machu picchu

Explorer des sites touristiques exceptionnels durant les vacances au Pérou

Cet article a été rédigé par Noémie dans le cadre d’un partenariat avec http://www.pointedumonde.com/

Le Pérou est une destination qui regorge divers sites touristiques qui envoûteront les vacanciers qui s’y rendent. Toutefois, afin de bien planifier votre prochain séjour dans cette contrée, vous devez bien choisir les adresses à visiter. Vous pourrez par exemple inscrire le parc national de Huascaran et la cité Machu Picchu dans votre liste des incontournables. Vous y vivrez sûrement des aventures amusantes et enrichissantes. Lors d’une virée dans ce pays, il est également conseillé d’explorer les îles Balletas. Cet archipel se démarque pour son impressionnante richesse faunique.

Vivre de bons moments dans le parc national de Huascaran

Le parc national de Huascaran comblera sûrement les amateurs d’écotourisme et de tourisme d’aventure. Il s’étend sur une surface de 340 000 hectares dans le département d’Ancash. Afin de mieux explorer ce vaste site, vous devez faire appel à un guide. Ce dernier connaît parfaitement bien les coins intéressants du parc. Profitez de votre passage dans cette adresse pour faire de la randonnée. Vous y découvrirez de nombreux sentiers de niveaux de difficulté variés. Lors d’une expédition dans cette réserve de biosphère, vous vous émerveillerez dans un paysage hors pair. Ce dernier est constitué de glaciers, des rivières et de grands canyons. Vous y apercevrez également une spectaculaire chaîne de montagnes tropicales. Vous y aurez aussi la chance d’observer divers animaux tels que les chats des Andes, les ours à lunettes, etc.

Le sanctuaire historique de Machu Picchu, un itinéraire incontournable

Lors d’un voyage sur mesure au Pérou, ne manquez surtout pas de vous rendre à Machu Picchu. Cette adresse figure parmi les plus importants sites archéologiques du monde entier. Une excursion dans cette ancienne cité Inca du 15èsiècle vous permet un symbole civilisationnel époustouflant. Vous y découvrirez des spectaculaires résidences de l’empereur Pachacútec. Vous serez surement fascinés en contemplant l’authenticité des caractéristiques architecturales des temples de cette ville sacrée. Celui du soleil fait partie des mieux préservés. Il s’agit d’un bâtiment construit avec des pierres polies et emboîtées sans ciment. Vous y apercevrez aussi des édifices religieux notamment le temple central et celui des trois fenêtres. Afin de profiter d’une belle vue sur ce site, il est conseillé de vous rendre sur le WaynaPicchu.

machu picchu

Opter pour une croisière pour découvrir les merveilles des îles Balletas

Votre voyage sur mesure au Pérou restera incomplet sans visiter les îles Balletas. Cet archipel est situé à 300 km au sud de la ville de Lima. Pour l’explorer, vous pourrez opter pour une croisière d’une demi-journée au départ de Paracas. Vous y trouverez de nombreuses agences qui proposent ce genre d’excursion. À bord du bateau, vous aurez l’occasion de contempler un étrange dessin de chandelier gravé sur le sable. Ce géoglyphe mesure 128 m de long et 78 m de large. Vous vous émerveillerez également en apercevant la richesse faunique de ces îles. Ces dernières représentent un sanctuaire pour une grande colonie d’oiseaux marins. Vous y aurez la chance de voir des pélicans, des zarzillos, etc. Les manchots et les loutres y sont également au rendez-vous. Vous ne manquerez pas d’y observer des espèces de pingouins péruviens en voie d’extinction et des dauphins.

 

Noémie

Bilan et budget du Pérou

Bilan et budget du Pérou

Le Pérou ??, quelle bonne surprise ! Nous n’en attendions pas grand chose, à part le très connu Machu Picchu pour être honnête…Mais là, franchement nous avons beaucoup aimé ! Voici un bilan de notre mois dans le pays des lamas 🙂

Notre bilan perso

Les péruviens, la culture, la cuisine :

La population est plutôt gentille et accueillante dans l’ensemble. Nous pensions croiser des gens fermés mais finalement pas du tout, à chaque fois, ils ont été bienveillants avec les enfants et de très bons conseils. L’actuel peuple péruvien tend à se moderniser mais il y a partout des femmes « les cholitas » et des hommes qui portent l’habit traditionnel. Parfois pour le folklore mais bien souvent, c’est leur façon d’être tout simplement. Les couleurs sont partout, c’est un vrai bonheur pour nos yeux 🙂

Nous percevons la culture inca dans les sites touristiques uniquement, les espagnols et leur colonisation ont eu raison du reste…Ce n’est pas toujours négatif pour autant.

Pour la cuisine, nous avons gouter plusieurs spécialités : le céviche (carpaccio de poisson), les conchas au parmesan, le lama, l fameux riz frite (j’ai toujours pas compris le mélange). Nous n’avons pas tenté le cochon d’inde, pourtant il s’en vendait partout ! Mais vu la tête des enfants quand ils ont vu le corps de la bête sur une brochette tranquillement en train de griller dans le barbecue….bah on a pas tenté ! Le reste était très bon, mais il est vrai qu’en général, l’alimentation de base est le poulet accompagné de riz et de frite…c’est carrément pas diététique ! Nous allons surement rentré plus lourd que prévu !

Les paysages péruviens et la faune :

Bon clairement, ceux qui nous ont suivi le savent…les paysages sont incroyables et vraiment beaux ! Nous en avons pris pleins les yeux tous les jours. Nous avons été déçus en fin de parcours sur la route Arequipa-Lima, car la pollution y était vraiment importante par rapport au reste du pays. Autre remarque : les constructions, hormis les villes très touristiques, sont mal finies ou pas finies, les briques sont apparentes, c’est pas top !

Une chose géniale ici, c’est la faune ! Nous avons vu des lamas, des vigognes, des alpagas, des lapins, des condors, des aigles et j’en passe, absolument tous les jours ! C’était génial pour les enfants et pour nous aussi 🙂

Voici nos coups de cœur :

Nos coups de gueules :

Et oui, car ce pays nous a plu mais nous a aussi beaucoup contrarié !! Je reviens sur la pollution, encore un fléau dans un pays en développement malheureusement…Il est dommage qu’avec tout ce tourisme, des actions ne soient pas menées !

pollution pérou

Autre chose : le tarif prohibitif du Machu ! Et le non respect des quotas de l’Unesco…Comme pour tout, ils n’en font qu’à leur tête et faussent les dates des tickets pour en vendre plus chaque jour. Le train est franchement cher, si encore c’était pour limiter le nombre de touristes et protéger les lieux : ok mais ce n’est pas le cas…

La police…

Un autre problème du Pérou et d’autres pays sud américains…la police? ! Les bakchich sont monnaie courante et c’est vraiment pénible ?

