Nous prenons notre temps pour nous balader dans la forteresse. Nous décidons de juste regarder, nous balader et profiter plutôt que de payer encore les entrées de temple ou palace. Le budget des visites en Inde est effarant ! Du coup, les ruelles sont mignonnes, les gens sont sympas ici, beaucoup d’artistes peintres…Avec Fleur, nous en profitons pour nous faire un tatouage au henné chez une dame. Le prix est très raisonnable : 3,5€ à 2 🙂 ! Ensuite, nous allons déjeuner en prenant un peu de hauteur et trouvons un restaurant avec une vue sympa sur toute la ville. Nous passerons notre journée à nous balader comme ça et c’était très sympa !

Petite parenthèse :

Lors de notre tatouage, deux touristes anglophones s’arrêtent à hauteur de Val. L’une d’elle se penche et donne un biscuit à un chien…devant une gamine toute sale qui n’attendait que ça. Mais non, cette dame n’avait d’yeux que pour le canidé…sauf que ce chien chanceux n’a pas voulu du gâteau…qui est tombé par terre. C’est alors que la fillette s’en est emparé pour le dévorer ! Les deux dames assez âgées ne parurent ni touchées ni rien d’ailleurs, elles étaient obnubilées par le chien et tentèrent de le nourrir plusieurs fois en vain ! Leur guide avait l’air atterré mais ne dit mot…La morale est quand même triste je trouve. L’humain est vraiment dur, je conçois que l’on aime les bêtes (c’est mon métier), mais ce genre d’attitude est vraiment choquante !!! Malheureusement c’est loin d’être un cas isolé, on t’il tous perdu la tête ?? Nourrir le chien galeux plutôt que la fillette affamée ? Peut être un sujet au prochain bac de philo…Je plaisante, mais beaucoup de choses sont choquantes ici, même les touristes !

Quelques images autour des remparts…moins joli certes mais indien 🙂

Mini bilan de Jaisalmer :

Encore une fois, nous n’avons pas vu le temps passé ! Cette ville est passionnante et recèle de nombreuses merveilles. Son surnom de ville d’or lui convient parfaitement, celui de « Carcassonne du désert » aussi même si ce n’est qu’une comparaison française. Je vous recommande donc fortement un arrêt lors d’un passage au Rajasthan 🙂