Notre vision de l’Australie, par Fleur et Robin.

Notre vision de l’Australie, par Fleur et Robin.

Peux-tu me décrire l’Australie ?

Fleur : Il y a beaucoup beaucoup d’animaux du désert, des kangourous, des koalas… C’est un grand pays !

Robin : Les paysages sont beaux, il faisait chaud, il y avait beaucoup de mouches ! Et j’aimais bien les randos pour voir les animaux.

 

As-tu aimé ton séjour dans ce pays ?

Fleur : Oui, j’ai beaucoup aimé l’Australie car en plus on l’a fait en camping car.

Robin : Oui, parce qu’il y avait le camping car !

 

Qu’as-tu le plus aimé ?

Fleur : Un peu de tout, j’ai adoré la randonnée ou on a vu pleins de kangourous, celle ou on a vu les koalas et plein d’autres trucs !

Robin : J’ai à peu près aimé tout ! C’était super.

 

Qu’as-tu le moins aimé ?

Fleur : Quand on était dans le sud, qu’il faisait froid et qu’il pleuvait !

Robin : Rien, tout était bien, enfin sauf les mouches qui m’énervaient un petit peu…

 

Quelles sont les différences que tu as vu entre l’Australie et la France ?

Fleur : En Australie, il y a un gros désert de sable rouge, il y a des kangourous, des koalas, des échidnés et d’autres animaux qui ne sont pas en France !

Robin : En France, il n’y a pas de désert, ni de sable rouge, ni de koalas ni de kangourous et ni d’échidné !

 

Récit libre :

Fleur : Nous avons pris un bateau pour aller sur une île ou il y a des koalas. Le bateau dure vraiment pas longtemps. Quand nous sommes arrivés, même au port, il y avait déjà des koalas ! Après nous sommes partis dans la forêt pour en voir plus, ils étaient tous en train de dormir ! On en a vu un qui était réveillé. Même que papa est monté dans un arbre pour en voir un de plus près en photo. Bien sur, c’est un animal qui n’est pas agressif du tout ! Nous avons aussi vu un kangourou là bas.

Robin : Un matin, c’était bizarre de voir des kangourous juste à côté du camping car ! C’était drôle, ils étaient tout près et on est sorti les voir. On a pris des photos, ils n’avaient pas peur de nous.

Bilan et budget en Australie

Bilan et budget en Australie

C’est déjà fini…l’Australie ! 35 jours à bord de notre camping car de location…Un vrai bonheur. C’était vraiment chouette, nous avons découvert des paysages tellement différents. L’Outback nous a particulièrement plu (malgré les mouches), avec sa terre rouge et ses belles randonnées. Puis nous avons été dans les parcs nationaux comme les Grampians ou les Pinaccles entre autres, encore totalement différents ! La faune est riche, c’est un vrai plaisir mais attention au mythe des kangourous et koalas…Il n’y en a pas partout !

Notre itinéraire :

Pas moins de 6200 kilomètres parcourus ! Il y a des étendues totalement désertiques ou il n’y a pas âmes qui vivent ! Cela nécessite un minimum d’organisation, sachant que le wifi est quasi inexistant dans l’Outback également. Nous aurions aimé en faire plus mais encore une fois, on ne peut pas tout faire…et nous pourrons revenir 🙂

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages 

Les campings :

Avec le camping car, pas le choix de trouver des campings payants ou gratuits. Mais de toute façon, il y a de quoi faire en général. Certaines parties comme l’Outback sont plus chères mais c’était parfois nécéssaire pour se recharger. Le camping car pouvait tenir 48h en autonomie, c’était déjà pas mal ! Les campings gratuits sont pratique pour économiser, certains sont juste un décroché au bord de la route et d’autres sont un paradis en pleine forêt !

Les parcs nationaux :

Nous avons été épatés des parcs de ce pays ! A chaque fois, c’est super bien fait. Un plan est fourni si on va au Visitor Center avec toutes les randos possibles, le temps, la difficulté et les consignes de sécurité. C’est top ! Nous avons aussi eu affaire à la petite boîte mise à disposition pour payer le droit d’entrée, ils sont hyper honnêtes ici, c’est dingue ! Comme on dit avec Val, en France, s’il y avait une boîte à l’entrée d’un parc…elle serait volée 🙂 !! Non, ici chacun met sa contribution sans discuter et c’est d’ailleurs ce qui permet d’en faire de beaux parcs bien entretenus.

Un point négatif ?

Et oui, il en faut toujours un ! Le gros point noir ici d’après nous…c’est tout simplement le fait que les aborigènes aient été chassés de leur propre territoire ! A présent, ils n’ont pas de vrai place dans ce pays, alors que c’est le leur quand même ! Comme je le disais sur l’article de l’Outback clique ici, ils errent dans les rues, alcoolisés et c’est tout… Très peu d’entre eux sont embauchés avec un niveau d’études équivalent aux australiens. A priori, les choses se sont améliorées mais nous avons trouvé que l’histoire et les origines du pays sont difficiles à apprécier…

Le budget :

Alors oui forcément l’Australie c’était Le pays le plus cher de notre tour du monde ! Nous avions prévu un budget par jour à quatre de 226€. Et verdict…budget tenu malgré le camping car qui coûte cher et tout ce que nous avons fait, nous sommes à 224€ ! Ce qui fait un budget de 56€ par jour et par personne. Pour ceux qui veulent réduire, il suffit de louer un van, mais pour nous c’était hors de question. Je m’explique : déjà on vit les uns sur les autres tous les jours depuis 7 mois, si en plus on dort collés avec un mini véhicule c’est la mort du couple assuré ! Puis 35 jours, on voulait aussi bien les vivre et c’est vraiment sans regret, nous sommes hyper satisfaits !! Nous avons loué chez Britz un Maui 4 places pour ceux que ça intéresse. Voici le détail du budget :

budget australie

Comme on est super cools, et que l’Australie a fortement inspiré Fleur et Robin…Voici en exclusivité leur danse dans l’Outback ! Ils nous ont préparé ce spectacle tous seuls et franchement c’est trop trop mignon !!! Vous ne trouvez pas ??

three sisters

Les Blue Mountains, et la superbe ville de Sydney !