Voici la galère qu’il nous est arrivée le jour du retour sur Lima…en 2h, nous nous sommes fait arrêter 5fois pour des contrôles !! Mais le pire, c’est qu’au deuxième contrôle, le flic nous demande notre nationalité (genre il sait pas lire le passeport ?) Il fait genre « super des français, Blablabla » et le dit à ses collègues. Jusque là tout va bien, on repart tranquille…Sauf qu’à peine 2min après notre départ, une voiture de police nous fait arrêter avec les girophares !! Et oui, ces malins nous ont suivi suite au contrôle ! Non mais la blague, on se dit que de nouveau, on est bon pour perdre de l’argent !

Le début de la grosse galère…

Les deux flics descendent et viennent chacun d’un côté et nous serrent la main (pour mieux nous plumer sûrement). Celui de mon côté, nous dit qu’on a fait un excès de vitesse qui nécessite une rétention de permis et qu’on a doublé un camion de trop près…on doit laisser le véhicule…. N’importe quoi !!!! Ils savent même plus quoi inventer, autant demander tout de suite l’argent, ça ira plus vite ?? On se croirait dans une caméra cachée tellement c’est ridicule ! Au Pérou, ils conduisent comme des pieds mais nous c’est pire bien sûr ?

Pour l’excès de vitesse, on aurait roulé à 100 au lieu de 80, sauf que le panneau 80 est plus loin, donc on est totalement dans la vitesse autorisée ! On lui montre les panneaux, il nous dit que ça fera 1000soles rien que pour ça et le permis. On élève la voix et on rigole un peu en même temps, il voit bien que ça marche pas et nous dit « bon ok, je passe là dessus mais avec le camion c’était très dangereux, vous avez des enfants, il faut être raisonnable ! » Elle est bonne celle là, on a failli mourir 15 fois à cause des autres conducteurs et il ose nous dire de faire gaffe ! Il réclame encore une somme énorme et nous dit qu’on va devoir rester au Pérou….(on a un vol dans 3h).

Tenter le tout pour le tout !

Du coup, voyant que la situation n’évolue pas, et que le deuxième flic essaie de trouver autre chose sur la voiture…Je me mets à éclater en sanglots ?, la fille au bout de sa vie, le drame total quoi !! Et vous savez quoi ??? Le flic se sent d’un coup très mal, il ne sait plus quoi dire, il me console….et demande juste combien on a sur nous (on y vient enfin à son pot de vin de merde). Val tend un billet de 100, l’affaire est réglée, ENFIN ?

Val me dit, ça va aller,calme toi…et je me mets à rire comme une idiote ! Ils y ont tous cru, comme quoi, les montée d’adrénaline nous font faire des trucs rigolos parfois, ça aura le mérite de nous avoir libéré ce coup ci ?

L’état des routes

En général, sincèrement cela a été une très bonne surprise ! Les routes sont entretenues, des sections sont payantes mais au moins, elles sont clean ! Par contre, encore sur la dernière route (décidément on ne conseille pas d’y passer), c’était carrément dangereux ! Effondrements, routes rétrécies qui obligent à passer au bord de la falaise…horrible ! Nous avons eu quelques sueurs froides, vous pourrez voir sur la photo que j’ai prise en speed ! Alors attention sur cette section Arequipa-Lima, et en plus, les hébergements sont vraiment nuls.

effondrement route pérou

La location de la voiture au Pérou

Cela nous a paru être un vrai bon plan pour bien visiter ce pays. Ce n’est pas cher (23€ par jour avec assurance complète), totale liberté d’horaires, d’arrêts photos…le top ! Mais bien sur, il y a quelques désagréments comme les sueurs froides sur la route avec la circulation chaotique de ces pays là, et la police bien sur ! En tout cas, nous avons vécu le Pérou en mode péruviens, et ça c’était chouette.

Notre budget du Pérou

Notre bilan financier est légèrement plus élevé que prévu à cause du Machu en partie, et de la voiture mais aucun regret ! Nous avons eu une liberté de dingue, pris des routes magnifiques, c’est vraiment un chouette pays ! Nous avons dépensé 29,5€ par personne et par jour au lieu de 27€ prévu. C’est pas si mal, non ? Le budget « visites » est important à cause du Machu, et des boletos à chaque endroit touristique ! Voici le détail, et si besoin de renseignements, n’hésitez surtout pas !

budget pérou

colca

Arequipa et le beau Canyon de Colca…

Nous quittons le village de la Raimbow Mountain, afin de rejoindre le canyon de Colca. La route étant longue, nous décidons de faire un stop à Puno, au bord du lac Titicaca. L’escale dure presque 48h, je ne mettrai pas de photos et je ne ferais pas d’articles car sincèrement nous trouvons que ça n’en vaut pas la peine…La ville de Puno n’est pas jolie, ni charmante et la vue du lac est plus que limitée, nous irons du côté bolivien pour le visiter. Bref, nous filons ensuite vers le canyon dans le village de Yanque, nous souhaitons faire plusieurs randos et voir les condors bien sur ! La route à l’arrivée est magnifique, nous enchaînons les points de vue sur les volcans ?, nous tombons sur un glacier…superbe !

volcan glacier colca vue volcans

 

Le canyon de Colca

En arrivant, nous devons nous acquitter du boleto (et oui encore une fois) ! Il coûte quand même 70soles/adultes et 5soles pour Fleur. L’hôtel est assez sympa, la réceptionniste est française (aujourd’hui) et forcément on se met à discuter 🙂 Les enfants profitent d’une initiation à l’équitation gratuite avec l’hôtel, forcément cela fait leur bonheur de la journée 🙂

 
Observation du ciel

L’endroit s’y prête particulièrement car il y a très peu de pollution visuel autour. Notre hôte étant un passionné d’astronomie ?, il a installé un observatoire dans le jardin de l’hôtel. Du coup, le soir après dîner, nous participons à une session d’explication du ciel de l’hémisphère sud. C’est très intéressant car en effet, le ciel n’est pas le même ici et chez nous…Ensuite, nous montons dans la tour afin de voir des constellations, la planète Jupiter, et la Lune ?. Les enfants et nous même avons trouvé cela passionnant. Voici une photo de la Lune (pour les autres c’était pas possible).

lune colca

Les condors

Levés 6h30, nous avalons notre petit-déjeuner rapidos et filons pour 1h de route direction le mirador Cruz del Condor ! A peine garés, nous en apercevons déjà plusieurs, on se presse pour ne pas louper le spectacle. On se presse tellement que Robin fait un vol plané ! Il a du se croire pour un oiseau lui aussi 🙂 Quelques égratignures, rien de méchant donc on file de nouveau vers la plateforme basse. Les condors sont au rendez-vous !! C’est juste génial, ils sont immenses, impressionnants, s’amusent à voler près de nous, on profite à fond. Ils ne sont là que le matin jusqu’à 10h environ (après ils sont tous partis) puis un peu en début d’aprem mais beaucoup moins nombreux. Les condors remontent en profitant des courants d’air chauds et planent juste là, devant nous !

