Santiago, Valparaiso et le magnifique Cajon del Maipo !

Ce vendredi 10 mai…nous traversons l’océan Pacifique pour rejoindre Santiago depuis Sydney ! Le vol dure environ 12h, nous partons à 12h de l’Australie et nous arrivons le même jour à 11h au Chili ! Magie !! Non, nous avons juste passé la ligne de jour…mais il est vrai que pour la première fois de notre voyage, le décalage a été violent ! Après 3h de vol, on dine et dodo (sauf que pour nous il est 15h), alors à part les enfants, moi et Val n’avons pas fermé l’œil. Durant les 2-3 jours suivants, nous avons eu un mal de chien à revenir à la bonne heure, et pour moi, les nausées se sont invitées aussi 🙁 Fort heureusement, nous avons fini par nous habituer en essayant de vivre comme si de rien n’était…et ça a marché 🙂 !

Nous démarrons donc en Amérique du Sud avec le Chili. Ce pays n’était pas prévu dans notre itinéraire de base mais ayant une escale avant le Pérou, nous décidons de prolonger le séjour…et nous avons bien fait ! Il s’avère que nos plans ont même complètement changés car nous abandonnons l’Argentine (qui est juste immense), au profit du Chili et surtout nous souhaitons prendre notre temps…

Quelques photos Sydney-Santiago

Santiago

Nous arrivons la tête dans le c**, et passons l’immigration sans aucun souci (beaucoup plus light qu’en Asie). Mais c’était sans compter sur les chiens renifleurs qui nous attendaient juste avant la sortie…Et la je dis « je suis un boulet » ! Le chien renifle le sac à dos et s’excite comme un ouf, du coup, le gars nous demande…et oui en effet j’ai gardé 4 pommes pour les manger plus tard ! Sauf qu’il est interdit d’importer des produits frais et que j’avais oublié les pommes ! Nous avons donc été mis de côté, à remplir un formulaire de déclaration, repasser le contrôle, le gars ouvre et tombe direct sur les pommes donc hop c’est fini. Franchement ils ont pas été embêtant parce que le gars aurait pu fouiller tout le sac et trouver des céréales, l’antibio de Fleur, du sucre…

Nous sortons enfin et allons directement chercher un bus pour rejoindre le centre et notre AirBnB. D’ailleurs pour ceux que ça intéresse, voici un code AirBnB pour avoir 15€ sur votre prochaine location 🙂 http://www.airbnb.fr/c/clairem35278

Pour info : la compagnie Turbus est au top, les bus sont hyper confortables et cela nous a couté 9000 pesos (11€). Merci Michel 🙂

Bus Turbus

Résultats de recherche d'images pour « turbus »

A la station de bus, nous rejoignons le métro et les choses de corsent. Il faut acheter une carte à créditer puis à chaque passage, elle se vide. Il ne faut qu’une carte pour nous 4, et on met le montant que l’on veut dessus. Sauf que la dame du guichet ne veut pas nous la vendre ! Non mais oh…ça va pas le faire ! C’est à cet instant qu’une une jeune fille nous voit et nous demande ce que l’on veut. Adorable qu’elle est, elle prend la carte pour nous et nous l’offre 🙂 ! Un amour, c’était notre ange de la journée, qui nous rebooste pour la suite.

Deux stations de métro plus tard, nous arrivons au pied de l’immeuble, mais la encore, pas de wifi, et le proprio n’est pas en bas, alors on cherche son téléphone et les habitants se mobilisent pour nous aider ! En moins de deux, notre Eduardo était là pour nous accueillir. LA journée n’est pas finie, car nous partons ensuite faire des courses avant de nous poser…ENFIN ! La journée aura duré 24h, c’était interminable et nous nous sommes endormi sur le canapé tous les 4 !

Premier jour :

A vrai dire…bah ce premier n’est pas passionnant car nous allons juste nous équiper pour le froid au Décathlon le plus proche ! La fatigue est telle, que pour la deuxième fois, on s’endort avant d’arriver dans le lit 🙂 !

Visite de la ville : jour 2

Allez, nous partons à la découverte de cette capitale et pour commencer nous filons vers la plaza de Armas. La place est très jolie, entourée de vieux bâtiments en pierres, le charme opère. Nous visitons la cathédrale assez jolie et ressemblante à celles de chez nous. La présence policière est importante, nous n’avions plus l’habitude, c’est toujours impressionnant. 

Ensuite, nous filons au marché. Il est top, la première partie est assez touristique mais après nous sommes dans du local, avec des fruits de mer de folie, et des restaurants qui mettent l’eau à la bouche.