Et voilà, nous arrivons sur la dernière ligne de notre séjour australien : Sydney !!! Le moins que l’on puisse dire c’est que ce pays aura défilé à toute allure ! Nous terminons en beauté avec la découverte des Blue Mountains, et la ville la plus connue d’Australie.

Les Blue Mountains

Nous quittons Kiama ce matin, direction les Blue Mountains. Comme nous arrivons dans l’après-midi, nous en profitons pour filer directement à l’Echo Point. Ce point de vue offre un spectacle sublime sur les Three Sisters ! La plateforme est haute et nous permet de voir sur 180°, c’est vraiment magnifique. La végétation et la nature y sont très préservées.

Vue de l’Echo Point sur les Three Sisters

three sisters

Nous prenons le temps de passer au Visitor Center afin de préparer notre randonnée du lendemain. Mais finalement à part le plan extérieur, il faut acheter les cartes, et ça nous embête un peu juste pour une journée. Du coup, on repère une cascade et on se dit que demain matin, nous irons là-bas.

La soirée est glaciale, alors nous allons chercher un énorme stock de bois pour nous réchauffer autour d’un bon feu. Nous resterons jusque tard autour car il fait moins de 5° alors on en profite un peu…Étant dans un camping gratuit, c’est juste un emplacement, il ne faut pas rêver pour le chauffage 🙂 On dormira d’ailleurs collé tous les 4 dans le lit deux places pour nous réchauffer !

Le lendemain matin, nous nous réveillons en slow motion, un peu mous on va dire…mais nous allons quand même à la rando ! Nous allons jusqu’à la Katoomba falls, autant dire que ça n’a pas été long…Honnêtement, nous sommes tous les quatre bien fatigués…et la vue des Three Sisters était si belle, que cela nous suffit. Nous prenons donc la route de Sydney dans l’après-midi.

Sydney

De bon matin, nous partons à l’assaut de cette ville si connue du monde entier ! Nous sommes prêts à voir si ce qu’on en dit est vrai… Le camping est à environ 20minutes de marche du tram, alors nous débutons par l’achat des tickets et hop c’est parti mon kiki ! Le réseau est simple, et nous nous arrêtons proche de la cathédrale Ste Mary. La place que nous traversons est sympa. Nous allons à la cathédrale, elle est vraiment belle, l’intérieur aussi est joli mais elle est mieux de dehors 🙂

Notre itinéraire nous emmène ensuite vers le jardin botanique. Alors pour y aller, nous passons devant un tas de bâtiments tous plus beaux les uns que les autres et enfin nous arrivons dans cette verdure. Il faut dire que ce n’est pas un petit jardin botanique, il est immense !

Nous le traversons afin de vite voir ce que nous attendons le plus aujourd’hui…..Roulement de tambour….L’Opéra ! Et oui, bien sur, quoi de plus connu que l’opéra de Sydney ? Enfin, nous y sommes ! Il est magnifique, de son blanc éclatant, l’architecture est parfaite et il est hyper grand, plus grand que nous ne l’imaginions. Forcément un tas de photos a été pris, alors je vous laisse admirer 🙂

Après l’admiration…nous contournons l’opéra pour nous rendre au Circular Quai. C’est un endroit animé, plutôt sympathique et nous décidons de nous faire plaisir en prenant 4 gros burgers 🙂 ! L’estomac prêt à exploser, nous marchons vers l’Harbour Bridge, un pont gigantesque et très ancien de la ville. Il est surprenant j’avoue, pourtant j’emprunte le pont de St Nazaire tous les jours mais ça ne me fait pas le même effet 🙂 ! Il est possible de le monter pour avoir une vue de ouf sur la ville mais ça ne se fait pas à moins de 100€ par personne alors on passe notre tour.

Pour finir, cette belle journée, nous décidons une fois de plus de faire plaisir aux enfants en les emmenant à l’aquarium Sealife. Nous rencontrons une française à la caisse, alors on se met à discuter, on lui file la carte bleue et hop, nous voilà avec les tickets et 100€ de moins sur le compte !!! Non mais les crétins ! Nous n’avons même pas regardé le tarif…on s’est laissé aller au plaisir d’échanger en français et paf le porte monnaie en a pris une claque. Nous entrons dans le monde de Némo, nous voyons un dugong pour la première fois, puis un tunnel à requin. On embarque pendant 30secondes dans une barque pour apercevoir des pingouins…L’ensemble ne vaut pas l’Océarium du Croisic (chauvine que je suis). Non sérieusement, il ne vaut pas un tel tarif, vous pouvez passer votre tour 🙂

Nous sortons de nuit, il est déjà tard…alors nous reprenons le tram et rentrons avec pleins d’étoiles dans les yeux. Autant Melbourne ne nous avait pas conquis, autant Sydney, nous y serions restés volontiers plus longtemps.