Randonnée Uyo-Uyo

Suite à la découverte des condors, nous rentrons à l’hôtel, nous préparer pour une rando. L’avantage, c’est que nous partons d’ici et que c’est une boucle. Nous allons jusqu’au site d’Uyo-Uyo, des ruines incas, la marche nous fait monter pendant un bon moment et ça souffle dur dans la troupe ! Il faut dire qu’il fait chaud comme il faut. Ensuite, nous essayons d’atteindre une cascade mais nous nous ravisons quand le chemin devient vraiment trop « sauvage ». Les paysages sont sublimes, nous adorons cet endroit, et en plus nous ne croisons personne…Enfin si, un chien « saucisse » qui nous accompagnera pendant plus de la moitié de la rando. Ils sont drôles les chiens ici, car ils nous attendent dès qu’on fait une pause, et repartent avec nous 🙂

Ensuite, nous démarrons la descente pour atteindre les bains thermaux. Pas de bol pour nous, la moitié est fermée et ceux restants sont vraiment chers ! Du coup, on se rabattra sur la piscine en rentrant. Nous terminons nos 10km de marche bien exténués quand même, le dénivelé était important parfois.

Randonnée Cabanaconde

Le lendemain, nous partons tranquillement en fin de matinée vers le village de Cabanaconde. Il est connu pour être le départ du trek du canyon mais nous avons décidé de ne pas trekker, on a la voiture…ce serait un peu bête ! Du coup, nous partons pour une heure de marche à travers plusieurs miradors et le moins que l’on puisse dire c’est que la vue est Magnifique !!!

Essai rigolo de panoramique 🙂

canyon de colca

Quelques monts enneigés nous entourent ainsi que les volcans, dont certains réveillés…nous sommes bien peu de chose dans un endroit pareil ! Le canyon est le deuxième plus grand au monde, sous nos pieds, il y a quand même 1200m de dénivelé raide…Nous croisons une femme qui rentre ses moutons et qui permet aux enfants de caresser les bébés. Puis de nombreux lamas, des ânes sur la route et des oiseaux comme d’habitude 🙂

Arequipa

La route jusqu’à Arequipa se fait bien, nous avons loué un AirBnB super confort alors c’est mission courses en arrivant ! Ici, nous avons envie de glandouiller un peu…et ça tombe bien, la ville s’y prête particulièrement 🙂 Au programme : balade, école, glaces, crêpes, re-glace…L’altitude est à 2300m, donc le climat est bon et cela fait du bien ?

Centre historique et Alliance française

Je ne vais pas faire le détail de nos journées passionnantes, qui ont été semblables les unes des autres ! Le centre historique est franchement agréable, c’est joli, beaucoup de charme ! Il y a aussi pas mal de touristes bien sur mais cela ne nous dérange pas plus que ça (nous en faisons parti). L’alliance française possède sa crêperie alors forcément nous avons été attiré…puis nous sommes allés emprunter des livres et quel bonheur de relire en français ! L’Alliance est une association qui apprend la langue française dans le pays ou elle se trouve, elle permet aussi aux voyageurs comme nous de nous « ressourcer ». Le seul « hic est qu’il faut s’inscrire et payer la cotisation mais elle n’est valable que dans la ville d’inscription ! C’est un peu balo quand même !

Monastère de Santa Catalina

Le monastère prend une place importante dans la ville, c’est d’ailleurs une ville dans la ville ! Ce couvent est le plus grand au monde et le plus grand du Pérou. A l’intérieur, les couleurs sont vives, bleu, orange…c’est très fleuri, très joli ! Il n’est actuellement plus habité par beaucoup de sœurs (25 contre 400 à l’époque), mais visitable toute l’année. Le monastère a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le pape Jean Paul II y était venu en 1985, après quoi, les sœurs avait le droit de parler et de sortir…Une visite intéressante qui n’a pas passionné les enfants, qui ont plutôt flippé avec les photos de l’époque 🙂 !

Notre parenthèse dans la région d’Arequipa et du canyon a été superbe, les deux nous ont convaincus ! La douceur de vivre était là et cela nous a fait un bien fou ! Les paysages, le côté culturel…tout était au top !Nous partons désormais à Ica, ou nous nous éclaterons dans les dunes (mais j’ai déjà publié l’article :)) Ica, Nazca et la traversée du Pérou jusqu’à Cusco !

raimbow mountain

La Raimbow Mountain tout seuls, c’est possible :)

Incroyable montagne perchée à 5030m d’altitude, la Raimbow a été découverte il y a seulement 3 ou 4 ans…car les neiges ont fondues. Alors, je ne sais pas s’il faut vraiment s’en réjouir mais il est vrai que le spectacle est superbe ! Elle est aussi appelée Winacunca ou Montagnes aux sept couleurs. Cette journée faisait partie de nos défis…vous verrez si nous avons réussis 🙂

Quelle route pour y arriver par soit-même :

Grâce aux propriétaires de l’hôtel, nous avons pris un chemin bis, moins connu et moins long à marcher. Il s’agit du chemin qui part de Cusipata jusqu’à Phulawasipata. La plupart des gens emprunte le chemin depuis Pitumarca…nous devions aussi le prendre mais la rando étant moins longue depuis Cusipata, cela nous semblait plus simple.

La piste dure presque 30km quand même et elle est par endroit un peu craignosse. Mais avec notre pilote hors pair, nous sommes arrivés entiers 🙂 Le parking est à environ 4600m d’altitude, il suffit de se garer et de suivre le chemin…Encore une fois, l’autre piste était moins longue mais nous préférons moins marcher !

Nous conseillons de partir d’un hôtel proche plutôt que de Cusco pour être en forme mais chacun son choix 🙂 En bref : si vous avez un véhicule, n’hésitez pas, c’est largement faisable sans agence.

Notre hôtel :

Je donne les coordonnées car franchement pour un départ pour la Raimbow, ils sont au top ! Conseils, coca et maté fourni, chambre nikel, super. Il s’agit de : l’hôtel Inca à 48,8€ la nuit en chambre familiale (pas donné mais bien et proche). Il est situé dans le village de San Pedro. 

Notre ascension :

Depuis le passage de Cusipata, il faut compter 1h30 de marche aller (3,3km), depuis Pitumarca, c’est presque le double de marche (5km) ! Le choix a été vite fait 🙂

Nous partons à 8h de l’hôtel (pas 3h comme les tours organisés), après 2heures de route et de pistes, nous arrivons au parking. Il est presque vide, il est 10h et les tours commencent à partir, nous sommes les seuls à commencer la montée. Alors c’est cool et stressant car pour le coup, on se sent vraiment seuls ! Nous arrivons à choper deux chevaux avant que les filles ne les rentrent (ouf ce sont les derniers). Nous négocions 100 soles, cela nous paraît honnête vu l’effort fourni par la bête et par les femmes qui montent aussi.

C’est parti ! Le début se passe bien, mais rapidement les chevaux nous distancent. Il faut dire que nos deux péruviennes ont une pêche d’enfer, là ou nous on commence à souffler sévère 🙂 ! Chaque montée est difficile même les petites, la tête veut avancer mais le corps est lent et lourd. Nous avançons malgré tout, en slow motion certes, mais on avance ! Et petit à petit, les paysages se dessinent, les couleurs apparaissent, les glaciers sont superbes et immenses, c’est un vrai bonheur de voir les enfants prendre du plaisir à cheval dans un endroit pareil ! Nous croisons des aigles, c’est trop chouette.

Un dernier effort !