Nous marchons ensuite vers le palais présidentiel, et nous arrivons pile poil pour la relève de la garde. Trop cool, c’est intéressant à voir, les tambours tapent fort, il fait hyper beau, on est heureux :).

Photos du premier jour de visite :

Pour finir, nous montons au niveau de Santa Lucia, un parc qui offre une belle vue sur la capitale et les montagnes qui l’entourent. Il est vrai que l’effet cuvette ne favorise pas l’évacuation de toute la pollution. Par conséquent, nous voyons une chape grisâtre flotter au dessus des bâtiments sur toute la ville. Et dire que l’on respire ça s’en même s’en rendre compte…Mais bon, le parc et la vue finissent notre journée de visite en beauté.

santiago

Troisième jour :

Cajon del Maipo

C’est un canyon proche de Santiago, ou passe le fleuve Maipo. Nous louons une voiture chez Chilean pour la journée, car l’excursion nous coutait plus chère à 4. Puis finalement, on aime bien être tranquilles maintenant :). Du coup, après avoir fait toute la paperasse (au moins ils sont sérieux), nous voilà avec notre crossover Brillance partis en plein Santiago ! Il est vrai, que nous avions prévu les grandes étendues, la piste et tout mais nous avions zappé qu’il fallait d’abord sortir de la capitale ! On se retrouve donc dans un magnifique bouchon pendant près d’une heure…Dès que nous sortons de la ville, la route est très belle et les paysages changent complètement, enfin nous découvrons nos premières belles montagnes ! Elles sont hautes, c’est superbe d’autant plus que nous ne sommes pas habitués à ces paysages. La route se poursuit en chemin caillouteux, mais le fait de croiser des minivan nous rassure sur notre location. Nous croisons dans un virage un peu serré un minibus qui va tellement vite qu’il fait un deux roues, ce qui me vaut un cri et Val un super réflexe de freinage pour l’éviter ! Ils sont dingues !!! Nous roulons aussi dans l’eau d’une cascade et découvrons les abris pour nous protéger en cas d’explosion du volcan !

Sur la route…

Pour s’y rendre depuis Santiago : suivre San Gabriel, ensuite nous avons continuer vers l’embalse del Yeso (il suffit de le rentrer sur Maps.me) Attention toutefois aux chiliens sur la route que nous qualifions de fous ! Et prenez une bonne voiture car il y a de la piste. Le 4×4 n’est vraiment pas nécessaire. Bonne route 🙂

Nous arrivons à l’Embalse del Yeso niché à 2600m d’altitude. Que vous dire de plus que « Wahou, c’est très beau !!! » La retenue d’eau est immense, et les montagnes autour sont hautes, certaines enneigés. Le reflet est à tomber, le bleu profond de l’eau est sublime, on adoreeeee ! A l’arrière, il y a même une montagne légèrement colorée de rouge et d’autres nuances, c’est génial. Nous en profitons pour manger un bon gouter au bord de l’eau, tout le monde est ravi par cette belle sortie ! Les enfants apprennent à faire des ricochets sur l’eau et s’amusent à faire des tours de pierres 🙂 Nous recommandons à 100% si vous allez plus de deux jours sur Santiago.

Quatrième jour : balade et Cerro San Cristobal

Pour cette dernière journée sur Santiago, nous souhaitons prendre de la hauteur et profiter du Cerro San Cristobal pour respirer un air plus pur. Le parc est quand même super grand et assez haut, alors on prend un funiculaire qui nous dépose au premier arrêt (il y en a d’autres mais bon, on va pas faire les feignants quand même). La montée est impressionnante (enfin surtout pour moi) mais c’est chouette et le temps est magnifique, il fait même 26° ! De la haut, la vue est encore plus belle que depuis Santa Lucia, mais nous sommes plus haut aussi. Les montagnes sont belles malgré la pollution flottante encore une fois…

Nous passerons la journée à nous balader dans ce parc, les enfants trouvent des jeux partout, c’est le top ! On se recharge grâce à de succulents empanadas et même Robin aime ça (youpi !). Nous faisons ensuite la descente à pied et regagnons notre logement, en mode bien fatigués. Mais enfin, nous apprivoisons le décalage horaire et nous allons de mieux en mieux 🙂 !