Le lendemain, nous nous attelons à refaire nos sacs (oh ça va être dur), puis à nettoyer le camping car. D’ailleurs si vous en louez un, le plein de gaz peut se faire chez BCF pour 20€, n’allez pas prendre le pack à 100€ clé en main ce n’est pas valable. Ce soir, nous avons rencontré une famille française qui fait un tour du monde également, l’occasion de prendre un long apéro ensemble et d’échanger nos bons plans 🙂

Pour info : notre camping était le Shereelee Sydney. Nous l’avons choisi pour sa proximité avec le tram pas pour les commentaires…En effet, il est bien pourri mais il nous aura servi pour poser notre camping car, c’est déjà ça ! La nuit était à 31,4€ en site alimenté.

Il est maintenant temps de quitter l’Australie 🙁 Sydney et les Blue Mountains étaient vraiment une belle note de fin ! Voici notre bilan : Bilan et budget en Australie.Nous nous envolons vers le Chili, à nous les montagnes de l’Amérique du Sud !!! Encore de belles découvertes à venir…

pebbly beach

De Raymond Island à notre arrivée sur Sydney…

Nous quittons Melbourne et l’agitation de la ville pour faire de nouvelles balades et nous commençons par Raymond Island. Notre objectif était initialement d’aller à Phillip Island pour y voir les koalas, les pingouins…Sauf que cette île est chère, tout est payant ! Alors même si j’imagine que c’est sympa, on ne peut malheureusement pas tout faire. Du coup, nous trouvons la parade en nous dirigeant vers Raymond Island ! Bien moins fréquentée et pourtant les koalas y sont nombreux.

Raymond Island

Pour y aller, nous stationnons le camping car durant deux nuits au camping de Paynesville. C’est très mignon, les enfants ont une structure géante pour eux tout seuls (et ça nous fait des vacances). Nous partons à pied du camping direction le ferry, c’est génial parce que ce ferry nous fait traverser gratuitement. Arrivés sur l’île, rien de plus simple, il y a un parcours fléché à suivre pour voir les koalas 🙂 Nous en voyons un dès notre sortie du bateau, puis un echidné deux mètres plus loin…Puis pleins d’autres koalas et même un kangourou pendant toute la balade !

Pour info : camping Resthaven Caravan Park à 25€ la nuit en site alimenté. Notre seul « hic » ici est d’avoir croisé une araignée Red Black (heureusement déjà morte) mais après j’ai tout vérifié 🙂

red black

L’île est sympa, nous sommes tranquilles et les koalas nous tiennent compagnie, alors nous revenons le lendemain avec notre pique nique.

Parc National de Ben Boyd

Le lendemain, nous filons vers un camping gratuit dans le parc national et décidons de faire la randonnée le lendemain matin. Le temps étant bien frais, nous décidons de faire un feu (c’est très répandu ici). Les enfants sont hyper contents, ils se mettent à chercher partout le bois, les feuilles sèches, les écorces et nous faisons un bon foyer avec des pierres trouvées. Nous prendrons notre apéritif autour du feu, c’était vraiment très agréable.

Le matin, nous partons vers la randonnée des pinaccles. Elle est courte mais sympa, la moitié est dans la forêt, l’autre moitié au niveau de la plage. En tout, nous avons du rester une petite heure…

Narooma

Cet après-midi, nous filons vers l’Australia Rocks à Narooma afin d’observer des otaries. Et bonne nouvelle, il y en plein ! En train de dormir, de se dorer la pilule au soleil, de se baigner dans cette eau cristalline…Elles sont trop mignonnes 🙂 Nous restons un bon moment puis allons de l’autre côté nous balader sur la plage. On y trouve de superbes coquillages, les enfants complètent leur collection.

Nous finirons la journée en allant de nouveau dans un camping gratuit, mais ce coup ci pas possible de faire un feu…

Pebbly beach

Ce matin nous partons tout sourire vers la plage des wallabies. En arrivant, nous devons payer le droit d’entrée de 8$ mais la machine ne fonctionne pas (si ça c’est pas du bol)

Pour info : Pebbly beach = 8$ en pièces uniquement.

A peine, nous descendons sur la plage que les wallabies pullulent autour de nous. J’avoue ne pas comprendre ce qu’ils font sur cette plage en particulier mais ils ont l’air bien en tout cas ! Totalement détendus, ils se laissent approcher facilement. Normalement, on peut aussi voir des varans mais nous n’en verrons pas ce jour la. Nous allons un peu sur les rochers, cela nous rappelle un peu nos côtes bretonnes 🙂

Jervis bay, Hyam’s beach

Nous passons juste voir cette plage qui possède parait-il le sable le plus blanc au monde ! Et franchement, elle est trop belle, le sable est en effet d’un éclat impressionnant. Une plage magnifique, ou l’on fera les andouilles un moment avant de partir à la recherche d’un nouveau lieu ou dormir ce soir 🙂

Kiama, blowhole

Aujourd’hui, c’est un dimanche pluvieux 🙁 Nous profitons d’une éclaircie pour filer en direction d’un des geysers maritimes les plus importants du monde ! Décidément l’Australie est le pays des records 🙂 Sur place, il y a du vent mais le temps se maintient alors c’est parfait pour nous. Nous allons sur le site en question qui est bien indiqué, et nous ne sommes pas déçus ! C’est super impressionnant ce geyser ! Il envoie de l’eau à 25m de haut, il faut être patient car parfois il crachote…mais si on attend le bon moment c’est festival !! On entend tous les wahouuuu autour de nous c’est excellent. J’ai un aperçu vidéo mis il est difficile de l’avoir au bon moment…

 

De nouveau, nous en avons pris plein les yeux ! Le voyage touche bientôt à sa fin en Australie mais vraiment nous sommes convaincus que ce pays est génial !! Nous poursuivons désormais vers les Blue Mountains et Sydney … qui signeront la fin de ce séjour inoubliable.