Nous sommes presque arrivés mais il reste cette dernière montée qui nous fait de l’œil depuis un moment ! Ici les chevaux ne montent pas, c’est trop raide, alors les enfants doivent finir avec nous. Je n’explique pas la difficulté…j’ai eu envie d’arrêter, puis non, puis on continue…On souffle, on souffre…tous les quatre. Jusqu’à arriver là haut ! Et là, avant même de voir cette montagne incroyable, je fond en larmes comme une madeleine ! Sûrement l’effort, la joie d’avoir réussi, il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas des montagnards et que cette montée nous l’avons faîte à 4 ! Je trouve ça extra et nous sommes heureux !

La montagne tient toutes ses promesses, multicolore, c’est d’ailleurs vraiment étrange ! Nous prenons quelques photos mais le vent glacial est fort et les petits ont vite froid…Nous redescendons un peu, la vue est toujours belle, sublime et unique ! Nous observons une partie de la vallée rouge aussi, c’est magnifique !!! Le défi est relevé 🙂

Bah faut redescendre maintenant 🙂 !

Nous décidons de ne pas rester longtemps là haut, Robin était déjà enrhumé (on va pas en rajouter une couche quand même). La descente est forcément plus simple même si franchement on a du mal à reprendre notre souffle de la montée ! Les deux péruviennes du cheval sont venues avec nous, elles étaient adorables. Un chien nous accompagne jusqu’au parking, nous le surnommons « Raimbow », il a le mérite d’avoir fait oublier l’effort aux enfants 🙂 Au parking, nous sommes seuls, bons derniers et il nous reste 2h de route jusqu’à l’hôtel.

raimbow

Val a du mal a récupérer son souffle (il a du remonter une partie pour récupérer le sweet de Robin qui était tombé), il se prend un peu d’oxygène avant de conduire. On se pose et c’est reparti… Après 10min, nous croisons un couple d’allemands en train de faire du stop !!! Euh…il n’y a que nous en fait 🙂 Du coup, on les prend et hop c’est parti jusqu’à Cusipata à 6 dans la Yaris !

En résumé : une super journée, très beaux paysages et un exploit de plus pour nous 🙂

Le tarif :

En arrivant avec notre véhicule, nous devons payer le droit d’entrée de la Raimbow qui est de 5,3€ 🙂 Nous avons négocier deux chevaux pour la montée (pile à temps car tout le monde partait), pour 100soles soit 26€. Cette section est plus chère que l’autre mais moins longue, et moins touristique. En gros, nous ne sommes pas ruinés aujourd’hui !

Mise en garde !

Soyons honnêtes, même si beaucoup de personnes se tentent l’ascension, cela reste dangereux !

Le mal d’altitude peut arriver, voir pire…Le fait d’atteindre les 5000m quand on sort de voiture sans efforts ça va. Mais là, il faut monter minimum 400m sur au moins 3,5km. A cette altitude, l’effort est intense ! Le souffle est difficile, chaque pas pèse une tonne surtout dans la dernière montée, le mal de tête peut apparaître violemment et j’en passe. Le sac avec l’eau pour 4 est lourd ! Tout le monde ne peut pas le faire ! Pas que je nous vente mais je préviens les rigolos qui arrivent tout feu, tout flamme…et qui repartent tout mou, tout blanc (on en a vu) !

Dans notre cas, nous avons marché avec Val car c’était un défi et nous étions acclimatés depuis au moins 15 jours. Les enfants étaient à cheval car il était hors de question de les achever ici, trop de risques et ce n’est pas leur défi (c’était le nôtre). Je n’ai pas honte de dire que j’en ai chié ! Val aussi, d’ailleurs le retour a été plus dur pour lui car nous manquions vraiment d’AIR !! Les gens qui montent à cheval auront beaucoup moins de difficultés forcément ! Et sachez qu’à moins d’être un habitué des hauteurs, même le meilleur sportif peut flancher, l’altitude est une condition spéciale, pas besoin d’être musclor ça ne changera rien 🙂

Les feuilles de coca nous ont aidé à alléger la tête, le maté nous a réchauffé, ne partez pas sans préparation…Si les conditions sont bonnes, ce sera une des plus belles journées de votre vie, sinon je vous laisse deviner…

Pour finir, voici un petit montage (fait maison) de cette belle journée !

 

Dernière info : je n’ai pas utilisé les filtres Instagram ou autre pour les photos, les couleurs sont réelles.

ollantaytambo

Notre visite de Cusco et de la vallée sacrée !

Nous voici arrivés au cœur de l’empire Inca à Cusco ! Nous avons loué un AirBnB et nous bougeons tout autour avec la voiture, ce qui est bien pratique 🙂 Mais avant, nous avons découvert les salines et la jolie ville d’Ollantaytambo (point de départ du Machu). Voici nos visites dans la vallée sacrée si symbolique du Pérou…

Les salines de Maras

Sur la route d’Ollantaytambo (magnifique d’ailleurs), nous en profitons pour aller aux salines. C’est une création assez incroyable de l’homme ! Pas moins de 3000 bassins sont là, en terrasses, à flanc de montagne et permettent à une centaine de famille de vivre de la vente du sel ! Elles sont crées depuis l’époque inca et la tradition perdure avec les mêmes méthodes ancestrales. C’est grâce à une source d’eau saturée en sodium qu’ils récoltent le sel. Une visite passionnante et étonnante !

Pour info : pour y accéder par vous même, c’est possible, faîtes juste attention à la dernière partie qui est sur piste et au bord du vide ! Les péruviens étant des fous du volant, il vaut mieux être prudent !

Le tarif est de : 10 soles par personne.

Ollantaytambo

Nous sommes restés deux nuits sur place dans un petit hôtel familial très agréable. Arrivés la veille du Machu, forcément la première journée a été occupé par cette merveille du monde : Le Machu Picchu : une merveille du monde !

Après une bonne nuit de sommeil, nous partons à la découverte de cette ville inca restée quasiment intacte. Les constructions sont faîtes sur le modèle inca, de belles pierres partout, des fleurs, des ruines…un cocktail gagnant pour passer un bon moment à se balader dans les ruelles !

N’ayant pas encore le boleto et surtout n’ayant pas encore envie de payer, nous choisissons de visiter le site archéologique gratuit. Il est facile à trouver, mais peu connu, son nom est le site Pinkuylluna. Nous montons sur des pierres bien raides mais très vite, le site offre une vue superbe sur la ville et même sur le site payant en face. Nous nous baladons un moment mais décidons de ne pas aller trop haut car c’est très escarpé et dangereux pour les enfants.

Pour info : notre hôtel était le Las Portadas au prix de 37,6€ la nuit en chambre familiale et avec petit-déjeuner. Personnel de très bons conseils pour le Machu.