Valparaiso

Le matin du cinquième jour, nous partons vers Valparaiso. Nous sommes fin prêts et attendons impatiemment notre hôte pour rendre l’appartement. Sauf qu’il ne vient pas et c’est relou, alors on lui envoie un message et il nous dit « c’était convenu pour 10h ». Bah oui mec, il est 10h15 en fait, donc…Le gars ne comprend pas, alors par acquis de conscience, je demande à Val de vérifier sur internet l’heure du Chili…Il se trouve qu’il est 9h15 ! En fait, l’heure a changé le lendemain de notre arrivée mais comment nous aurions pu le savoir ??? On vivait en décalé comme des nouilles que nous sommes 🙂 ! Au final, nous laissons les clés au concierge et partons vers la station Turbus pour aller à Valpo.

Pour info : inutile de réserver le bus à l’avance, dans notre cas, nous avons attendu 15min avant de partir. Il y en a au moins toutes les heures. Le tarif est de 3000 pesos par personne et le trajet dure 2h, dans un bus nikel.

A l’arrivée, nous devons marcher 600m pour rejoindre le métro (même système qu’à Santiago) puis nous filons ensuite vers les hauteurs pour trouver notre appartement. Comment dire…avec tous nos packtages et la chaleur, bah on a un peu galéré quand même 🙂 ! En plus, le responsable du logement, nous accompagne mais nous aide même pas (même pas les enfants non plus), le goujat ! Nous comprenons vite que cette ville sera un vrai calvaire pour nos gambettes.

Nous nous installons et partons faire quelques courses, à vrai dire, la première impression n’est pas top, certains endroits font bidonvilles et tous les logements sont protégés avec du barbelés ou des grilles…On verra demain !

Jour 1 et 2 : balade dans les différents quartiers de la ville

Au cours des ces deux jours, nous nous baladerons de quartier en quartier, nous nous perdrons volontairement, pour enfin apprécier Valpo comme il se doit ! Ici, il ne faut pas chercher le truc…il faut juste se promener sans se prendre la tête et observer 🙂 Chaque coin de rue nous réserve une surprise, les points de vue sont nombreux et le Street Art est omniprésent. C’est d’ailleurs en partie pour l’art que nous venons ici, sans ça, soyons honnêtes, la ville n’offre pas grand intérêt (enfin d’après nous).

Nous sillonnerons les quartiers Alegre, Conception, Miraflores et Bellavista à pied. D’ailleurs le souffle et les mollets ont été mis à rude épreuve ! Mais même avec ça, les enfants gardent une pêche d’enfer, ils vont nous tuer à l’usure 🙂 Ce qui est sur, c’est que les dessins sont magnifiques et la balade se transforme rapidement en vrai plaisir et curiosité…L’histoire du Chili ressort parfois dans des tags militants, n’oublions pas que ce pays vivait il y a encore peu de temps dans une dictature sous le régime de Pinochet.

Nous avons aussi tester un funiculaire vieux de chez vieux qui est ultra raide et qui rentre dans un immeuble 🙂 C’était juste pour le fun car moi je suis restée en dehors pour prendre les photos.

Attention séance Street Art ! Et coucher de soleil de folie.
Jour 3 : marché et faune locale

En cette matinée de notre dernier jour ici, nous ne pouvions pas louper « Portales » et ses lions de mer ! Nous descendons donc la ville à pied et traversons d’abord le marché des pêcheurs. C’est top, il y a de la musique, du monde, du poisson frais, malgré l’odeur, ça donne faim 🙂 Une fois sortis du marché, nous nous rendons sur le pont derrière et là en bas…des dizaines et des dizaines de gros lions de mer !! Ils sont là, à attendre les restes de poisson que les pêcheurs leur donne à la fin du marché. Nous y étions vers 11h et c’était le festival ! Mouettes, pélicans, et lions de mer grouillaient autour de nous. Les enfants adorent et nous passons un bon moment à les observer. D’ailleurs, il ne vaut mieux pas descendre, entre les vagues qui se déchainent et l’agressivité des gros boudins marins, je ne vous conseille pas de les approcher !

Et voilà, nous rentrons juste après en bus, car demain, nous prenons l’avion direction Lima et la découverte du Pérou pendant un mois. Nos débuts sur le continent sud-américain nous a beaucoup plu, les gens sont sympas, l’ambiance est partout…D’ailleurs c’est pas un mythe, ils sont chauds les latinos, mdr ! Toujours en train de se papouiller dans le métro et partout d’ailleurs ! Enfin, pour le moment, c’est le constat du coin 🙂 Santiago est une capitale très intéressante, le Cajon est juste une perle et Valparaiso est une ville d’artiste ou il faut se laisser porter…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.