 

Melbourne en 24h, top chrono !

Melbourne en 24h, top chrono !

Melbourne, une grande ville en expansion sur la côte australienne…Le rêve de beaucoup de personnes, buildings, océan, vieux quartiers…Pour nous, c’était juste une étape, et malheureusement nous l’avons faîte sous un crachin pas très agréable 🙁 Les grandes villes, ça nous connait désormais : Hong Kong, Shanghaï, Delhi, Paris et j’en passe…et j’avoue que finalement nous sommes bien plus fans des grands espaces 🙂 ! Je vous raconte notre étape éclair dans cette ville branchée.

Queen Victoria Market

C’est le marché le plus connu de Melbourne, un marché que nous avons sillonné durant un bon moment. Il propose beaucoup de vêtements et de souvenirs pour les touristes. Nous y trouvons nos écussons, puis un sweet à capuche pour les enfants et Val et un tee-shirt pour moi 🙂 Le marché se tient dans un vieux bâtiment, il est immense, l’un des plus grand du pays je crois. En marchant aux alentours, on peut observer un peu de street art, c’est toujours sympa à voir.

Pour info : nous sommes arrivés vers 9h avec le camping car et le parking étant encore vide, nous nous sommes garés sans soucis. Sinon, il faudra payer les transports en communs…prendre une carte, etc.

La City

C’est le centre avec tous ces buildings moderne, nous y sommes passés, c’est sympa. Nous l’avons même traversé avec le camping car, bon là par contre nous ne faisions pas les malins ! Et nous croiserons également une manifestation faîte dans le calme.

Le tram gratuit

C’est assez pratique, dans un certain périmètre, le tram est gratuit. Il suffit de se rendre aux arrêts, d’y monter et de descendre quand on veut…Ou faire comme nous 🙂 Le temps étant pitoyable le matin, nous le prenons et y restons pour faire le tour de la ville à l’abri ! Hyper facile et même pas fatiguant du coup, mdr. Bref, une bonne solution pour visiter à pas cher.

Le zoo de Melbourne

Après un bon MacDo, si c’était obligé…qui dit grande ville et surtout australienne…dit burger ! Je sais, c’est n’importe quoi mais c’était bien bon quand même 🙂

Nous décidons avec Val, vu la météo et notre envie de PAS visiter, d’emmener les enfants au zoo. La journée ne sera pas perdue au moins, nous ferons deux heureux. Pour le coup, même nous deux avons aimé ce parc. Le zoo est très bien fait, très grand par contre il faut compter minimum une demi-journée. L’espace des papillons est particulièrement sympa, ils se posent sur nous et sont énormes, c’est génial. La faune australienne est bien représentée (à part les koalas), nous y voyons pour la première fois des wombats. Nous sommes partis à la fermeture, il était temps ! Quelques photos…pour certaines je ne suis pas sure que ce soit nos enfants qui posent 🙂

Pour info : l’entrée nous a couté 46€, c’est gratuit pour les enfants le week-end 🙂

Vous l’aurez compris, nous sommes loin d’avoir tout vu de cette grande ville ! La météo n’a pas aidé, puis nous n’avions que très peu de temps (sans parler du budget). Nous avons aimé l’ambiance, le mélange de population, le style ancien et moderne, les parcs, mais comme je le dis au début…ça reste une grande ville, rien d’extraordinaire d’après nous 🙂

Pour info : notre camping était le Discovery Park de Melbourne au prix de 48€ la nuit en site alimenté. Il était pas terrible honnêtement mais il y a des jeux pour les enfants et les sanitaires sont propres alors le reste…

childers cove

Les Grampians et la Great Ocean Road…

C’est officiel, nous avons quitté l’Outback, son sable rouge et ses mouches ! Nous filons vers un nouveau parc national, il faut dire qu’en Australie, ils sont nombreux et magnifiques ! Notre choix se porte sur les Grampians avant de filer sur la très connue Great Ocean Road…Voici nos récits.

Parc national des Grampians

Ce parc est super, il réserve de superbes randonnées ! Nous avons adoré notre séjour ici, même si nous sommes tombés en plein week-end de Pâques (sans nous en souvenir) et que tous les campings étaient pleins ! On a quand même eu de la chance en dénichant un emplacement dans un Big 4, un peu cher mais bien situé. Nous aurons la compagnie d’un énorme kangourou sur l’emplacement 🙂

kangourou

Mackenzie & Fish Falls

Nous partons de bonne heure sur la randonnée pour voir deux cascades, la Mackenzie étant la plus connue des Grampians. Comme c’est un gros week-end, forcément ce coup ci nous ne serons pas seuls… La descente jusqu’à cette première cascade est raide mais ça va dans ce sens là…je me vois déjà en train de galérer pour la remonter 🙁 Le paysage est sympa mais bondé de monde ! Du coup, ce n’était pas au programme mais nous filons vers la prochaine cascade et nous avons bien fait car c’était bien plus sympa. Les enfants jouent dans les flaques pendant que nous nous lézardons au soleil 🙂 Nous repartons ensuite et autant moi je souffle pas mal car ça ne fait que monter…Autant Fleur est en mode championne ! Elle drope devant nous, ne s’arrête que pour nous attendre, Robin est un peu vexé d’être derrière elle mais il se rattrapera sur la prochaine. Ils aiment les randonnées et les défis les stimulent, c’est un vrai plaisir ! C’est une randonnée assez physique quand même pour ceux que ça intéresse.