Cusco

Cusco est une ville très agréable pour se balader, du moins dans le centre historique. Sorti du centre, c’est l’apocalypse, la saleté, les klaxons… Nous nous sommes baladé plusieurs fois sans réel but mais juste afin de passer du bon temps ! Parmi nos découvertes : le quartier San Blas (ou nous avons fait quelques affaires), la place des armes, la rue des pierres aux 12 angles, les marchés, le choco muséo et la crêperie La BoM ! Cette dernière découverte était un vrai plaisir, c’est une crêperie à la française, tout était délicieux, ça nous a fait un bien fou 🙂 !

la boM

Pour le musée du chocolat, nous avons fait une dégustation gratuite de plein de choses : chocolat en confiture, chocolat à la coca, et à tous les goûts, trop bon ! On peut y voir de belles sculptures en chocolat aussi…

choco muséo

Nous avons aussi marché jusqu’au San Cristobal, qui offre un beau point de vue sur la ville. Nous y avons glandé plus qu’autre chose mais ça fait du bien parfois. A la base, nous devions visiter Chinchero mais nous nous sommes ravisés car tout le monde était fatigué. En bref, nous avons beaucoup aimé cette ville pavée, très charmante.

Pour info : le boleto est cher ! Nous avons pris le boleto partiel n’ayant pas envie d’encore dépenser une fortune mais même celui ci nous a couté 70 soles par adulte ! Il comprend Chinchero, Moray, Ollantaytambo et Pisac.

Pisac

Nous visitons les ruines de Pisac et ses terrasses. C’est un des sites archéologiques les plus important de la vallée sacrée. On y découvre les terrasses agricoles, qui montrent comment les incas ont réussi à utiliser les pentes de la montagnes pour cultiver. Certaines sont encore utilisées, le site est très intéressants, il y a encore pas mal de bâtiments debout. A croire qu’ils adoraient vivre toujours plus haut car la visite est un peu sportive parfois 🙂

En partant, nous nous arrêtons au sanctuaire des animaux. Nous sommes censés y rencontrer des animaux locaux blessés, recueillis et soignés avant de les relâcher dans la nature (quand c’est possible). D’après ce que nous avions lu, il suffisait de faire une donation…que neni ! L’entrée est belle et bien payante et chère en plus de ça. Au final, « une soit-disant guide » nous accompagne tout le long de la visite, ce qui d’après nous n’a servi à rien mais bon…En plus de ça, nous avons plutôt eu l’impression d’être dans un zoo de seconde zone que dans un sanctuaire…

Quand nous arrivons à l’enclos des condors,c’est impressionnant car nous rentrons dans l’enclos. Mais le contexte est dérangeant car je pense qu’on les embête plus qu’autre chose et en plus on nous demande de nous assoir pour les voir voler…M’enfin une folle courait derrière eux, leur a fait peur et ils se sont envolés ! C’était pitoyable 🙁 Nous sommes repartis super déçus, à part le fait que nous ayons vu de vrais chiens nus du Pérou (qui sont moches même bébés d’ailleurs :))

Pour info : Notre airBnB était bien mais froid ! Vous pouvez toujours nous demander les coordonnées si cela vous intéresse. Voici un lien réduction pour vos prochaines locations : https://abnb.me/e/hkl5G6fWzX

Notre séjour au cœur du Pérou et de la vallée sacrée nous a beaucoup plu. Il est sûr que c’est une des partie les plus touristiques mais comment passer au Pérou sans découvrir la culture inca ? Les paysages sont encore une fois incroyables, les vieilles pierres très belles, et la culture très intéressante.

 

machu picchu

Le Machu Picchu : une merveille du monde !

Le jour tant attendu est arrivé !! Même les enfants sont excités à l’idée de voir une nouvelle merveille du monde. Il a fallu s’organiser un minimum avant entre les billets d’entrée (nombre soit disant limité). Puis le train pour s’y rendre, ou dormir et j’en passe…Une chose est sûre, malgré le budget de ouf, le Machu restera un de nos meilleurs souvenirs de voyage !!

Récit de notre journée…

Dur dur le réveil 🙁

4h45, le réveil sonne et ça pique un peu pour tout le monde ! Moi je suis déjà réveillée depuis 5min (le genre de truc chiant qui arrive toujours et qui laisse pas le temps de se rendormir). Bref, manque de bol je suis réveillée parce que j’ai un mal de ventre de folie d’un coup d’un seul ! J’affirme à la petite troupe que tout va bien aller, préparez vous, je me débrouille…sauf que j’ai tellement mal que j’en pleure et ça…ça fait un bail que c’est pas arrivé ! Nous remettons tout en question à cet instant, et c’est horrible parce que ce jour, nous l’attendons depuis un moment. Tout le monde est prêt et Val joue à la nounou en m’habillant de A à Z (il faut vraiment s’aimer je vous le dis).

Nous sortons et je marche tant bien que mal jusqu’à la gare à 20min de là. Au final, impossible de savoir d’où viennent ces crampes…un pétou, problèmes de nénettes peut être ??? Mdr, peu importe, une fois dans le train la douleur s’en va petit à petit et c’est un bonheur de me dire que je vais tenir le coup 🙂 Je promets à tous que j’irais voir le médecin…chose que finalement je n’ai toujours pas faite,oups…

Le train Pérurail

train machu

Le trajet en train est très beau, nous passons entre les montagnes à flanc des roches, c’est intimidant ces hauteurs ! Le train est confortable mais pas de conso offerte (c’est abusé à ce prix la). Nous arrivons et nous dirigeons vers la station de bus qui permet de monter jusqu’à l’entrée du Machu. A vrai dire, si j’avais pas eu ces douleurs, nous aurions sûrement tenté l’ascension mais la…c’est carrément impossible ! Nous sommes un peu en avance car nous avons pris une entrée à 9h sur le site mais ce n’est pas grave, on patiente bien gentiment.

La montée et découverte du site…

Le bus nous permet de voir des paysages de folie encore une fois, et cela dure environ 20min. Nous ne sommes pas arrivés que déjà, nous en prenons pleins les yeux ! Tout le monde est excité, c’est top ! Nous arrivons à l’entrée et passons sans attendre, il n’y a pas grand monde en fait, nous montons les marches sans problèmes (la ou tout le monde souffle dur autour de nous). Et enfin, la récompense ! Le Machu est là devant nous, une merveille juste une Merveille !!! A cet instant, je pense à mon papa qui adorerait être avec nous car c’est un de ces rêves… Alors une petite vidéo s’impose pour lui faire partager cet instant magique 🙂 !

Nous nous dirigeons vers le pont des incas qui offre une vue plus haute et plus plongeante sur le site, elle offre aussi l’occasion d’être seuls. Franchement, nous sommes émus, c’est incroyable cette cité perchée ici ! Ils sont dingues ces incas quand même, mais quel cadeau pour nous visiteurs actuels de voir leur travail. Nous arpentons le site de partout et profitons d’un coin tranquille pour avaler quelques fruits.

Quand le soleil devient vraiment insupportable et après 3h de balade, nous décidons de partir et de descendre à pied. Nous empruntons donc le sentier qui se trouve juste à la sortie et qui tue les jambes à cause des pierres irrégulières et de la descente franchement raide 🙂 Le chemin est très joli et laisse des petites courbatures, c’est génial 🙂 Voici quelques images…

En bas, nous nous baladons, achetons quelques babioles, et attendons notre train de retour à 17h50. Si nous devions résumer cette journée, la phrase serait : Que du bonheur !!!! Il est carrément impensable de venir au Pérou, sans venir au Machu !