Pinaccles

La nuit a été glaciale…et nous n’avions pas d’électricité donc pas de chauffage ! C’est ça l’aventure 🙂 Nous partons en mode petits glaçons vers la rando des Pinaccles, à peine commencée, nous nous réchauffons vite ! Le paysage est encore différent mais tellement beau. Les points de vue s’enchainent…lac, falaise, roches…Quand nous arrivons au fameux point de vue attendu c’est effet « Wahou » immédiat !!! La roche est abrupte, la falaise est hyper haute, ça donne le vertige, mais la vue est si belle. Nous en profitons un moment, puis nous nous posons pour dévorer notre pomme rituelle 🙂 Il est juste dommage que certains essaient d’aller toujours plus au bord, d’une ça gâche les photos des autres et de deux, on attend presque le coup de vent qui va les faire chuter (et ça c’est pas gentil). Sans parler de ceux qui utiliser leur drone maintenant un peu partout, ça fait du bruit dans un environnement superbe ou le silence serait de mise pour en profiter un max ! Bref, cette balade est carrément un incontournable des Grampians d’après nous !!

Nous quittons ensuite ce parc, direction Portland pour une nuit puis la Great Ocean Road. Quand nous décidons de faire un arrêt pique nique, on rencontre par hasard nos premiers koalas ! L’aire est pourrie, Val va faire pipi contre un arbre et reçoit des trucs sur la tête…en cherchant il se rend compte que ce sont deux koalas qui mangent et font caca tranquillement 🙂 Super comme rencontre !

Great Ocean Road

Ahhh la Great Ocean Road…rien que le nom fait rêver 🙂 Les australiens sont forts pour envoyer du rêve juste avec le nom des rues, des parcs, ou des sites touristiques (un peu à la mode américaine d’ailleurs). Et nous, qu’en a t’on pensé de cet route ??? Et bien déjà, il faut savoir qu’elle ne longe pas l’océan tout le temps, loin de là même ! En fait, une longue portion se trouve dans la forêt, sans possibilité d’arrêt et franchement c’était long (surtout quand on veut voir la mer). Il est difficile impossible de trouver des campings gratuits proche de l’océan…mais à part ça ! C’est le kiff quand même 🙂 La route est superbe et les points de vue connus (ou pas) sont à couper le souffle, c’est tout à fait l’image de ce qu’on se faisait de l’Australie. Allez assez parlé, je vous montre nos clichés 🙂

Logan beach

C’est une plage qui possède une belle plateforme pour observer les baleines…sauf que pour nous, on est arrivés un mois en avance 🙂 !!! Et le temps était vraiment pas terrible…Cela ne nous a pas empêché de nous faire un barbecue à midi 🙂

Childers Cove

Un de nos arrêts préférés ! La roche est percée, les vagues se déchainent, les enfants s’éclatent dans le sable…on y passe un très bon moment.

Bay of Islands

Pour ce point de vue, on voit un ensemble de roches dressés dans la mer. C’est moins touristique que les 12 apôtres, mais un peu moins impressionnant aussi…

bay of islands

The Grotto

Un site hyper joli ! Il faut descendre des marches pour voir une retenue d’eau devant l’océan qui se déchaine, très sympa 🙂 !

Loch and Gorge

Ici, il y avait du monde, mais le site est joli.

Twelves apostles

Probablement l’arrêt le plus touristique de la Great Ocean Road ! Il y avait un monde de folie, c’est incroyable, parce que sincèrement ce n’est pas notre site préféré du tout…il en faut pour tous. Après, il faut avouer que c’est bizarre ces roches en plein milieu de la mer !

Apollo Bay

Un arrêt pour manger et voir la plage des surfeurs 🙂

Pour info : nous avons dormi au camping de Peterborough….puis au camping de Wye River que les enfants ont beaucoup aimé.

Parc national des You Yangs…

Après une nouvelle nuit à 8°, mais avec le chauffage ce coup ci, nous filons vers les You Yangs pour voir des koalas ! On pique nique dans un froid assez désagréable mais bon, on veut les voir alors on se motive ! Nous démarrons la boucle de 3,5km à travers la forêt, et finalement une constatation s’impose…La forêt a brulé, et les koalas sont partis, moralité nous avons marché en mode gelés et n’avons rien vu…on ne peut pas gagné à tous les coups. Maintenant, il est temps de reprendre le camping car et de filer vers Melbourne…

you yangs

 

De Coober Pedy à Adélaïde…suite et fin de la Stuart Highway

De Coober Pedy à Adélaïde…suite et fin de la Stuart Highway

Notre périple en camping car se poursuit, après Coober Pedy, nous descendons jusqu’à Adélaïde. Mais entre les deux, il y a tellement de choses à voir et à faire…alors nous avons misé sur une pause à Port Augusta et des randos dans le parc national des Flinders Ranges. Je vous raconte tout ça…