Comment s’y rendre ?

Alors déjà, il faut venir au Pérou 🙂 ! Désolé petite blague pourrie, c’était plus fort que moi ! Non sérieusement, nous n’avions pas du tout prévu de laisser autant d’argent pour cette visite, en prenant le train mais…c’était ça ou des heures et des heures de bus ou minivan.

  • 1er choix : le train !

Bien entendu, le plus confortable et le plus rapide, c’est le fameux train ! Ou devrais-je dire…le cher train ! Il est possible de le prendre de Cusco ou d’Ollantaytambo, c’est le second choix que nous avons fait. Et cela nous a permis de dormir 2 nuits sur Ollantaytambo, et de faire le Machu en une journée. Ce choix est surtout un choix raisonnable dirons nous car au bout des quasi 8 mois de voyages, nous sommes fatigués ! Nous pensions faire aller en train et retour en bus mais au dernier moment, nous avons réservé les billets de train (pris d’une flemmingite aigüe)

  • 2ème choix : le bus

Il existe des minivans qui emmènent d’Ollantaytambo à Santa Theresa et de là, il faut prendre un taxi pour aller à hydroelectrica et inversement pour le retour. En plus des 4 à 6h de van sur chemin tortueux (si je me souviens bien), il faut ajouter environ 10km de marche le long des rails pour arriver à Aguas Calientes (ville de départ du Machu). Alors certes cette option est moins chère, mais couteuse en temps et fatiguante…D’autant plus qu’il faut dormir à Aguas Calientes qui est globalement plus chère en hébergement.

Le prix ???

Alors oui, c’est officiellement la journée la plus chère de notre tour du monde ! En discutant un peu autour de nous, nous découvrons que c’est le site le plus cher au monde (en raison notamment de la difficulté pour l’atteindre). J’en parle parce que sincèrement nous n’avions pas imaginer y laisser autant et c’est un peu dommage pour notre budget Amérique du Sud à suivre…

Bref, pour être précise, je vais donner nos tarifs tout compris…pour une famille de 4.

  • Le train avec Pérurail (réservé en ligne et imprimé, à faire valider à Cusco dans leur boutique) : 390€ A/R (les enfants ont demi-tarif et heureusement !!!)
  • L’entrée au Machu (réservée sur le site officiel et imprimé) : 102€, Fleur est demi-tarif et c’est gratuit pour Robinou. Sachez que vous pouvez même les acheter sur place sans stress. Leur soit disant quota n’est jamais respecté en pleine saison…mais officiellement c’est 2500 personnes par jour (en vrai, ça varie +++) Sur place, ils vendent des billets anti-datés…
  • Le bus (tickets à prendre en arrivant à Aguas Calientes) : si vous souhaitez monter à pied, je vous souhaite bon courage ! Nous n’avions pas envie d’arriver crevés, transpirant la haut et j’étais en plus pas au top, du coup, nous avons pris le bus et sommes descendus à pied…Bref, le prix c’est 7$ pour les enfants et 12$ adultes pour un aller donc 33,90€ la montée (et oui c’est cher encore…)

Moralité, la journée nous a couté à tous les 4, en transports et entrées : 525€ !!! Ajoutez à ça l’hôtel, les repas (on a pique niqué pour limiter les frais), et les babioles qui font plaisir à tous le monde et la note est presque la même qu’un séjour d’une semaine en mobil-home en France !!!

Bref, vous l’aurez compris, ça gâche un peu…mais il était évident qu’on découvre ce Machu et dans de bonnes conditions. Il faut juste économiser et foncer le découvrir, ça laisse pleins d’étoiles dans nos yeux !

huacachina

Ica, Nazca et la traversée du Pérou jusqu’à Cusco !

Nous quittons Pisco en direction de Nazca et ses lignes mystérieuses ! La route est franchement pas top, pas jolie et c’est galère avec tous les camions ! Nous y resterons deux jours puis nous partons sur les route de montagne afin de rejoindre Cusco. Notre séjour sur Ica s’est fait en fin de Pérou…mais je le raconte ici car les villes sont toutes proches 🙂 Voici notre carnet de bord…

Nazca, et ses lignes !

Quand enfin, nous arrivons en fin d’après-midi, nous nous arrêtons au mirador qui permet de voir trois formes…Je dis « voir », c’est un bien grand mot, nous apercevons des lignes qui représente  : l’arbre, la fleur et le lézard. Ce dernier a été coupé en deux par la route construite avant de le découvrir 🙂 ! La vue n’est pas folichonne mais elle permet au moins de nous rendre compte de la taille des formes.

Pour info : l’entrée est à 8 soles pour nous 4, il est situé sur l’axe Paracas-Nazca.

Planétarium

En soirée, nous allons au planétarium de Maria Reiche. Il y a un tour en français, alors on en profite ! Cela nous apprend grâce à un film passé sur un dôme toute l’histoire de ces lignes, de leur découverte aux nombreuses théories. Nous apprenons aussi comment elles ont été réalisées et cela n’a rien d’extra-terrestres, mdr ! Enfin, la séance film se clôture en nous présentant Maria Reiche qui a consacré sa vie à Nazca et sans qui, nous ne serions pas là à les regarder. Une sacrée femme ! Pour terminer, nous sortons et notre guide nous montre l’ensemble des constellations et étoiles de l’hémisphère sud, une soirée vraiment intéressante.

Pour info : l’entrée est à 60 soles pour nous 4. Il est situé dans l’hôtel DM Hotels Nazca (en face la plaza Bolognese)et oui ça s’invente pas !

Cémentario de Chauchilla

Aujourd’hui, nous partons vers une première visite un peu macabre…nous allons visiter un cimetierre inca. Pour nous y rendre, il faut prendre une piste pendant 7km mais à force d’être tassée, ça se fait bien. Nous démarrons la visite par un tour dans le mini musée puis filons sur les premières tombes. En réalité avec tous les ossements partout…on marcherait presque dessus ! C’est un déstabilisant car tout autour de nous, dans le sable pas encore fouillé ou recouvert ou je ne sais quoi, il y a des os qui sortent ! Les enfants sont du coup subjugués et les questions tombent de partout… Le site est étrange mais intéressant vous pouvez voir sur les photos que tout est resté dans son jus.

Pour info : l’entrée est à 16 soles pour nous 4.

Avant de partir, nous rencontrons les seuls autres visiteurs du site, un couple de belges qui voyage depuis 12 ans en camping car !!! Nous avons trouvé nos idoles, ils ont quand même plus de 70 ans et on une pêche d’enfer, les voyages sont leurs oxygène…c’est pas beau la vie ? Nous prenons un café ensemble avant de poursuivre notre journée découverte.

Les aqueducs de Cantalloc

La journée se termine par la visite des aqueducs, il y en a plusieurs sur Nazca, en raison des sécheresses qu’ils subissent chaque année. D’ailleurs c’est grâce au manque d’humidité que les lignes sont toujours là…Bref, le réseau est impressionnant, un vrai travail de titan. Les trous sont en forme de spirale et sont reliés sous terre. Les enfants se sont éclatés à descendre dans chaque trou pour toucher l’eau au fond quand il y en avait ! La visite peut pas toujours aller dans le sens historique…s’amuser c’est bien aussi 🙂

Pour info : l’entrée est à 20 soles pour nous 4.

Ce soir là, avant de quitter Nazca, nous repassons au restaurant « Los Angeles », ou nous goutons ce coup ci au délicieux ceviche ! Les propriétaires sont hypers gentils et pleins de bons conseils.

ceviche

La route de Nazca à Cusco

Alors voilà, nous partons désormais vers Cusco…nous nous donnons quatre étapes avant d’y arriver. Nous n’avons rien réservé car les hôtels ou guest-house ne sont pas fréquents sur la route. En voiture de location, ça se fait bien et les paysages étaient vraiment supers !

Nos étapes ont été les suivantes : Nazca-Puquio (156km), Puquio-Chalhuanca (186km), Chalhuanca-Abancay (120km) et enfin Abancay-Cusco (194km) ! Environ 700km mais en mode tortillons, ça prend beaucoup plus de temps…

Carte du parcours 🙂

nazca-cuzco

1ère étape : Nazca-Puquio

La route est en lacets presque constamment, les paysages sont désertiques et secs ! Nous avons rencontré un tas de camions, ce qui rendait certains virages dangereux car ils coupent la route…arriver lentement ne fait pas parti de leurs possibilités… Nous passons déjà à plus de 3000m d’altitude et pique niquons à 3700m ! Tout le monde est ok, c’est plutôt bien pour la suite 🙂 A Puquio, nous trouvons un petit hôtel pas trop mal situé sur la plaza de Armas. Etant à 3200m, je me cogne un bon mal de crâne pendant la nuit, mais ça passera à coup de doliprane.

2ème étape : Puquio-Chalhuanca

Nous sommes moins frais que la veille mais la route est vraiment belle et on en prend plein les yeux ! C’est la plus belle section ! Nous montons jusqu’à 4500m d’altitude et nous autorisons une sortie pour voir les lamas. Il y en a partout…lamas, alpagas, chèvres et même des flamants roses dans les lacs d’altitude ! Tout le monde est ravi, nous voyons aussi pour la première fois au Pérou des monts enneigés, c’est juste trop beau. Arrivés à Chalhuanca, nous trouvons juste un hostal un peu pourri, nous allons donc nous réconforter avec un bon gouter et ce soir : le fameux mélange « riz-frite » hyper pas léger !!

3ème étape : Chalhuanca-Abancay

La nuit a été pire que la précédente, beaucoup de bruit, à croire que les fenêtres étaient inexistantes ! Ils font toujours la fête dans les montagnes ou quoi ?? Ce matin, impossible de se doucher car il n’y a pas d’eau ! Tant pis, on part comme des « Croods » direction Abancay. Il y a beaucoup moins de lacets sur cette partie et nous suivons un cours d’eau quasiment tout le temps, c’est très joli. Nous traversons aussi souvent la route inondée mais tout se passe très bien ! Arrivés à Abancay, une des plaques tournantes du pays, on comprend vite que l’on ne va pas aimé cette ville…Les routes sont défoncées, c’est carrément : le Bordel !!! Nous arrivons sains et saufs malgré les fous du volant à notre hôtel. Ce coup ci, on a réservé et la chambre est top, de quoi se reposer un peu !

4ème étape : Abancay-Cusco

Bon finalement, même quand l’hotel est bien, il y a un « hic » ! Le gars nous réveille à gros coups sur la porte à 6h du matin pour que l’on déplace notre voiture du parking !! Non mais c’est dingue, ils sont bêtes c’est pas possible, on lui a demandé hier si c’était bon, il nous réponds OUI ! Bref, de quoi se réveiller de mauvais poil, parce que se lever en speed, s’habiller à l’arrache…quand c’est pas parce que ton réveil à pas sonné pour aller au boulot et bah c’est relou 🙁 Cette dernière étape reprend quelques lacets mais ce n’est rien à côté des débuts. Il fait très chaud aujourd’hui et nous arrivons à Cusco sans encombres.

Quelques photos de nos étapes…

Pour info : la conduite au Pérou est anarchique qu’on se le dise ! Nous avons fait de multiples infractions, mais moins que tous les autres 🙂 Les stops ne sont jamais respectés, c’est le klaxon qui prime (à toi de prévoir), les gens démarrent avant que le feu ne passe au vert et s’arrête après qu’il soit rouge ! Les panneaux n’ont souvent pas de valeurs…Une seule chose à savoir : mettez vos phares !! Dès le premier jour, nous avons été bons pour un bakchich à cause de ça (nous l’ignorions), de 1000 soles demandées, nous avons réussi à lui donner que 150soles mais c’est déjà 10 fois trop !!! Normalement c’est 20 soles mais nous sommes touristes et il voulait des sous…discrétos bien sur !

Les étapes se sont dans l’ensemble bien passées, il faut avoir l’habitude de conduire quand même et avoir de bons réflexes. Val est un super pilote (et en plus c’est mon mari, trop cool), et heureusement car nous avons eu plus d’une sueur froide ici ! Attention aussi à l’altitude, car mine de rien…si le chauffeur ne supporte pas, la suite s’avère compliquée.

L’affiche d’une pharmacie qui nous a valu un fou rire !

mal d'altitude ?

Ica, et l’oasis de Huacachina

Comme je le dis au début, ce n’est pas dans l’ordre de notre séjour mais dans l’ordre géographique ! Car en fait, nous sommes venus à Ica pour notre dernier jour au Pérou !! Une journée à nous défouler dans les dunes, à nous éclater à descendre avec des planches de sandboard ! A vrai dire, c’est ultra fatiguant de monter car les dunes sont très hautes mais ça en vaut vraiment la peine ! La vue est superbe et les descentes juste trop drôles, je vous mets la vidéo youtube à suivre et quelques photos…

Pour info : ne vous occupez pas des rabatteurs insistants à l’entrée de l’oasis, allez chercher vos planches tranquillment au fond avant de monter, ça coute 5soles par adulte et 3 soles par enfant seulement. Et si vous aimez les buggys polluants et bruyants, vous pouvez en faire, il y en a partout !

 

dauphin islas ballestas

Rencontre avec les dauphins des Islas Ballestas, et balade à Paracas.

Nous partons pour presque un mois à travers le Pérou en voiture de location ! Après avoir libéré notre appartement de Lima, nous filons chez le loueur Budget, ou nous attend la Yaris 🙂 Quand nous arrivons, le gars nous demande notre trajet…ce qui nous vaut une bonne heure d’attente, il décide qu’il vaut mieux mettre des pneus neufs ! Bon ok, dans un sens, c’est mieux comme ça. Nous prenons ensuite possession de la voiture et quittons la circulation chaotique de Lima pour aller à Pisco ! La route et les paysages qui défilent sont secs, sableux, parfois cela nous rappelle le Maroc…nous arriverons en soirée à l’hôtel.

Pour info, nous dormons au Pisco Mar, la chambre familiale est à 32€ la nuit.