Camping gratuit au bord d’un lac de sel…

La route étant assez longue entre chaque destination, nous sortons notre appli préférée en Australie : Camper Mate ! Nous cherchons un endroit ou nous poser pour la nuit et si possible gratuit… Puis on tombe sur un camping à priori face à un lac de sel avec de bons avis, c’est parti, on y va ! En arrivant, nous sommes les premiers alors nous choisissons le meilleur endroit 🙂 Puis, nous descendons jusqu’au lac…en effet, c’est bien un lac de sel asséché. A part les mouches qui nous saoulent, le paysage est lunaire et vraiment sympa. Ce lac impose une séance photo, une sorte d’entrainement pour le salar d’Uyuni en Bolivie 🙂 En exclusivité, voici nos clichés tests…il y en a peu car Val était littéralement attaqué par les mouches donc nous sommes rentrés au camping car en attendant le coucher du soleil. Puis nous sommes ressorti et nous en avons profité pour nous amuser dans la dune de sable en face, des vrais gosses !

Port Augusta

Sur la route, nous croisons encore de belles tornades de sable rouge, un phénomène hypnotisant ! Puis malheureusement beaucoup de cadavres de kangourous (bien plus nombreux que les vivants vus). Port Augusta nous permet juste de faire une étape, encore une fois à cause des longues distances. Nous en profitons pour visiter le jardin botanique, une balade sympa ou nous croiserons de beaux kangourous 🙂 Ensuite, nous profitons du temps qu’il nous reste pour faire le plein de courses, le blog, et l’école bien sûr…

Parc national des Flinders Ranges

Nous arrivons de bonne heure dans le parc national, on se dirige d’abord vers le « visitor center » afin de payer les frais d’entrées puis le camping. Nous nous installons le plus loin possible des autres, côté foret pour être tranquille et déjeunons…avant la rando.

Wangarra Lookout

Cette balade fait 7,4km, et nous marchons à l’ombre des eucalyptus. Le décor change radicalement, c’est agréable et très joli ! Nous croisons plusieurs kangourous et même des wallabies à pieds jaunes (une espèce en voie de disparition). On observe également de magnifiques perroquets multicolores, des kingfishers, de gros lézards et un échidné trop chou 🙂 La balade se termine en fin d’après-midi, le lieu est super calme c’est génial. Lors de l’apéro, Fleur se fait mordre par une de ces fourmis hyper grosse, surement une fourmi feu vu sa douleur ! Puis c’est au tour de Val, alors du coup, on fini par manger à l’intérieur 🙂

Le lendemain matin, alors que l’on se réveille tout doucement, qui est autour de nous ??? Des kangourous 🙂 Les enfants sont ravis (nous aussi en fait), ils n’ont pas peur de l’homme et se laissent approcher facilement. Un vrai moment privilégié comme on les aime. Ceci dit, il faut quand même se méfier un peu car ils chapardent facilement…ou rentrent dans les camping car aussi 🙂 Pour les chasser je vous souhaite bon courage !

Pour info : le camping est le Wilpena Pound Resort, nous avons pris un emplacement sans électricité + le permis d’entrée : 26€

Photos de la Wangarra et du campement

Parc national du Mont Remarquable

Après les Flinders Ranges, nous nous dirigeons vers un nouveau parc national, mais nous souhaitons démarrer la randonnée dès le matin, alors nous dormirons dans un camping proche. En chemin, nous nous arrêtons à Quorn, une ville hors du temps également…on peut y prendre un train touristique mais nous ne l’avons pas testé. Cet après-midi, nous en profitons pour mettre à jour l’école, le linge…puis les enfants jouent avec les poneys du camping, ils sont heureux 🙂

Pour info : emplacement électrifié au Beautiful Valley : 26€

Quelques images de Quorn
Alligator gorge

Pour ce parc, il faut aussi payer un droit d’entrée mais sur internet ce coup ci, le tarif est de 10$. Les australiens ont une énorme confiance en leurs visiteurs, parfois ce n’est qu’une boîte mise à disposition, je trouve cela incroyable…ça ne se passerait jamais comme ça en France ! Je pense même que chez nous, la boîte d’argent serait volée, mdr !

Bref, nous filons vers cette randonnée qui promet d’être sympathique 🙂 Sauf que sur le chemin, nous rencontrons quelques soucis du au camping car…La route est remplie de trous (sorte de ralentisseurs à l’envers), mais pour nous c’est le drame !!! A chaque passage, l’arrière frotte la route, alors on fini par passer en biais pour que ça ne touche plus…Mais ce n’est pas fini ! On se prend une bosse, qui ouvre le micro onde…et qui fait tomber l’assiette en verre à l’intérieur. Cette dernière s’est explosée lamentablement au sol en mille morceaux 🙁

Nous démarrons la courte randonnée des gorges, en mode un peu dépités…mais très vite, vu la beauté des lieux, le moral remonte 🙂 Les gorges sont impressionnantes et nous sommes seuls, c’est excellent !

Pour finir la journée, nous roulons vers Adélaïde afin de nous poser une nuit.

Adélaïde

Le camping ou l’on arrive en fin de journée est rempli, il ne reste qu’une place…alors pas de négociation et c’est cher bien sur.

Pour info : le camping est le Windsor Gardens, il coûte 37,4€ avec électricité.