Les Islas Ballestas

Nous avons réservé l’excursion avec l’hôtel pour plus de simplicité, la sortie dure 2h. Nous nous levons pour un départ à 7h30, sauf que personne ne vient nous chercher…La réceptionniste appelle et voilà le papi de la famille qui déboule et nous emmène à son rythme 🙂 Forcément on arrive et c’est la queue à l’embarcadère, mais super papi nous emmène…voir un gars qui nous emmène…devant tout le monde 🙂 ! Ah parfois c’est cool la vie !

En moins de deux, nous sommes dans le bateau et nous partons. A peine nous quittons le port, que des dauphins apparaissent autour de nous !! C’est trop cool, le guide ne nous a absolument pas parlé de dauphins…Du coup, on est euphorique, ce sont les premiers que l’ont voit du voyage. Fleur me glisse à l’oreille « ça y est maman, mes deux rêves sont réalisés, les éléphants et les dauphins ! » Ça me rempli de joie d’entendre ça. Comme nous étions un peu foufous, les vidéos sont pas tops mais je vous les fait partager quand même.

 

Le bateau nous emmène ensuite voir une des formes similaire à celle de Nazca, c’est un candélabre. Il est vrai que c’est étonnant ce grand dessin ici face à la mer…Il mesure environ 180m x 70m !

candélabre paracas

Ensuite, nous filons vers des îles ou un tas d’otaries, de pélicans, de crabes, d’oiseaux en tous genres et de pingouins vivent ensemble ! A certains endroits, la mer est rouge tellement il y a de crevettes dedans, truc de fou ! Le bateau nous fait entrer dans une grotte malgré la mer agitée et j’avoue là, on sert un peu les fesses…

Quand nous ressortons le gars nous dit de nous assoir et de nous tenir (moi je me dis « et mince, la mer s’agite, ça va être comme à Koh Lanta… » Mais en fait, pas du tout, le pilote du bateau avait juste envie de nous faire frissonner, il se met à accélérer comme un ouf et prend les vagues, sensations fortes garanties !!! Nous étions mort de rire malgré les salves d’eau reçues 🙂

Je n’oublie pas de préciser qu’entre temps Val et moi nous sommes fait chi** dessus par une mouette, mdr ! Les seuls du bateau et nos compères français de derrière n’ont pas oublié de se foutre de nous, ça nous aura bien fait rire. La balade était plutôt sympa, nous nous sommes bien amusés et les dauphins c’était vraiment la cerise sur le gâteau 🙂

Pour info : la sortie juste aux îles nous a couté 58€ pour tous les 4. Droits d’entrées + accès bateau compris (à régler sur le port)

Réserve de Paracas

Nous rentrons à l’hôtel en colectivos afin de récupérer notre voiture. Une fois récupérée, nous prenons la route de Lagunillas. D’ici, nous avons un joli point de vue sur la réserve et sur les oiseaux. Nous en profitons pour déjeuner sur le bord de la mer, et nous goutons alors les conchas au parmesan »…une tuerie ! C’est vraiment très bon, je recommande. Nous visitons ensuite toutes les plages du coin : la Mina, playa Roja, El Raspon…certaines ont du sable rouge, d’autres sont entourées de roches similaires à des millefeuilles ! Les enfants jouent encore à faire des tours de pierres… Nous finissons par prendre de la hauteur en allant sur un des points de vue (carrément dangereux d’ailleurs car il n’y a pas de barrières et ça tombe direct dans la mer), le paysage est lunaire ici et nous ne pensions pas voir cela au Pérou !

Cette journée et la découverte de cet endroit est une bonne surprise, comme quoi le Pérou n’a pas fini de nous étonner ! Demain, nous partons vers Nazca et nous traverserons ensuite les montagnes pour atteindre Cusco…A très vite.

paracas

Lima, découverte de la capitale péruvienne

Lima, découverte de la capitale péruvienne

Nous arrivons du Chili ou nous reviendrons juste après le Pérou 🙂 Le vol de Santiago à Lima se passe très bien même si pour la première fois, nous ne sommes pas assis ensemble…Nous arrivons, passons les contrôles sans problèmes et rejoignons notre AirBnB avec Taxi Green (une compagnie sûre là bas). Le séjour à Lima nous permet de découvrir un peu de la culture péruvienne puis de démarrer notre boucle en voiture…mais ce sera dans le prochain article 🙂

Le centre historique

Nous démarrons en visitant le centre historique. Pour y aller, nous prenons un Uber et le gars est super sympa, alors on discute des endroits à voir et c’est cool 🙂 Il nous arrête non loin de la place des armes, nous terminons à pied et traversons des ruelles pavées assez charmantes. Une fois sur la place, nous sommes surpris car c’est assez joli (par rapport à ce qu’on en avait entendu). La cathédrale, à côté, est belle, ainsi que le palais du gouvernement bien protégé. Nous nous baladons dans les rues, et entrons dans la multitude de boutiques que nous croisons (si si j’adore ça !), puis nous craquons pour des chichis quatre fois moins cher qu’en France et trop bons !!! Cette balade est bien agréable 🙂 Nous décidons ensuite d’emmener les enfants au parc des fontaines, vu qu’il commence à se faire tard…Puis nous y allons à pied, bon alors là, le charme n’opère plus, nous avons l’impression de traverser des rues comme en Inde ! Nous arrivons enfin et là…c’est le drame ! Le parc est fermé aujourd’hui, oh les boulets !! Tanpis, on chope un taxi et retour à l’appart’ !

Pour info : le centre historique n’a pas brûlé autant que nous avons pu l’entendre aux informations ! C’est juste un bâtiment excentré…à cause d’un resto de poulet !

Huaca Huallamarca

Le lendemain, après une grasse matinée, nous partons vers le site archéologique de Huaca Huallamarca. Le tour est vite fait car c’est tout petit, mais c’est intéressant quand même. Le mini musée et son crâne momifié a captivé les enfants 🙂 ! Cela nous permet d’entrer en douceur dans la civilisation inca…

Le Circuito Magico del Agua

En soirée nous partons vers le circuito loupé de la veille ! Nous y sommes pour 19h, heure à laquelle les fontaines s’illuminent. C’est étonnant de voir un parc comme celui ci au Pérou, mais franchement c’était vraiment joli et sympa. Les enfants ont adoré, d’autant plus qu’ils pouvaient aller sous les jets ! Cette visite a cloturé notre court mais bon séjour dans la capitale péruvienne.

Pour info : attention ouvert du mardi au dimanche (on y a été la première fois le lundi :)) Tarif : 4soles/pers (1€)

Nous quittons la capitale pour un road trip à travers ce pays prometteur ! Lima nous a plutôt plu, du moins le côté historique, les belles pierres…moins les alentours pollués et moche il faut le dire, mais c’est la même chose dans toute les grandes villes ! Notre prochain stop est à Pisco, non loin de la réserve de Paracas et des islas Ballestas. A très vite pour la suite !

Pour info : notre Airbnb était le Brand New Appart à 43,9€ la nuit et il était top !! Si besoin, voici un lien pour votre prochain AirBnB : https://abnb.me/e/Maic9sdBhX