Nous partons pour une journée de visite de cette ville, nous y sommes allés avec le camping car et le parking nous a coûté 13€. Nous démarrons par un grand parc ou forcément, il y a plein de jeux pour enfants ! Ils sont forts ces australiens 🙂 Entre les barbecues mis à disposition partout, les tables, les jeux, chaque parc est un vrai plaisir ! Nous marchons ensuite vers le marché central mais manque de bol, il se trouve que c’est un jour férié (nous l’avons appris en rentrant) et que tout est fermé…On se rabat alors sur l’achat de quatre donuts au chocolats 🙂 Puis nous marchons vers le jardin botanique. En chemin, nous rentrons dans les boutiques et ressortons avec deux doudous neufs de kangourous, ainsi qu’une jolie pochette (c’était obligé, les peluches sont trop choux)…Finalement, nous nous baladons dans le parc botanique et retournons au camping car.

Ce soir, nous trouverons un camping gratuit sur le bord de la route…nous nous dirigeons maintenant vers les Grampians pour d’autres magnifiques découvertes ! Coober Pedy, nous a beaucoup plu pour son côté complètement décalé, Adélaïde nous a plu pour le côté agréable à vivre, et les randonnées étaient superbes comme d’habitude. C’est la fin de cette route incroyable qui démarre à Darwin et se termine à Adélaïde. En Australie, nous en prenons plein les yeux, c’est que du bonheur !!!

ULURU

L’Outback, d’Alice Springs à Coober Pedy…

Et voilà, nous sommes en Australie ! Changement de continent, après six mois en Asie, nous sommes heureux de connaître autre chose 🙂 Notre premier vol de Bali à Sydney est un vol de nuit qui se déroule très bien, idem pour le second de Sydney à Alice Springs. Nous rejoignons en taxi le bureau de Britz pour récupérer notre nouveau joujou : le camping-car ! Il va rester avec nous 35 jours, il a intérêt d’être au top 🙂 ! Le temps des explications…et nous voilà partis pour cette nouvelle aventure…

Notre arrivée et notre nouvelle maison 🙂

Alice Springs

Les courses…

Nous démarrons d’Alice Springs pour découvrir ce qu’on appelle l’Outback ! Dans un premier temps, nous devons faire des courses, pour remplir les placards puis trouver un camping pour nous poser car nous sommes un poil fatigués ! Nous faisons nos courses chez Coles, une enseigne connue en Australie, ce qui nous frappe d’office, c’est le manque évident de fruits et de légumes et surtout le prix de ces produits !

Considérations physiques (oui c’est pas bien je sais)…

Il faut dire qu’en peu de temps, nous constatons que les australiens n’ont pas le même tour de taille…Moi qui imaginait les bombasses blondes, on est loin du compte, peut être sur les côtes, on verra…M’enfin, à part ses considérations physiques, une deuxième chose nous frappe : pas d’alcool dans le supermarché !

Mission bières…

Certes, nous pouvons nous en passer, mais quand même…une bière le soir c’est toujours agréable 🙂 En fait, il suffit de sortir, et d’aller au « Liquorland » ! Un paradis pour alcooliques, non je plaisante, nous y trouverons nos bières après présentation du passeport (on fait si jeunes que ça??)

Les aborigènes dans tout ça…

Bon finalement, encore une chose qui nous frappe…si si, je vous jure ! Ce sont les aborigènes présents…tous alcoolisés, à trainer dans la rue, à crier, bref pas la joie…et tous les australiens qui font leur vie comme si de rien n’était ! C’est probablement la chose qui nous choquera le plus dans l’Outback en fait !

Pour info : notre camping était super ! C’est le G’day Mate Tourist Park : 29€ la nuit en site alimenté.

De cette ville, nous ne visiterons pas grand chose, c’était notre point de départ et c’était ici que nous devions recevoir notre carte bancaire (lisez le dernier article de Bali si vous avez loupé l’épisode). Nous sommes restés deux nuits, mais pas de carte en vue, alors nous avons filé vers nos premières randos. Bien sur, il a fallu refaire plus de 500km pour revenir chercher cette maudite carte bleue (arrivée en retard avec Chronopost).

Kings Canyon, dans le Watarrka National Park

Première virée, nous avalons les kilomètres sur cette route désertique et pourtant si belle ! La terre est rouge, les paysages sont beaux, si dépaysant du vert de l’Asie, le soleil nous chauffe la peau, c’est un début que l’on adore. Nous arrivons en soirée au camping, on prend notre apéro sous un ciel étoilé comme jamais nous ne l’avions vu auparavant. Aucune lumière parasite autour, juste nous et ce ciel, on voit même la voie lactée, c’est un truc de fou !!!

Pour info : nous nous sommes posés au King’s Canyon Resort pour deux nuits (le seul dans le coin), au prix de 41,2€ la nuit, ça sent le monopole !

Pour s’y rendre : attention si vous avez un camping car, car la route sera plus longue, il faut passer par Lasseter Highway sinon c’est de la piste et il ne faut pas le tenter sans 4×4 ! Comptez presque 500km depuis Alice Springs…

Randonnée : Canyon Rim Walk

Nous partons dès 8h car la chaleur va vite devenir insupportable, la randonnée est bien balisée, elle fait 6km. Le départ est difficile car il faut grimper tout en haut du canyon mais après, c’est que du bonheur ! Nous décidons de faire un décroché vers le Garden of Eden, qui est superbe. Tout nous plait, c’est la première fois que nous découvrons de tels paysages et nous en prenons plein les yeux !!! Certes les mouches nous saoulent un peu mais ça va encore…Le canyon est hyper haut et les chutes de pierres ont crées un paysage incroyable !

Les enfants ont super bien marché, nous sommes vraiment fiers d’eux. La chaleur n’était pas facile à gérer en plus de la marche, alors chapeau pour les débutants que nous sommes 🙂 C’est ici qu’avec Val, on commence à comprendre l’importance de l’eau…cette sensation de gorge douloureuse, sèche, les lèvres qui gercent vite, nous sommes des chameaux mais la, nous avons fait hyper attention et heureusement ! Cette randonnée a été unanimement notre préférée de l’Outback.

Une panoramique pour le plaisir 🙂

canyon

Pour info : nous avions un plan de la randonnée en français pris au camping. Nous avons choisi la Rim Walk de 6km qui se fait en 3-4heures (3h pour nous), le plan précise qu’il faut avoir une bonne voire très bonne condition physique. Je pense que si l’on part très tôt, c’est faisable comme nous, après c’est du suicide ! Dès 11h, il peut faire 40°, et ça devient très compliqué ! Tout est très bien indiqué, il est même précisé de porter un chapeau…ils ont tout prévu ces australiens 🙂 Ce parc national est gratuit.

Le plan des randonnées de Kings Canyon :

plan kings canyon

Uluru (Ayers Rock), dans le Uluru-Kata Tjuta National Park

Le voilà, le symbole de l’Outback : Ayers Rock ! Pour y accéder, nous filons vers ce nouveau parc national et arrivons en début d’après-midi.

Pour info : l’entrée coûte 40,5€ en tarif famille (2 adultes+2enfants, c’est mieux qu’en France ou il faut toujours avoir 3 enfants !) Le pass est valable 3 jours, c’est suffisant.

Plan du site :

Bon certes ce caillou est impressionnant, au milieu d’un grand rien…c’est assez étrange 🙂 Nous visitons le centre culturel qui permet d’en apprendre un peu plus sur la culture aborigène. A priori, le gouvernement travaille main dans la main avec les aborigènes dans la réserve…ça fait bien sur papier mais en vrai, nous on les voit pas si bien que ça les aborigènes. Nous avons plutôt la sensation qu’ils se sont retrouvés avec de l’argent et que désormais ils sont un peu laissés pour compte.

Ensuite, nous comprenons le caractère sacré d’Ayers Rock, très important pour les aborigènes justement, il est donc interdit de le monter…Dans les faits, c’est bien différent ! Nous étions atterrés de voir que sur place, il y a un grand panneau qui explique que c’est sacré, blablabla mais qu’à vos risques et périls, vous pouvez le grimper ! Ils ont même installé une rampe, non mais c’est sacré ou pas ??? Bref, nous décidons de faire la balade autour, mais très vite (genre au bout de 2min), on abandonne ! Et oui, LES MOUCHES sont omniprésentes !!!! C’est insupportable, honnêtement là bas, on a tous les quatre péter un câble 🙂 Elles rentrent partout, restent collées, elles sont terribles…je crois qu’en chacun de nous, des envies de meurtres se sont réveillés à cet instant ! Du coup, nous reprenons le camping car, pour le contourner par la route 🙂 Et nous nous installons sur un des points de vue pour y voir le coucher du soleil, très joli !

Valley of the wind, dans les Olgas « Kata Tjuta »

Le lendemain matin, nous allons aux Olgas pour faire la rando de la vallée du vent. Elle fait 5,4km et le fait qu’il y ai beaucoup de vent nous arrange beaucoup car cela chasse les mouches 🙂

Plan des randos :

plan olgas

Nous passons dans la vallée, c’est très beau, les montagnes sont d’un rouge vif, génial ! On escalade un peu, il y a du dénivelé, peu de monde, c’est le kiff total. Pour le retour, c’est un peu plus compliqué car le soleil tape déjà fort et surtout le vent s’est arrêté ! On rentre en quatrième vitesse, bouche fermée, moi et Fleur avons mis des chemises autour de la tête pour éviter qu’elles ne rentrent dans les oreilles, la classe ! Quelques photos de cet endroit superbe…

Pour info, nous avons dormi en camping gratuit dans ce parc.

Coober Pedy, la ville de l’opale

Après avoir récupérer notre carte bancaire sur Alice Springs, nous pouvons enfin descendre tranquillement vers Adélaïde. La ville de Coober Pedy n’était pas particulièrement une étape choisie et pourtant nous avons adoré ! C’est la ville de l’opale, ici le temps s’est arrêté…on se croirait au temps du far-west, c’est génial 🙂 Il y a des gisements un peu partout autour, des émeus aussi ! Puis les gens sont drôles avec leurs chapeaux de cow boys et leur langage en mode patate chaude dans la bouche…Nous nous sommes baladés et avons posé notre camping car dans un camping très correct.

Pour info : le camping The Opal Inn coûte 30,4€ pour une nuit.

Sur la Stuart Highway…

Nos débuts en Australie ont été géniaux, on adore ce sable rouge, ce dépaysement total…Les randonnées qui sont si belles, franchement nous avons été séduits et épatés de découvrir de tels paysages ! A faire et à refaire si les mouches disparaissent un jour…Par contre préjugé numéro 1 tombé : il n’y a pas de kangourous partout !! En fait pour cet article, soit environ une semaine en Australie…on en a vu 2 🙂 Affaire à suivre…